Comprendre, choisir et bien utiliser son eau micellaire (featuring l'Eau Micellaire Apaisante de Jonzac)

14 mai 2019

L'eau micellaire reste incontestablement LE produit de soin qui a changé ma vie... enfin la vie de ma peau. Apparue dans nos pharmacies et parapharmacies — puis dans les rayons de la grande distribution — il y a maintenant plus de 2 décennies (la première eau micellaire a été inventée par les Laboratoires Bioderma en 1995), cette eau nettoyante a été encensée par le plus grand nombre (dermato, journalistes spécialisés et consommateurs) pendant bien des années avant de connaître actuellement une baisse de popularité sans précédent. À tel point qu'aujourd'hui, quand il m'arrive de vous dire que j'utilise de l'eau micellaire pour le nettoyage quotidien de ma peau sensible, on me répond que c'est mauvais parce que l'eau micellaire est pleine d'ingrédients dégueulasses et que, par conséquent, elle est irritante et dangereuse pour ma santé.


Honnêtement, j'ai un peu de mal avec ce changement radical de discours. On passe du tout blanc ("L'eau micellaire c'est génial, c'est le mode de nettoyage de la peau le plus doux qui soit !") au tout noir ("L'eau micellaire c'est le mal, tous ces tensioactifs sont agressifs pour la peau !") sans nuancer le propos (sauf en de rares exceptions). En matière d'eau micellaire, et comme c'est le cas avec tout produit cosmétique, il y a à boire et à manger. Aussi, l'eau micellaire ne conviendra pas forcément à tous les types de peau. De plus, certains adorent la gestuelle, d'autres la détestent. Il y a donc une grande part de subjectivité là-dedans. En ce qui me concerne, le nettoyage de mon visage à l'eau micellaire a révolutionné ma routine de soins. J'ai acheté mon premier flacon de Créaline H2O Bioderma sur prescription dermatologique parce que ma peau sensible ne supportait plus l'eau calcaire du robinet au quotidien. Ça a vraiment tout changé en ce qui me concerne.

Je pense que le gros souci avec l'eau micellaire c'est qu'on ("on" = les consommateurs les moins avertis — et j'en faisais partie avant de me pencher davantage sur la question) s'est longtemps imaginé, à tort, qu'il s'agissait d'une eau démaquillante pure et clean contenant seulement des molécules "magiques" appelées "micelles" (d'où cette pseudo affinité avec la peau sensible). Sauf qu'un jour on a réalisé que non, l'eau micellaire n'était pas aussi "claire" que sa transparence affichée dans le flacon et là, le consommateur a commencé à se sentir dupé. De là à diaboliser un produit dont la formule n'est pourtant pas si horrible que ça (comparé à bien d'autres nettoyants visage), il n'y avait qu'un pas. Évidemment, il y a des eaux micellaires à la composition douteuse et pas du tout en accord avec le but premier du produit (à savoir nettoyer en douceur les peaux réactives et sensibles) et il y en a d'autres, en revanche, qui affichent une belle liste INCI et qui font parfaitement le job qui leur est demandé (c'est le cas de l'Eau Micellaire Apaisante de Jonzac dont je vais vous parler plus bas).

Tout ça pour dire que l'eau micellaire est un produit bien plus complexe qu'il n'y paraît. Pour bien la comprendre et bien l'utiliser, il faut savoir de quoi il retourne véritablement (que sont les micelles ? à quoi servent-elles ? comment fonctionnent-elles ?). Prendre connaissance de tout ça est un peu rébarbatif (paye tes vieux relents de cours de chimie de terminale S ;) mais ça permet aussi de ne pas juger tel ou tel produit à "l'emporte-pièce" sous prétexte qu'on "a lu que..." ; de consommer en connaissance de cause et donc de consommer mieux.


L'eau micellaire, c'est quoi ?


