French Glow par Aime : bilan de mon 1er mois de cure

7 mai 2019

Je suis ravie de vous retrouver aujourd'hui après ces quelques semaines passées loin de mon écran d'ordinateur. Vous le savez, j'aime m'offrir quelques petites pauses déconnectées pour pouvoir souffler, prendre du recul vis à vis du blog (et de tout ce que mon activité de blogueuse peut englober), me remettre en question et vous revenir avec envie. Me voici donc de retour avec une revue qu'il me tardait de partager avec vous. Comme je vous l'ai raconté le mois dernier, ma rosacée a fait son grand retour. Ce n'est pas facile tous les jours mais j'essaye de relativiser au maximum et de ne pas en faire une maladie (par expérience, je sais que plus je me focalise sur ma peau, plus les symptômes de la rosacée s'intensifient). D'ailleurs c'est promis, je vais essayer de ne pas vous bassiner toutes les semaines avec ça.


D'ailleurs, j'avoue ne plus trop chercher de solution miracle. Sans pour autant être fataliste, je pense m'être fait une raison et je sais qu'aucune crème anti-rougeurs (aussi géniale soit-elle) ne me sauvera la peau. Je me cantonne donc actuellement à ma routine de soins habituelle — celle que ma peau semble tolérer le mieux — sans chercher à tout prix le Graal. En revanche, j'ai suivi de près l'aventure Aime lancée par Mathilde Lacombe et François Morrier il y a maintenant plusieurs mois. Mathilde (ex-La Vie en Blonde) est l'une des premières blogueuses que j'ai suivies et son combat contre la rosacée m'a donné beaucoup d'espoir (en plus de me faire me sentir moins seule) quand cette maladie de peau m'est tombée dessus.

Aime se présente comme une marque de cosmétiques qui propose "une nouvelle approche du soin". Ici, pas de sérum, ni de masque ou de crème, Aime part du principe que la clé pour avoir une belle peau c'est de prendre soin de l'intérieur de son corps. Car il est vrai, et ce n'est pas une nouveauté, il y a un lien très fort entre nos intestins et l'état de notre peau, une inflammation de celle-ci pouvant directement résulter d'une inflammation de l'intestin (due à une prolifération bactérienne intestinale excessive autre part que dans le gros intestin, à savoir dans l'intestin grêle). On comprend donc vite que tout (ou presque) se joue à l'intérieur et c'est ce que Aime a voulu mettre en avant en lançant ses compléments alimentaires. Pensés et développés sous l'expertise de Valérie Espinasse, Docteur en Pharmacie et Micronutritionniste, ces compléments formulés à base de probiotiques (entre autres) ont pour objectif principal de maintenir l'équilibre de la flore microbienne intestinale.


Aujourd'hui, Aime propose 4 références différentes de compléments (sans compter Matcha Glow) qui répondent toutes à des problématiques spécifiques. On retrouve la gamme Pure Glow qui s'adresse particulièrement aux peaux mixtes à imperfections qui font des siennes au moment des règles ; la gamme Urban Glow qui s'adresse plus largement à tous les types de peau (même matures) étouffés par la pollution ; la gamme L'Homme (skin + energy) — la petite dernière de Aime, qui s'adresse spécifiquement aux hommes en recherche de mieux-être et la gamme French Glow qui s'adresse en particulier aux peaux déshydratées, sèches voire atopiques qui font de la rosacée. C'est vers celle-ci que je me suis tournée il y a maintenant plus d'1 mois.

La cure French Glow (comme toutes les cures Aime) consiste en la prise chaque matin de 2 gélules. Un flacon contient 60 gélules et représente donc 1 mois de cure. J'ai apprécié le fait que l'on puisse prendre ces gélules à jeun (la capsule a été pensée pour). Le matin c'est un peu la course en ce qui me concerne et j'ai rarement le temps de prendre mon petit déjeuner avant d'emmener ma fille à l'école. Cela ne m'empêche donc pas de prendre mes gélules au lever et, du coup, je ne loupe aucune prise.


