Le point sur ma rosacée : ma rechute & ma routine de soins minimaliste

9 avr. 2019

Voilà une éternité que j'avais prévu de vous proposer un petit update au sujet de ma rosacée mais j'attendais que la situation se stabilise un peu avant de vous en dire davantage. Le titre de mon article ne laisse aucune place au suspense : la rosacée est de retour après 3 belles années de tranquillité. Vous expliquer le pourquoi du comment me paraît bien compliqué mais j'ai quand-même quelques pistes (mais finalement aucune certitude). Il y a eu l'hiver froid et la chaleur sèche de notre intérieur qui fait que ma peau a souffert d'une très forte déshydratation. Il y a aussi eu un gros choc émotionnel début décembre 2018. J'ai fait le lien avec ça en réalisant que c'est pile 1 mois après cet événement que ma peau a recommencé à faire des siennes (le cycle de renouvellement naturel de la peau étant de 28 jours). Et puis il y a eu l'utilisation de produits qui, à mon avis, ne convenaient absolument pas à ma peau sensible contrairement à ce qui était écrit sur leur fiche (un gommage mécanique — quelle idée ! — et un masque purifiant). Bref, le film hydrolipidique de ma peau en a pris un sacré coup dans la tronche.


Au fil des mois, j'ai donc eu à gérer une peau très sèche et inconfortable et ça a commencé à me tracasser parce que je n'arrivais pas du tout à m'en sortir. Le début de la fin. Mon anxiété n'a fait qu'aggraver les symptômes et mes rougeurs diffuses très localisées se sont peu à peu étendues tout en se faisant plus intenses. J'ai aussi renoué avec les flushes, les bouffées de chaleur, les papules et les pustules. Bref, une chanson que je ne connais que trop bien mais dont j'avais (volontairement) oublié le degré de "chianlitude". Honnêtement, ces dernières semaines, j'ai un peu le moral en dents de scie à cause de ça même si j'essaye de ne pas en faire une maladie. Je savais que de la rosacée, on ne guérissait pas, mais après avoir vécu en paix avec ma peau pendant près de 3 ans, je croyais naïvement que la page était tournée. Aujourd'hui, j'ai l'impression de régresser et je dois, à nouveau, faire très attention aux produits que j'utilise dans ma routine de soin du visage. Le positif dans l'histoire c'est que j'ai pas mal de recul sur cette pathologie. Je la comprends mieux et je sais ce qui convient (à peu près) à ma peau quand elle est dans cet état. C'est donc un véritable retour aux sources qui s'est opéré dans ma salle de bain.

Avant toute chose, je sais que certaines d'entre vous se poseront la question de savoir pourquoi je n'ai pas à nouveau recours au Soolantra (traitement qui m'a permis de m'en sortir il y a 3 ans) si ma peau va si mal. La réponse est très personnelle mais disons que ce médicament n'est pas compatible avec mes choix de vie actuels.


Côté routine de soins, c'est donc retour au minimalisme. J'ai testé pas mal de produits destinés aux peaux à rougeurs/couperosiques/à rosacée ces dernières semaines mais ça n'a pas été très concluant (et quand on a une peau réactive, on psychote tellement qu'on a du mal à avoir confiance en telle ou telle nouvelle formule). J'ai donc, par la force des choses, renoué avec mes basiques de parapharmacie en la matière.

L'un des principaux conseils que je pourrais d'ailleurs donner à une personne qui cherche des soins quotidiens pour mieux vivre la rosacée, ce serait de mettre toutes ses certitudes et ses a priori de côté quant à la composition des produits. Personnellement, j'ai toujours trouvé plus de réconfort dans le pétrochimique/synthétique (souvent mal jugés) que dans les produits naturels, bio, etc... Bien sûr que je préfèrerais opter pour des formules 100% "green" au quotidien mais la rosacée ne me le permet pas en ce qui me concerne (les excellents produits de chez Pai Skincare dédiés aux peaux à rougeurs ou encore la gamme Evercalm de REN — par exemple — ne me soulagent pas quand je suis en crise, c'est comme ça...).