Une eau micellaire est, comme son nom l'indique, une eau qui a pour particularité de contenir des micelles. Ce sont ces micelles qui font que cette eau nettoie. Les micelles sont en effet des molécules de tensioactifs. Elles possèdent chacune 2 extrémités, l'une dite hydrophile (qui accroche l'eau ; on parle de tête hydrophile), l'autre dite lipophile (qui accroche le gras ; on parle alors de queue lipophile ou hydrophobe). En plus d'être les plus petits assemblages de tensioactifs qui puissent exister dans une formule aqueuse, ces micelles à la forme sphérique ont pour atout principal de pouvoir intégrer en leur centre (au niveau de la partie lipophile de la molécule) certains actifs "gras" insolubles dans l'eau qui sont pourtant très bons pour le soin de la peau (comme le Bisabolol, connu pour ses propriétés apaisantes).


Pourquoi une eau micellaire nettoie ?

Le processus de nettoyage est à la fois chimique et mécanique. Au passage du coton, les micelles vont s'ouvrir ce qui va permettre à la partie lipophile de la molécule d'accrocher les impuretés de la peau (sébum, maquillage, particules de pollution) et de les capturer en leur coeur tout en délivrant les actifs "soin" qu'elle contient. Ces molécules de tensioactifs alors "remplies" d'impuretés seront ensuite éliminées de façon mécanique par l'eau naturellement présente dans la solution micellaire et ce grâce au passage du coton sur la peau.


Quid du rinçage ?

On comprend rapidement que, dans ces conditions, un rinçage de son eau micellaire paraît un peu superflu voire même incongru puisque cela va à l'encontre du principal attrait de l'eau micellaire : pouvoir nettoyer sa peau sans avoir recours à une eau du robinet potentiellement calcaire et irritante pour une peau sensible. C'est aussi oublier l'atour majeur d'une micelle : sa capacité à contenir une substance de soin normalement hydrophobe en son coeur (si on rince son eau, on ne profite pas de cette "dimension soin", aussi infime soit-elle).

À ce sujet il y a donc 2 écoles : celle des pro-rinçage et celle des anti-rinçage. J'ai eu la chance de pouvoir échanger avec un formulateur en cosmétique à ce sujet. Je lui ai demandé pourquoi il était écrit "sans rinçage" sur les flacons des eaux micellaires alors que les micelles restent fondamentalement des tensioactifs et qu'il ne viendrait jamais à l'esprit de quiconque de ne pas les rincer (on rince toujours son shampoing que diable !). Il m'a répondu que la concentration en tensioactifs dans une eau micellaire était tellement faible que cela n'était pas nécessaire. Surtout, il paraîtrait que les micelles utilisées dans ces eaux auraient une masse moléculaire suffisamment importante pour que celles-ci ne pénètrent pas la paroi membranaire et ne mettent donc pas à mal le film hydrolipidique de la peau.

Pour ma part, j'ai pris le parti depuis quelques années maintenant de "rincer" mon eau micellaire en pulvérisant une eau florale ou thermale par-dessus avant que celle-ci ne sèche sur mon visage, simplement par acquit de conscience. En bref, je nettoie mon visage à l'eau micellaire, je pulvérise immédiatement de l'Eau de Raisin de Caudalie et je tamponne mon visage avec une serviette pour éviter que le tout ne sèche à même la peau (quand l'eau d'une solution appliquée sur la peau s'évapore, elle entraîne avec elle l'eau naturellement présente dans les couches supérieures de l'épiderme ce qui provoque l'effet inverse de ce qui est demandé : déshydratation, tiraillements et inconfort). En revanche, quand je dois démaquiller un teint très "chargé" en pigments et poudres, il n'est pas rare que je fasse un double nettoyage : pré-nettoyage à l'eau micellaire et nettoyage avec un gel ou un lait à rincer (à l'eau du robinet cette fois-ci).


Comment bien choisir son eau micellaire ?


Le portrait ainsi dressé de l'eau micellaire est donc plutôt flatteur. Il faut néanmoins faire attention ! Puisque l'eau micellaire est, par définition, une eau qui ne nécessite pas forcément de "vrai rinçage" à grande eau, il faut se pencher pour de vrai sur sa composition qui se doit d'être en accord avec la fonction originelle du produit : nettoyer les peaux les plus sensibles en douceur. Et c'est là que, bien souvent, les laboratoires de cosmétique conventionnelle "chient dans la colle" (pardonnez-moi l'expression ;) !