Pour ce qui est du "goût" et de l'assimilation par mon estomac, et parce que j'ai eu de très mauvaises expériences avec d'autres compliments alimentaires (odeur infecte des gélules à la Valériane ; goût de plastique dans la bouche dû à de mauvaises capsules ; remontées gastriques), je dois dire que je n'ai relevé aucun de ces effets secondaires indésirables avec French Glow. Pour ce qui est de mes intestins, je vous en reparle plus bas.

Venons-en maintenant à la formule de French Glow. Une prise de 2 gélules procure quotidiennement :

  • 45 mg de probiotiques (ceux qui restaurent la flore intestinale pour un meilleur écosystème cutané — souches inactivées de Lactobacillus Acidophilus, Rhamnosus et Plantarum) ;
  • 200 mg d'Huile de Bourrache micro-encapsulée (riche en acides gras essentiels bénéfiques pour la peau) ;
  • 120 mg d'Eschscholzia Californica (c'est le Pavot de Californie, connu pour ses propriétés sédatives — parce que rosacée et stress vont souvent de pair) ;
  • 95 mg d'Acide Hyaluronique (connu pour retenir l'eau dans la peau, on ne le présente plus !) ;
  • 9,8 grammes de Fer (oligo-élément qui participe à la régulation de la croissance des cellules) ; 
  • 50 mg de Fucus dont 56 μg d'Iode (algue brune aux propriétés anti-inflammatoires) ;
  • 19,6 mg d'Acide Alpha Lipoïque (acide soufré naturellement présent dans le corps qui permet un bon fonctionnement des organes ; également connu comme anti-inflammatoire cutané) ;
  • 500 μg de Cuivre (oligo-élément qui intervient sur l'intégrité de la peau et ses systèmes naturels de protection).


Durant mon premier mois de cure, j'ai pris soin de noter dans un petit carnet, semaine après semaine, les changements que j'ai pu constater concernant l'état de ma peau (et de mes intestins). Avant de commencer French Glow, ma peau était dans un état de sécheresse et de déshydratation pas possible. Outre les rougeurs permanentes, les échauffements cutanés et les pustules directement causés par la rosacée, j'avais aussi à faire avec une hypersébhorrée sur ma zone T (surtout pendant mes règles). Aussi, en parallèle de ma cure, je me suis forcée à boire plus d'eau (sans réussir à atteindre le fameux litre par jour) en troquant mon eau de source pour de l'eau minérale, et à manger plus d'oléagineux comme les amandes (que j'adore grignoter devant la télé ou en lisant le soir). Malheureusement, arrêter totalement le sucre et le gluten comme conseillé me paraît encore totalement insurmontable.

À l'issue de la semaine 1 je n'ai rien constaté de particulier (et c'est normal). Ma peau tiraillait encore énormément, j'avais toujours des plaques sèches sur les joues et des rougeurs bien installées, quoique étonnamment peu intenses cette semaine-ci (allez savoir pourquoi).

C'est au cours de la semaine 2 que les choses ont commencé à bouger. Ma peau est devenue tout bonnement ingérable. Vers le milieu de la semaine, elle s'est mise à produire encore plus de sébum qu'à l'accoutumée. Les rougeurs se sont faites de plus en plus intenses et ça a été le festival des échauffements/gonflements de la peau. Aussi, j'ai constaté l'apparition de beaucoup de boutons blancs au niveau du front et de la mâchoire ainsi que la prolifération de pustules de rosacée sur mes joues.

Les choses se sont progressivement tassées en semaine 3. Mon hypersébhorrée s'est calmée et j'ai retrouvé une peau à peu près "normale" quoique toujours un peu déshydratée. Et tandis que la première partie de cette 3ème semaine a encore été marquée par de très forts échauffements (accompagnés de fortes rougeurs), ceux-ci ont significativement diminué à la toute fin de cette 3ème semaine de cure. J'ai aussi remarqué que mon grain de peau était plus fin, mes pores (surtout ceux de mon nez) paraissant moins dilatés. Côté intestins en revanche, ça a été un peu plus compliqué. J'ai commencé à ressentir une certaine gêne qui, un soir en particulier, s'est transformée en douleurs plus aigües. Heureusement, la prise d'un antispasmodique a rapidement calmé la chose et les douleurs ne sont pas revenues depuis.