Pour le nettoyage de ma peau, j'utilise depuis des années (pour ne pas dire des siècles ! ;), l'eau micellaire Créaline H2O AR de Bioderma. C'est un essentiel de ma salle de bain qui ne m'a jamais quittée, même quand ma peau allait mieux. Après quelques expériences désastreuses avec d'autres eaux micellaires, j'ai découvert celle-ci grâce à mon dermato il y a maintenant fort fort longtemps et je n'en ai jamais testé d'autres depuis. Elle me convient parfaitement parce qu'elle ne laisse pas de film collant sur la peau si je ne la rince pas (par contre je ne la laisse jamais sécher ; je la tamponne avec une serviette pour éviter que ma peau se mette à tirailler) et elle ne contient pas de parfum (le parfum dans les soins est déconseillé quand on a de la rosacée). La version AR est spécialement pensée pour les peaux sensibles à tendance couperosique. On y retrouve de l'Extrait d'Aloe Vera, de l'Extrait de Concombre et de l'Extrait de Ginkgo Biloba. Je n'ai jamais remarqué d'effet "wahouuu" sur les rougeurs mais constater qu'une formule est "rosacea friendly" sur le papier est toujours plus rassurant (la rosacée est une maladie de peau infiniment liée à la psychologie de toute façon).

Voici, à titre indicatif, sa composition complète :

Aqua/Water/Eau ; PEG-6 Caprylic/Capric Glycerides ; Aloe Barbadensis Leaf Extract ; Cucumus Sativus (Cucumber) Fruit Extract ; Mannitol ; Xylitol ; Rhamnose ; Fructooligosaccharides ; Lecithin ; Ginkgo Biloba Leaf Extract ; Camellia Sinensis Leaf Extract ; Propylene Glycol ; Disodium EDTA ; Cetrimonium Bromide ; Sodium Hydroxide ; Citric Acid.


Il y a peu, j'ai découvert que Bioderma avait sorti un nouveau nettoyant à rincer dans sa gamme Créaline et il est vraiment arrivé à point nommé car même si je suis une adepte du nettoyage quotidien de ma peau à l'eau micellaire, j'ai un peu plus de mal à ne pas rincer mon eau quand il s'agit du démaquillage (je veux dire, du nettoyage de ma peau quand je porte fond de teint et compagnie). Le Créaline Gel Moussant de Bioderma s'est donc ajouté à ma routine de soins ces dernières semaines. Je ne l'utilise que ces jours où je sens ma peau très "encrassée" (excès de sébum, maquillage) et j'essaye de ne pas en abuser parce que l'eau du robinet a un effet désastreux sur ma rosacée.

De ce gel moussant, Bioderma nous dit qu'il s'agit d'un "nettoyant apaisant micellaire" qui, comme tous les produits de la gamme Créaline, convient aux peaux sensibles. La formule se targue d'être sans savon (mais pas sans tensioactifs ! — Bioderma utilise le Sodium Cocoamphoacetate et le Sodium Lauroyl Sarcosinate qui sont des tensioactifs doux ; du Coco-Glucoside qui est un tensioactif d'origine végétale ; et du Laureth-2), sans parfum, sans paraben, non comédogène et hypoallergénique. On nous parle aussi d'"actifs apaisants et surgraissants" qui calment "rapidement les irritations" ainsi que d'un "complexe naturel breveté" qui "augmente le seuil de tolérance des peaux les plus sensibles".


En pratique, je trouve ce gel nettoyant très agréable à utiliser. Une pompe suffit pour nettoyer l'ensemble du visage. J'y retrouve l'odeur caractéristique de l'eau micellaire Créaline H2O de Bioderma. Plutôt fluide, le gel a une texture huileuse qui se liquéfie au contact de la peau et qui couvre celle-ci d'un film qui choppe les impuretés à la façon des huiles démaquillantes. Au rinçage, la formule laisse la peau nette et douce. Honnêtement, je m'attendais à quelque-chose d'encore plus "confortable" et relipidant après le rinçage. La peau ne se retrouve pas du tout desséchée — elle ne tiraille pas — mais je me précipite quand même sur mon soin hydratant juste après le nettoyage (la faute aux tensioactifs je suppose ; mais on n'a rien sans rien, il s'agit-là d'un vrai gel nettoyant). Du coup, la sensation d'apaisement n'est pas folle au premier abord mais ce produit a le mérite de faire son boulot sans ruiner le film hydrolipidique de la peau. Parfait pour un double nettoyage, il n'ôtera toutefois pas tout le maquillage s'il est utilisé seul (sans un premier démaquillage au préalable). Enfin, si vous avez la peau vraiment intolérante, je ne vous le conseille pas particulièrement à cause des tensioactifs justement.