En effet, les eaux micellaires issues de la cosmétique classique font bien souvent la part belle aux tensioactifs de synthèse qui ne sont pas forcément respectueux des peaux sensibles. C'est le cas notamment du PEG-6 Caprylic/Capric Glycérides que l'on trouve malheureusement dans la Créaline H2O de Bioderma que j'ai aimée d'amour pendant bien des années (et dont je vous parlais encore le mois dernier). La présence des fameux SLS (Sodium Laureth Sulfate) et tous ses dérivés — qui sont les tensioactifs les plus répandus dans la cosmétique (surtout quand il s'agit de produits à rincer type shampoings et gels douche) pose également problème. Plus généralement, les tensioactifs dont le nom commence par "Sodium Laureth-", "Polysorbate-", "PEG-", "Disodium-" et "Poloxamer-" (entre autres) sont des substances avec lesquelles il faut prendre ses distances. Il a en effet été prouvé que les tensioactifs éthoxylés type PEG et leurs dérivés étaient capables de transporter des substances potentiellement toxiques dans la peau en rendant celle-ci plus perméable. On est donc loin de la formule nettoyante douce qui préserve le film hydrolipidique de la peau !

Exemple d'une liste INCI à fuir (présence — entre autres — de PEG, de SLS & dérivés, d'EDTA, ...)
— Eau Micellaire Thermale Saint-Gervais Mont Blanc.

Je vous conseille également de garder un oeil sur les conservateurs utilisés dans la formule de vos eaux micellaires. Certains, comme le Cetrimonium Bromide et le Disodium EDTA (tous deux également présents dans la Créaline H2O de Bioderma — damn it !) sont reconnus comme agressifs pour la peau et polluants pour la planète. Pour une formule "sans rinçage" sur le papier, ça commence à faire beaucoup ! Aussi, et cela a toujours été le cas en ce qui me concerne, je fais le choix de bannir les eaux micellaires parfumées à cause de leur potentiel irritant et allergisant.

Enfin, et de façon générale, quand la liste INCI d'une eau micellaire est longue comme mon bras, je fuis sans même me pencher sur les ingrédients qu'elle contient. C'est bien souvent de mauvais augure.


Le cas de l'Eau Micellaire Apaisante de Jonzac


À cause de tout ce qui précède, et parce que je voulais voir si l'herbe était plus verte ailleurs, j'ai décidé de prendre mes distance avec la Créaline H2O AR de Bioderma que j'utilisais de façon quotidienne depuis 6 ans. Je n'ai jamais eu de problème de tolérance avec celle-ci, ma peau sensible à rosacée l'appréciant très bien dans les faits. Il n'en reste pas moins que j'ai voulu trouver "mieux" pour ma conscience personnelle — "histoire de voir", comme on dit.

Après quelques recherches, j'ai jeté mon dévolu sur l'Eau Micellaire Apaisante de Jonzac, malheureusement bien moins connue que la Bioderma mais pourtant plus clean question compo. 11 ingrédients, pas plus pas moins, dont 99% sont d'origine naturelle. Loin de moi l'idée de faire l'apologie du naturel (que les peaux sensibles et réactives ne supportent pas toujours très bien ; le naturel peut-être agressif car beaucoup moins stable dans une formule que le synthétique) mais je ne voulais plus de ces tensioactifs de synthèse et autres substances controversées dans mon eau micellaire que je ne rince jamais à grande eau.

Une liste INCI courte, non blindée de tensioactifs et proposant des conservateurs "doux"
— Eau Micellaire Apaisante de Jonzac.

Chez Jonzac, on trouve en tout premier lieu de l'Eau thermale de Jonzac et de l'Eau ; de l'Eau florale de Camomille romaine bio (apaisante) ; du Glycérol (agent actif humectant aux propriétés hydratantes et émollientes) et du Polyglyceryl-4 Caprate (agent émulsifiant aux propriétés émollientes). Côté tensioactifs, on retrouve seulement de la Betaïne qui est une substance végétale extraite de la betterave. Côté conservateurs, on découvre du Levulinate de Sodium qui est un conservateur naturel (aux propriétés anti-microbiennes), du Sodium Benzoate, de l'Acide Lactique et du Sodium Hydroxide (régulateurs de PH). Enfin, on notera la présence de ferments de Lactobacillus (agent d'entretien de la peau) et de Bisabolol (agent actif apaisant). Voici la liste INCI :

Aqua / Water / Eau*, Anthemis Nobilis Flower Water**, Glycerin, Polyglyceryl-4 Caprate, Betaine, Sodium Levulinate, Lactobacillus Ferment, Sodium Benzoate, Sodium Hydroxide, Lactic Acid, Bisabolol. [* Eau Thermale de Jonzac et Eau ; ** ingrédients issus de l'agriculture biologique.]