Finalement, c'est en semaine 4 que je me suis sentie le mieux (à noter que durant cette semaine-ci, j'étais en congés — donc potentiellement plus zen d'esprit). De façon extraordinaire, je n'ai plus ressenti de tiraillements et j'ai retrouvé ma peau mixte des jours où tout va bien. Globalement plus confortable et facile à vivre, ma peau ne s'échauffait plus pour un oui ou pour un non. Presque plus de gonflements non plus. Les rougeurs étaient toujours là mais beaucoup plus diffuses et localisées (sur les pommettes), tout comme les pustules, incontestablement moins nombreuses. En revanche, j'ai noté l'apparition de nouveaux boutons dans le cou et sur/sous la mâchoire. Enfin, mes pores étaient visiblement moins dilatés au niveau de ma zone T (ce qui est inespéré quand on a de la rosacée).

Mon visage sans maquillage après 4 semaines de cure de French Glow (profil le plus touché par la rosacée actuellement) 

À l'issue de ces 4 premières semaines de cure, j'ai décidé de continuer l'aventure Aime en passant une nouvelle commande de French Glow. J'entame donc actuellement mon deuxième mois. Comme tout complément alimentaire, je pense qu'il faut attendre au moins 3 mois (si ce n'est plus) pour que de véritables résultats soient constatés. Ni déçue, ni époustouflée par ce premier mois, je ne me sentais pas d'arrêter tout de suite car je suis persuadée que ces petites gélules ne peuvent pas faire de mal. Loin d'être la solution miracle à tous mes soucis de peau du moment, je crois sincèrement que French Glow rééquilibre d'une façon ou d'une autre un désordre intestinal que je soupçonne depuis l'apparition de ma rosacée en 2013 (je pensais alors à une intolérance au gluten). Si cela me permet de mieux vivre avec ma peau déshydratée et ma rosacée, ce sera du bonus.

Rendez-vous dans 1 mois, donc, pour un nouveau bilan "intestinalo-cutané" (oui, j'aime bien inventer des mots ;).


Produit mentionné dans cet article

French Glow par Aime
Flacon de 60 gélules
30 euros (1 mois de cure) ou 27 euros (en cas d'abonnement) chez Aime.
Découvrir Aime.

[produit acheté]

16 commentaires

  1. Vraiment très intéressant ton article . Je l'ai lu avec beaucoup d'attention et j'avoue que je n'aurais pas fait le lien entre les intestins et la rosacée jusqu'à ce que je découvre ton article .La formule de French Glow me parait tout à fait équilibrée et naturelle . Et tu as raison , il faut agir contre le stress , ce stress souvent responsable de tous les maux . J'espère que ce deuxième mois de cure t'apportera bienfait et satisfaction . A bientôt .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! :) Oui, en fait il y a un très fort lien entre la flore bactérienne de nos intestins et l'état de notre peau. J'ai lu pas mal d'articles à ce sujet et c'est fou comme les 2 sont étroitement liés ! Oui, c'est aussi pour cela que j'ai tenté l'expérience avec Aime. Pas de liste de vitamines longue comme mon bras et des ingrédients rigoureusement sélectionnés. J'espère aussi que ce 2ème mois sera plus concluant. ;)

      Supprimer
  2. Coucou, très intéressant. J'arrive à la fin de mon 3ème mois de French Glow. Aucun résultat visible pour moi. J'ai continué en me disant qu'il fallait peut-être attendre... Mais ma peau n'a pas bougé. Je pense tester le Pure Glow sur 1 mois ensuite, pour voir si je constate une différence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Magalie ! Arf, c'est un peu décourageant... Après, il paraît que Mathilde (Lacombe) a dû attendre un paquet de mois avant de voir des effets significatifs sur sa peau avec French Glow. Je vais être patiente mais j'avoue que, comme toi, je testerais bien le Pure Glow en alternance. Je verrai à l'issue de mon 3ème mois également. ;)