Voici sa composition complète :

Aqua/Water/Eau ; Sodium Cocoamphoacetate ; Propanediol ; Sodium Lauroyl Sarcosinate ; Citric Acid ; Coco-Glucoside ; Glyceryl Oleate ; Sodium Citrate ; PEG-90 Glyceryl Isostearate ; Mannitol ; Xylitol ; Laureth-2 ; Rhamnose ; Fructooligosaccharides ; Tocopherol ; Hydrogenated Palm Glycerides Citrate ; Lecithin ; Ascorbyl Palmitate.


Enfin, côté hydratation, je vous avouerai que je tâtonne encore et que, dans le doute, j'ai ressorti mon Soin Anti-Rougeurs Créaline AR de Bioderma qui, tout comme l'eau micellaire de la marque, convient aux peaux sensibles à tendance couperosique. J'en ai toujours un tube dans mes placards pour les "cas où" et j'ai été soulagée d'en avoir encore un en back up ces dernières semaines.

Je ne pense pas qu'il s'agit là du meilleur soin hydratant, apaisant et anti-rougeurs de la Terre (la présence de Paraffinum Liquidum ne me fait pas rêver) et je suis loin d'avoir tout testé en la matière. D'ailleurs, pour être honnête, une fois ce tube terminé, je compte essayer le soin de la gamme Calm de chez Paula's Choice (dédié, entre autres, aux peaux à rosacée). Néanmoins, cette crème Bioderma reste ma valeur refuge quand je suis en plein doute concernant les effets bénéfiques (ou non) de mon soin hydratant du moment. J'y reviens donc systématiquement quand rien ne va plus. Je me demande si la formule a évolué depuis (j'ai acheté ce dernier tube il y a un sacré bout de temps maintenant) et j'en rachèterai probablement un autre pour renflouer les stocks. Toujours est-il que, grâce à lui, j'arrive à retrouver du confort et un certain apaisement au niveau de mes joues inflammées. En contrepartie, ce soin anti-rougeurs a tendance à me faire pas mal briller au niveau de la zone T mais, pour ne rien vous cacher, je préfère largement luire comme une poêle à frire que de supporter une peau qui tire toute la journée.

Voici sa composition complète :

Aqua/Water/Eau ; Paraffinum Liquidum/Mineral Oil/Huile Minérale ; Glycerin ; Tridecyl Trimellitate ; Glycol Palmitate ; Caprylic/Capric Triglyceride ; Canola/Canola Oil/Huile de Colza ; Triceteareth-4 Phosphate ; Fructooligoaccharides ; Mannitol ; Xylitol ; Glycol Stearate ; PEG-2 Stearate ; Propylene Glycol ; Glycyrrhetinic Acid ; Pentylene Glycol ; Acrylates/C10-30 Alkyl Acrylate Crosspolymer ; 1,2-Hexanediol ; Caprylyl Glycol ; Disodium EDTA ; Xanthan Gum ; Glycine Soja (Soybean) Germ Extract ; Allantoin ; Laminaria Ochroleuca Extract ; Rhamnose ; Ginkgo Biloba Leaf Extract ; Sodium Hydroxide ; Camellia Sinensis Leaf Extract ; Blue 1 (CI 42090) ; Yellow 5 (CI 19140) ; Citric Acid.