En pratique, je trouve cette eau micellaire agréable à utiliser. Non parfumée, elle ne laisse pas de film collant sur la peau quand on la rince avec un peu d'eau thermale/florale et qu'on ne la laisse pas sécher telle quelle. Du fait qu'elle ne soit pas blindée de tensioactifs agressifs, elle nettoie vraiment en douceur et c'est parfait pour le nettoyage de la peau le matin et/ou le soir quand on ne s'est pas maquillé de la journée. Pour un démaquillage complet du visage (avec fond de teint & co) en revanche, je préfère l'utiliser couplée à un plus gros nettoyage à l'eau du robinet avec gel ou lait à rincer (je suis actuellement à la recherche d'une bonne huile démaquillante non parfumée). Côté effets, cette Eau Micellaire Apaisante n'agit pas forcément sur les rougeurs mais la présence de Camomille apaisante soulage vraiment ma peau échauffée et ne provoque pas d'irritations particulières. Ma peau sensible et réactive la tolère en fait très bien.

C'est donc un vrai gros coup de coeur que cette eau micellaire qui a tout bonnement relégué ma Créaline H2O de Bioderma dans les tréfonds de mon placard de salle de bain (et je ne compte plus l'en sortir pour le moment). On pourrait trouver à redire, notamment par rapport à la présence de Sodium Benzoate qui — bien que dit "identique à la nature" (cet ingrédient est naturellement présent dans la nature mais il est reproduit dans les labos), reste un conservateur synthétique. Mais pour le reste, cette eau micellaire Jonzac a vraiment tout bon.


Produit mentionné dans cet article

Eau Micellaire Apaisante gamme REactive de Jonzac | format 500 mL
2 formats disponibles : 150 mL et 500 mL.
10 euros et des brouettes en pharmacie et parapharmacies.
Fiche produit Jonzac.

[produit acheté]

15 commentaires

  1. Je l'ai souvent utilisée et elle est très bien ! Pour l'huile, tout bêtement une huile d'amande douce, de coco, de jojoba ou pourquoi pas d'argan. Ça marche très bien et c'est moins cher que les huiles dites démaquillantes vendues en parapharmacie ou parfumerie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire ! Oui j'aime beaucoup cette eau micellaire à la compo plus clean que ce que l'on a l'habitude de voir en la matière. :) Finalement, j'ai acheté l'huile démaquillante de chez Caudalie (100% naturelle) mais j'aurais très bien pu me contenter de mon huile de coco. Je n'y pense jamais alors que j'ai un énorme pot d'huile de coco bio dans mon placard... :S

      Supprimer
  2. Coucou !
    Moi je ne m'en sert pas souvent de l'eau micellaire(YR qui ne doit pas être super clean, faut que je regarde çà et même si j'ai pas une peau hyper sensible) mais c'est vrai que l'effet asséchant, peau qui tire, qui colle, j'aime pas alors oui je ressens le besoin de rincer tout çà.
    En tout cas merci pour tes éclaircissements la dessus, je me coucherai moins bête ce soir !
    Bisous ma belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Eh bien tu as peut-être raison de ne pas t'en servir trop souvent de ton eau micellaire Yves Rocher ! :D Je ne sais pas si ils l'ont reformulée depuis mais j'en garde un très très mauvais souvenir (et la compo ne doit pas être terrible)... :S De rien pour cet article, s'il t'a appris 2-3 petits trucs, j'en suis ravie. :)

