26 févr. 2018

Rougeurs et gratouillis : on fait le point ? #SkinMasterclass La Roche Posay

La dermatologie reste une thématique bien délicate à aborder sur un blog. Parce que le sujet est on ne peut plus sérieux et pointu, parce qu'une blogueuse beauté - aussi bien informée et conseillée soit-elle - reste une blogueuse beauté et n'est pas du tout une professionnelle de santé. Aussi, quand vous me contactez pour avoir des conseils sur la rosacée (soupçonnée ou déjà diagnostiquée), je suis heureuse de vous aider, en essayant de répondre à vos questions d'une part, mais aussi et surtout en vous écoutant/lisant avec attention (car c'est fou comme les problèmes de peau isolent et nous font nous sentir seul(e)s) d'autre part. Néanmoins, je ne cesserai jamais de vous rappeler que rien ne remplacera la prise de rendez-vous chez un dermato (même si je sais que les délais pour obtenir ces sacro-saints rendez-vous sont totalement décourageants).


Voilà maintenant 2 ans que je collabore avec La Roche Posay au travers de ses Skin Masterclass. J'ai appris énormément de choses sur la peau et ses pathologies grâce à ces multiples rencontres. J'ai finalement réalisé qu'il n'y avait pas de fatalité en la matière et qu'avec les bons professionnels, les bons diagnostics et les bons gestes au quotidien, on pouvait venir à bout de nos satanés soucis dermatologiques. Plus facile à dire qu'à faire ? Oui, très certainement ! Mais je crois être assez bien placée pour vous dire qu'il faut parfois faire preuve de patience, qu'il ne faut jamais cesser de chercher, de tâtonner et d'essayer de nouveaux traitements et routines pour pouvoir s'en sortir. Aujourd'hui, ma peau va beaucoup mieux et je pense avoir une chance extraordinaire.

Mais je sais que ce n'est malheureusement pas le cas de tout le monde, à commencer par ma propre fille qui a une peau extrêmement sèche et réactive, sujette aux irritations et aux démangeaisons. Aujourd'hui encore, nous ne savons pas exactement ce qu'elle a car on a vraiment entendu de tout : de l'atopie, de l'eczéma, de la dermite/dermatite péri-orale, de la rosacée (oui, oui !), des allergies potentielles... On a eu droit aux ordonnances à rallonge à base de crèmes, de dermocorticoïdes et d'antihistaminiques. Bref, le lot de beaucoup de parents au final.


Ce qui m'a frappée dans l'histoire, c'est cette tendance à vulgariser les pathologies. On emploie les termes "eczéma", "atopie", "allergie" à tout-va, parfois même sans être passé par la case docteur. Car non, nous les non professionnels de la santé, nous ne savons pas tout et nous n'avons pas le droit de nous improviser grands manitous de la dermato sous prétexte que "ça ressemble à". Il n'y a d'ailleurs rien de pire que de partir sur une fausse certitude ("C'est de l'eczéma, j'en suis sûre !'), parce qu'on va essayer de traiter la chose en solo, et pas forcément de la bonne façon. Combien de fois ai-je pu lire : "J'ai fait une allergie à tel ou tel produit." ? Et combien de fois ai-je eu envie de répondre qu'entre une réaction de la peau et une véritable allergie, il y a parfois tout un monde...

La dernière Skin Masterclass La Roche Posay nous a permis de faire le point sur ces différentes affections de la peau qu'on a parfois tendance à mal identifier, à confondre et, pire, à s'auto-diagnostiquer (parfois à tort).

La dermatite atopique. Cette pathologie résulte d'une anomalie au niveau de la cohésion des cellules de la peau. Elle est plus répandue chez les enfants, se développe par poussées bien souvent les premiers mois pour s'estomper vers l'âge de 4 ans au plus tard. La peau des enfants est comme une "passoire" qui laisse passer toutes les substances irritantes et allergènes présentes dans l'environnement, d'où une réactivité parfois difficile à prendre en charge. Les poussées sont traitées grâce à des dermocorticoïdes couplés à des soins émollients (gamme Lipikar de La Roche Posay et plus spécifiquement le Lipikar Baume AP+ pour les peaux archi-sèches par exemple).
La dermatite de contact. Cette pathologie touche essentiellement les adultes. Il s'agit d'une forme d'eczéma qui se manifeste telle une allergie à la suite d'un contact avec un élément précis (un ingrédient présent dans un produit de cosmétique, un matériau, etc...). Pour le soin, il est conseillé d'utiliser des formules émollientes sans parfum (gamme Toleriane de La Roche Posay et plus spécifiquement Toleriane Ultra pour le visage par exemple).

La dermite sébhorréique. Appelée à tort "eczéma sébhorréique" ou "eczéma du cuir chevelu", la dermite sébhorréique n'est pourtant pas un eczéma. Elle se manifeste par des démangeaisons du cuir chevelu accompagnées de pellicules (qui peuvent aussi apparaître dans les sourcils et sur les ailes du nez). Causée par la prolifération d'un champignon sur la peau, elle se traite avec des soins anti-mycosiques (shampoing adapté comme le Kerium de La Roche Posay par exemple) parfois couplés à un anti-inflammatoire.