Voilà donc pour l'état des lieux actuel. C'est pas l'extase mais je relativise. La rosacée, je commence à connaître et même si ce n'est jamais agréable de se lever le matin en se demandant à quelle sauce on va être mangée niveau rougeurs et échauffements, je m'efforce de lâcher-prise pour ne pas y penser H24 (mes symptômes s'aggravent quand je me focalise sur ma peau). Et pour mieux lâcher-prise, il faut que la maladie se fasse oublier au niveau des sensations. Ça commence donc par le choix de ses soins quotidiens et vous connaissez maintenant les miens. La quête du produit idéal est fastidieuse et je crois sincèrement que tout cela reste très subjectif. Loin d'être abattue, j'ai commencé il y a 2 semaines une cure de compléments alimentaires. J'ai opté pour le fameux French Glow de Aime qui a été pensé pour les peaux à rosacée. Comptez sur moi pour vous en donner des nouvelles ! ;)

Enfin, je tenais à mentionner la publication toute récente d'un rapport très intéressant au sujet de la rosacée. Intitulé "Burden of Rosacea, Beyond the Visible", il met en avant — au travers d'un sondage mené auprès de 710 personnes touchées par la rosacée et de 554 docteurs — les effets visibles mais aussi et surtout invisibles (et pourtant très impactants sur la vie de tous les jours) qu'a cette maladie. Vous pouvez le télécharger ici ou vous rendre sur la page web du collectif. C'est passionnant à lire (et ça soulage tellement aussi de se dire qu'on n'est pas seul à traverser tout ça :). 


Produits mentionnés dans cet article

Eau Micellaire Créaline H2O AR de Bioderma
10,50 euros en pharmacies et parapharmacies.
Créaline Gel Moussant de Bioderma *
11,50 euros en pharmacies et parapharmacies.
Soin Anti-Rougeurs Créaline AR de Bioderma
11,90 euros en pharmacies et parapharmacies.
Fiche produit Bioderma.

[* produit offert par la marque via Octoly]

25 commentaires

  1. Oh merde (désolée mais je n'ai pas trouvé d'autres mots plus dans l'adéquation de ma pensée) ! Je suis tellement désolée pour toi qu'elle soit revenue!
    J'arrive bientôt aussi à mon 3ième anniversaire de "sans rosa" et j'imagine très bien la situation dans laquelle tu es... Quand Rosa était là, j'avais bien aimé aussi utiliser le séro zinc en brume de La Roche Posay pour rincer mon eau micellaire.
    Je te souhaite bon courage pour ce retour de Rosa :) Peut-être que des bonnes nouvelles pourront aider à ce qu'elle aille voir ailleurs, je te le souhaite en tout cas.
    Betty

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah et je voulais dire que en effet le naturel/bio n'est pas très indiqué en cas de rosacée car beaucoup d'huiles essentielles et de molécules "agressives". Il vaut mieux rester sur des produits de parapharmacie qui sont formulés dans des contraintes "hypoallergéniques" (même si les contraintes sont différentes chez toutes les marques)

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour tes messages Betty ! Non cette rechute n'est pas très facile à vivre mais je m'efforce de relativiser quand même ! ;) Pour "rincer" mon eau micellaire j'aime beaucoup l'Eau de Raisin de Caudalie (je n'en ai pas parlé dans mon article) mais le Séro Zinc est aussi très bien. Effectivement, le naturel/bio ne veut pas dire doux avec la peau mais difficile de faire comprendre cela à certaines personnes... :S

      Supprimer
  2. J'ai moi aussi de la rosacée et avec en bonus des vaisseaux apparents sur les narines (c'est pas beau et comme la peau y est très sèche : impossible à cacher...). Je valide l'eau micellaire à 100%, une valeur sûre ! C'est vrai qu'elle ne fait pas de miracles mais elle stabilise bien la peau. Pour l'hydratation, j'utilise la crème hydra-tolérance de Saint Gervais Mont Blanc. Je la trouve assez efficace pour hydrater une peau aussi capricieuse que celle victime de Rosa ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Pauline ! Figure-toi que j'ai remarqué il y a peu que j'avais moi aussi des petits vaisseaux apparents sur les narines. Quelle plaie cette rosacée !! :( Oui, l'eau micellaire reste une valeur sûre pour moi aussi. C'est vraiment le produit qui me sauve la peau parce qu'il est impensable que je me lave le visage 2 fois par jour à grande eau... Chez Saint Gervais Mont Blanc il existe aussi une crème anti-rougeurs. Je l'ai reçue il y a peu mais pas encore testée. La connais-tu ? Courage pour la suite !! Bises !