      Supprimer
  3. Hey ! Coucou toi, ravie de te retrouver par ici mais j'aurais aimé que tu nous annonces que "la rosa" s'était calmée ou même mieux, qu'elle s'était fait la malle pendant ces vacances ! Bon ben non, alors courage et à dans 1 mois. Et si c'était vrai que la beauté vient de l'intérieur, mais c'était quoi ce slogan, tu te rappelles ?
    Bises ma belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey !! Oui ça fait plaisir d'être de retour par ici ! :) Non Rosa ne s'est pas calmée mais j'ai retrouvé mes vieux réflexes "vie ma vie avec une peau chiante" d'avant assez rapidement. Haha, merci pour les encouragements, je prends !! ;) Je ne sais pas si tu parles de ce slogan mais moi j'ai le "Actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur" de chez Activia (= la blague... vive les produits laitiers... ou pas !). :D

      Supprimer
  4. oui j'ai entendu parler des probiotiques qui font parfois des miracles j'espère que pour toi ce sera le cas en tous les cas nous attendrons impatiemment ces trente prochain jours afin de savoir si tes voeux se réalisent, quant à moi je vais me renseigner sur ces petites gélules car d'autres problèmes à régler. Merci pour ton article chère petite Lucie et plein de gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir Moune ! Oui on n'y pense pas forcément aux probiotiques (mis à part quand on nous vend des yaourts ;) mais le lien entre la peau et les intestin est fort. Je ne manquerai pas de partager avec vous le bilan de mon 2ème mois de cure. :)

      Supprimer
  5. J'ai souvent fait des cures de probiotiques (à la fois pour des soucis intestinaux - team stressée bonjour - et de mycoses vaginales -glamour bonjour), ça a toujours bien fonctionné sur moi, tu as notamment la marque Garden of Life qui est vraiment très bien. Pour la peau, entre autres, j'avais tenté les gélules de bourrache et onagre, et j'avais remarqué un vrai bienfait pour mon visage : ma peau mixte brillait beaucoup moins. Merci pour cette revue, je note dans un coin cette nouvelle marque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton témoignage et tes suggestions. :) Je vais de ce pas aller regarder ce que propose Garden of Life. ;) Je dois dire que je suis séduite par les bienfaits des probiotiques sur mes intestins également.

      Supprimer
  6. Bonjour Lucie, j'ai apprécié l'article et j'aimerais savoir si tu peux nous dire si tu as continué les compléments alimentaires et quel effet ça a eu sur les mois suivants ? Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ! Oui je continue toujours ma cure. J'avais dressé un bilan de mon deuxième mois ici : https://beautyandgibberish.blogspot.com/2019/06/french-glow-par-aime-bilan-de-mon-2eme.html
      Un nouvel article retraçant ces 3 derniers mois arrivera bientôt sur le blog. :)

      Supprimer
  7. Bonjour, votre article est très intéressant!

    Je suis curieuse de connaître votre bilan après 3 mois de cure ?


    Bonne journée !!
    Je vous remercie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, j'ai dressé un bilan de mes 6 premiers mois de cure dans cet article : https://beautyandgibberish.blogspot.com/2019/09/french-glow-par-aime-bilan-de-mes-6.html
      À bientôt ! :)

      Supprimer
  8. Bonjour tu en es où de ta cure 1 an après ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai arrêté ma cure au bout de 8 mois, ayant appris ma grosse en décembre dernier. ;) Tu trouveras le bilan de mes 6 premiers mois de cure dans cet article : https://beautyandgibberish.blogspot.com/2019/09/french-glow-par-aime-bilan-de-mes-6.html

      Supprimer

Sur ma wishlist



Derniers posts sur Instagram

© Beauty & Gibberish. Design by FCD.