      Supprimer
  3. Wahou quel article très complet!!Je ne suis pas près de la changer.
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  4. Je n'utilise que très peau d'eau micellaire dessolais car le coton asséchais énormément ma peau et me provoquait de l'acné... Désormais j'adore les produits de chez Patika qui ne me quittent plus...
    Merci en tout cas pour ton très chouette billet super intéressant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Charlène ! Si tu ne ressens pas le besoin d'utiliser une eau micellaire, alors ne le fais pas. ;) Personnellement, je suis venue à utiliser l'eau micellaire parce que le nettoyage de ma peau était devenu problématique. Un vrai casse-tête puisque ma peau ne supportait plus rien à l'époque. Je ne connais Patyka que de nom. Merci pour le compliment au sujet de mon article, ça fait plaisir. :)

      Supprimer
  5. Voilà un article très enrichissant , en tout cas pour moi . De quoi m'éclairer sur le sujet , car celui-ci est à la fois utile et complet . Après avoir lu ton article avec beaucoup d'attention , je pense opter très prochainement pour l'eau Micellaire de Jonsac . Merci .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci beaucoup, je suis ravie que mon article t'ait intéressé. Oui, si tu souhaites te tourner vers l'eau micellaire, celle-ci de chez Jonzac est vraiment très chouette question compo. ;)

      Supprimer
  6. Corinne Nouméa16 mai 2019 à 05:39

    Bonjour, tout comme le 1er commentaire je me démaquille au choix à l'aide d'huile d'amande douce (pour les peux sensible) ou l'huile de jojoba (qui reproduit le mieux le sébum de la peau donc conseillé pour les peaux sèches et les peaux acnéiques). J'ai une peau mixte déshydratée avec de microkystes et des ridules. Pour parfaire le démaquillage (mascara)j'enlève les résidus à l'aide d'une eau florale. J'utilise ces 2 huiles aussi pour le corps et les cheveux. Merci pour cet article très documenté et complet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Corinne ! Merci beaucoup pour tes suggestions concernant les huiles. J'ai craqué pour une huile démaquillante Caudalie (100% naturelle) mais il est vrai que j'aurais très bien pu utiliser mon huile de coco bio que j'oublie toujours dans mon placard. Je n'avais plus d'huile de Jojoba (la mienne était périmée) mais j'en rachèterai probablement un flacon la prochaine fois que je passerai dans mon magasin bio. ;)

      Supprimer
  7. Coucou Lucie,

    j'ai fait un effort surhumain pour ne pas réagir, mais je peux pas, je suis désolée :)

    L'eau micellaire a été inventée en backstage pour démaquiller les modèles sans devoir les passer sous l'eau (par exemple, pour changer la couleur de leur rouge à lèvres sans toucher au smoky eyes). Pour ces fins, l'eau micellaire est parfaite. Elle a été inventée pour un usage occasionnel donc. C'est en voyant quel succès elle avait auprès des filles (très jeunes, qui n'ont pas de soucis de peau !), que la marque a décidé de la commercialiser. Il fallait trouver un argument marketing pour mieux la vendre, et ils ont trouvé cet argument de "démaquillage sans eau" qui était à l'époque révolutionnaire et donc très vendeur. C'est du pur et dur marketing :)

    Si pour un usage occasionnel je trouve que ça a du sens (je l'utilise moi même pour me démaquillant rapidement avant de me refaire le teint, par exemple), tout n'est pas aussi beau pour l'usage quotidien. Outre le fait qu'il est impossible de bien démaquiller sa peau avec juste de l'eau micellaire (nombreux tests ont été faits), c'est un produit qui contient des tensioactifs, comme tu l'as très bien souligné, ces tensioactifs ont le même effet sur la barrière hydro-lipidque de la peau (ils enlèvent le gras et l'eau) que le savon.

    Tu gardes donc sur ta peau ce "savon dilué", même en petite quantité, et cela tous les jours ! ça déshydrate fortement la peau à la longue. OK, tu la rinces mais combien ne le font pas ? Et la marque ne prévient pas de la nécessité de ce rinçage. Pourquoi ? Parce que s'ils le disent ouvertement ils perdent leur argument de vente principal : démaquillage sans eau.