      Supprimer
  3. Il y a plusieurs années j'ai eu un pic comme je n'en avais jamais eu.. la base de mon traitement à été en premier lieu de couvrir tous les miroirs de la maison, ma dermatho disait que ce lien entre ce que l'on récent lorsque l'on se voit dans cet état et l'aggravation des symptômes est indéniable. Je sais que ce n'est pas facile à faire.. mais je te conseils d'essayer. Malgres le miroir de ton adorable fille. Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marie ! Merci beaucoup pour ton astuce ! :) Je pratique déjà cette "grève du miroir" quand je suis en crise et je dois avouer que c'est effectivement très efficace. Plus on se regarde et on se voit rouge, plus on se focalise sur sa peau la journée et cela aggrave considérablement les symptômes de la rosacée chez moi. ;)

      Supprimer
  4. Que dire de plus par rapports aux précédents commentaires ? Si ce n'est que parfois les tracas de la vie ( situation de stress , angoisse , inquiétude ) ne font qu'amplifier ces pathologies ( problèmes de peau ou autres ) . Et c'est souvent un cercle vicieux . Pour ma part je souffre d'acné rosacée depuis pas mal de temps et en fonction de mon état " mental " ou "psychologique " du moment , cet acné s'exprime violemment ou se fait discret , mais ne disparait jamais vraiment . Alors armons nous de courage et résistons . Courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message ! Effectivement, les problèmes de peau et la rosacée en particulier sont infiniment liés à l'état psychologique de la personne qui en est touché. J'ai d'ailleurs lu une étude qui démontrait que la rosacée touchait le plus souvent des personnes déprimées ou dépressives. Le stress n'arrange rien c'est sûr !! Aussi, le terme d'"acné rosacée" n'est plus utilisé. On parle maintenant de rosacée qui se décline en différents types il me semble. Courage à toi aussi ! :)

      Supprimer
  5. Bonjour
    Je me retrouve egalement dans cet article. Et le fait d'avoir mis de cote ses a priori aussi ☺ concernant les cosmetiques plein de petrôle... le cicaplast de la roche posay me calme et repare bien la peau lors des crises. Le masque a l avoine aussi: flocons d avoines bio mixes. De leau de source et application ca calme instantanement. Si ca peut convenir a dautres... de mon cote jhesite a franchir le cap du soolantra... peur de la reaction de la peau... de larrer aussi..
    Bon courage a toi et aux autres ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Muriel ! Merci beaucoup d'avoir partagé avec nous tes astuces. Effectivement, il faut mettre de côté ses a priori sur le synthétique quand on a de la rosacée car force est de constater que ce sont les soins de la cosmétique "rouge" ou "orange" qui nous soulagent le plus en cas de crise... :S En ce qui concerne le Soolantra, seul ton dermato pourra te dire si ce type de traitement peut être envisagé. Pour ma part, ce médicament a été miraculeux et j'ai eu la paix pendant 3 belles années. Malheureusement, Soolantra ne semble pas efficace sur tous les patients...

      Supprimer
  6. Hello,
    Je suis dans le même cas, avec en plus des vaisseaux apparents sur les ailes du nez (comme pauline ;)), j'hésite également à tester Soolantra que ma dermatologue m'a prescrit. J'ai l'impression de passer un temps fou à rechercher des infos sur ce problème. Et je pense qu'il y a aussi une part de psychologie car lorsque j'y pense moins et que je laisse un peu tomber mes recherches et bien j'ai l'impression que ma peau est moins rouge. En tous les cas depuis quelques temps j'essaye de dormir un peu plus, de mieux manger, de me bouger un peu, et de boire beaucoup d'eau et j'ai l'impression que cela fonctionne. Je suis aussi allée voir une magnétiseuse... Et le soir (avant ma crème de nuit) j'applique un mélange huile de chanvre et huile essentielle d'hélichryse. Et avec tout ça, j'ai l'impression que ça s'était apaisé. Mais voilà avec le retour du soleil, ça revient !! Est-ce que pour vous aussi le soleil à un effet désastreux sur la peau (et en particulier sur les joues pour moi) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Anita ! Tu as tout à fait raison ! J'ai remarqué que plus on se focalisait sur sa peau, plus on pensait à la rosacée (en s'acharnant à trouver des solutions, etc...), plus les symptômes se faisaient intenses ! Moins on y pense (ce qui est difficile quand on a les joues bouillantes), moins la rosacée se manifeste... C'est un truc de dingue !! :D Pour ce qui est du Soolantra, pour moi le traitement a été très efficace. Pour d'autres, absolument pas. Il faut que tu en parles avec ton dermato. ;) Concernant le soleil, je ne sais pas. Disons que le soleil n'est pas notre meilleur ami mais c'est valable pour tous les types de peau. En ce qui nous concerne, il faut effectivement s'en protéger vu notre propension à rougir pour un rien et vu l'état de sensibilité de notre peau. Je pense que ce qui est le plus difficile à gérer pour notre peau, ce sont les variations de température qui vont avec les changements de saison. Le printemps est toujours une période compliquée pour ma peau et je prends parfois des antihistaminiques pour calmer tout ça. ;)

      Supprimer
  7. Bonjour
    Quel nettoyant utiliser pour le soir?
    Si cest trop doux mes pores se bouchent et si trop agressif la rosacee s invite de plus belle...
    Pour le soleil meme si je fais attention ca me declenche des crises maintenant et oui bpc les joues et le bout du nez nouveaute 2019... A moins que ce soit la protection solaire...☺ bref je crois que cet ete je vais me prendre mon grand chapeau non stop et exit les ecrans solaires. Sinon avez vous entendu parler de la betaine hydrochloryde? C pour lestomac. Je teste ca semaine prochaine. Je ne lai pas trouvė en pharmacie par contre.
    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Muriel !
      Alors là tu mets le doigt sur un autre problème qui nous touche toutes je suppose ! Je pense qu'il faut revoir ses priorités et pour ma part je préfère retrouver du confort et avoir des points noirs plutôt que de me retrouver avec une peau qui tiraille en optant pour des soins moins doux parce que je veux absolument un joli grain de peau purifié... À toi de voir ce que tu recherches en priorité. Pour ma part, tu l'auras compris, j'ai ressorti tous mes produits "doux", tant pis pour les comédons... :S J'ai lu quelques articles au sujet de la Betaïne HCL et ça peut être une bonne piste à suivre effectivement. On en trouve facilement sur internet. Pour ma part je prends actuellement les probiotiques de chez Aime (les French Glow) pour réguler mon système intestinal (j'en reparlerai très bientôt sur le blog). Pourras-tu me donner tes impressions sur la Betaïne si tu te lances ? Merci ! Courage !! ;)

      Supprimer
  8. Muriel,
    Je vois ton message sur la betaine hydrochloryde. As tu testé cela ? Et si oui, as tu remarqué des améliorations sur ta rosacée ?
    merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Muriel,
      Non je n'ai toujours pas testé la Betaïne car je suis toujours ma cure de probiotiques Aime. ;)

      Supprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  10. Pardonne moi Lucie pour ce triste témoignage mais je pense que tu peux comprendre mon désarroi et le fait que je ne crois plus du tout en ma guérison, alors vivement la fin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Catherine,
      Je me suis permise de supprimer votre premier commentaire car je ne souhaite pas que de tels messages soient publiés sur mon blog. Je suis désolée de lire que les choses ne s'arrangent pas. Êtes-vous toujours suivie ? Je pense qu'il est absolument nécessaire que vous arrêtiez de vous focaliser sur votre peau qui ne définit absolument pas la personne que vous êtes. Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire, croyez-moi...
      Courage !!

      Supprimer
  11. Dommage que vous ayez supprimé le premier message , certaines se seraient peut être reconnues , je me suis trompée , et à nouveau je ne suis pas comprise , et soutenue , dommage ! !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas du tout contre vous et vous savez que vous pouvez me contacter par mail si vous avez besoin de soutien. N'hésitez pas !

      Supprimer
  12. Le rapport que vous mentionnez est en anglais, possible de l'avoir en français ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, il me semble malheureusement qu'il ne soit disponible qu'en anglais... :(

      Supprimer
  13. Le rapport dont vous parlez en avril ?

    RépondreSupprimer

Sur ma wishlist



Derniers posts sur Instagram

© Beauty & Gibberish. Design by FCD.