    Personnellement, je trouve cela scandaleux que ce produit soit marqué "sans rinçage". Evidemment, la personne de la formulation avec qui tu as eu "la chance d'échanger" travaille pour une marque, je crois deviner pour laquelle :) Bien sur, ils vont défendre bec et ongles leur produit, ils n'allaient quand même pas te dire que leur produit est mauvais pour la peau ? :)

    Bref, je suis désolée mais je trouve que ce produit ne devrait pas exister sur le marché tel qu'il est ou bien afficher clairement cette notion "rincez"

    Je ne veux pas ici te contrarier, mais je suis désolée, l'eau micellaire en "démaquillant quotidien" c'est juste pas possible :(
    Pour info, le potentiel irritant / allergisant de la combo "eau micellaire + eau florale" est bien supérieur à celui d'une huile neutre et un gel doux sans tensioactifs. Après, je comprends que les gens qui ne supportent pas l'eau calcaire cherchent des solutions, mais vaut mieux acheter un filtre pour le robinet qui enlève le calcaire que de se bousiller la peau avec une eau micellaire

    vraiment désolée, sur ce sujet je ne peux me taire (je devrais pourtant, mais c'est plus fort que moi)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Alina !
      Comme je te l'ai dit en message privé, ne t'inquiète pas et ne soit pas désolée d'avoir réagi à mon article de "cette façon" ! Je ne le prends pas mal du tout venant de toi. Je connais ton avis sur le sujet et j'avais d'ailleurs trouvé ton article dédié à l'eau micellaire très intéressant et particulièrement bien renseigné. ;)
      Aussi, j'entends tous tes arguments et les comprends de façon globale.
      Comme toi, je trouve cela incongru — voire même dangereux ! — qu'il soit écrit "sans rinçage" sur les flacons des eaux micellaires (surtout pour celles qui ont des compositions plus que douteuses). Effectivement, l'eau micellaire était particulièrement prisée dans les backstages des défilés pour les retouches makeup rapides et c'est pour cela qu'elle a fini par atterrir dans nos salles de bain. Tu vas me trouver naïve ou bête (ou les 2) mais je suis toujours partie du principe que si mon dermato (bien que visiblement "acheté" par les laboratoires Bioderma) m'a prescrit de l'eau micellaire pour nettoyer mon visage à l'époque où ma rosacée s'est déclarée, c'était pour une bonne raison. Et honnêtement, bien que j'aie conscience de l'argument "savon dilué", "tensioactifs non rincés" etc..., je n'ai pu que constater que ma peau allait mieux grâce à l'eau micellaire sur le long terme. Ça a été, pour moi, le jour et la nuit côté confort et reconstruction de mon film hydrolipidique (non, ne t'énerve pas !!! ;) ! Aujourd'hui encore, je continue d'alterner nettoyage à l'eau micellaire et nettoyage à grande eau et c'est ce qui me convient le mieux. Je ne dis pas ça pour te faire hérisser les poils ou quoique ce soit ! ;)
      Pour en revenir au rinçage, oui tu as raison, tout est une question de marketing et c'est encore le consommateur qui en paie le prix. Dire que ce produit est "sans rinçage" est scandaleux pour qui comprend vraiment ce qu'est l'eau micellaire. Mais qui se penche réellement sur les compo (à part nous et quelques consommateurs avertis) ? Hier encore, je me suis rendue en parapharmacie pour demander conseil concernant une huile démaquillante et la conseillère m'a soutenu mordicus que chez Sanoflore, il n'y avait pas d'HE mais "que des huiles végétales" (sic)... Bref...
      Merci beaucoup pour ton commentaire qui, je suis sûre, pourra aussi être très utile pour mes lectrices.
      Des bisous !!

      Supprimer
  8. coucou Lucie,
    je comprends tout à fait ton argument, si ta peau se sent mieux comme ça, évidemment il faut l'écouter (puis, tu rinces ton eau quand même avec de l'eau florale).
    Quant aux dermatologues, je t'avoue que je ne fais aucune confiance dans leurs "connaissances "de skin care. Ils sont bons pour les maladies de peau (et encore, quand ils sont bons ...), compter sur eux pour les conseils en crème, vraiment je suis à chaque fois sidérée des routines qu'ils me proposent :) Après, ce n'est pas non plus leur métier totalement, donc on peut fermer les yeux là dessus :)

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

Sur ma wishlist



Derniers posts sur Instagram

© Beauty & Gibberish. Design by FCD.