La kératose pillaire. Cette pathologie se manifeste par la présence de lésions sur les faces postérieures des bras, sur les faces antérieures des cuisses et sur les fesses. Parfois révélatrice de l'existence d'une dermatite atopique, la kératose pillaire se soigne péniblement avec des crèmes émollientes à base d'urée et d'acide salicylique.
Le psoriasis. Très différent de l'allergie et de l'eczéma, le psoriasis se présente par plaques inflammatoires bilatérales et symétriques (les 2 coudes, les 2 genoux, etc...) assez épaisses et à bords ronds (donc non "émiettés" comme le sont celles de l'eczéma). Il s'agit d'une maladie inflammatoire immunologique (anomalie du système immunitaire + anomalie au niveau de certaines protéines de la peau) qui évolue par poussées. Le traitement se fait en fonction de la gravité du psoriasis et consiste généralement en l'administration de dermocorticoïdes couplés à des soins émollients (comme l'Iso Urea MD Baume Psoriasis de La Roche Posay). Les formes plus sévères peuvent nécessiter une photothérapie voire une biothérapie en prescription hospitalière.

La rosacée. Touchant essentiellement les phototypes clairs (peau claire hyper réactive, yeux bleus), la rosacée se présente tout d'abord sous la forme d'une érythrocouperose où les rougeurs sur le visage deviennent permanentes. On parle véritablement de rosacée quand apparaissent ensuite des pustules. L'érythrocouperose peut être traitée par laser. Un traitement antibiotique (par voie générale + crèmes) et du Soolantra peuvent être prescrits pour traiter la rosacée et les pustules, le tout accompagné par des soins adaptés (gamme Rosaliac de La Roche Posay par exemple).

Voilà pour le petit topo ! Aussi, je pense ne rien vous apprendre en vous disant que le stress n'arrange rien à l'affaire quand on a des problèmes de peau. En ce qui me concerne, je reste persuadée que c'est en grande partie à cause de mon stress que j'ai développé ma rosacée. Les personnes touchées par l'eczéma peuvent également en témoigner : le stress est permanent et devient même un facteur aggravant.

Il existe néanmoins quelques petites astuces pour se détendre et pour rendre l'application de ses soins plus agréables. Des astuces comme l'auto-massage du visage (qui consiste à effectuer une pression légère et progressive de 3 secondes suivie de 5 petites frictions circulaires - dans un sens puis dans l'autre - sous la pointe des sourcils, sur les arêtes du nez ainsi qu'au niveau des tempes avant de relâcher progressivement la pression) ; l'auto-massage de la main (qui consiste à presser puis faire des petits cercles sur la zone de la main située entre le pouce et l'index) ; ou même l'auto-massage du talon (selon le même procédé : pression progressive de 3 secondes puis 5 frictions circulaires dans un sens puis dans l'autre avant de relâcher progressivement la pression).


Cela fonctionne d'ailleurs particulièrement bien sur les enfants (en général) et sur les bébés (en particulier - le fameux massage du front avec les 4 doigts qu'on étire jusqu'aux tempes) ! Enfin, il faut savoir que, de façon générale, il faut toujours y aller en douceur. On ne frictionne jamais une peau lésée quand on applique un soin. On favorise plutôt des pressions statiques de 3 à 5 secondes sur la zone à traiter. Cela évite de stimuler encore davantage la peau et ainsi de provoquer encore plus une envie irrépressible de se gratter.

Voilà donc pour cette dernière Skin Masterclass La Roche Posay (très riche en enseignements n'est-ce pas ? :). J'espère que ce billet vous aura appris plein de choses ou, à tout le moins, qu'il aura répondu à certaines de vos interrogations. Une seule certitude, une fois encore, quand vous (ou l'un de vos proches) souffrez d'une pathologie de peau : consultez pour en parler ! En attendant, je vous donne rendez-vous ce soir sur Twitter et sur Instagram pour participer à un chouette concours afin de remporter les soins Lipikar AP+ de La Roche Posay présentés sur mes photos ainsi que le joli petit imagier sur les animaux qui, j'en suis sûre, ravira votre petit bout... ;)

De la douceur je vous dis ! <3

Liens utiles :

[Billet sponsorisé | en savoir plus]

12 commentaires

  1. Ton article est super et agréable à lire. J'ai une peau à problèmes, qui me mine le moral. A chaque fois que je pense m'en sortir ça repart ...
    Je pense enfin avoir trouvé un bon dermato qui m'a diagnostiqué ma keratose pillaire (fesses et cuisses) et la dermite sébhorréique (cuir chevelu et sous les yeux).
    On ne trouve pas assez d'articles ou de témoignages sur la keratose et c'est dommage.
    J'espère en apprendre plus.
    Bonne continuation ☺☺

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Pauline ! Je te souhaite bon courage pour tes soucis de peau, vraiment ! ;) Je ne connaissais pas la keratose pillaire avant d'en entendre parler à la Masterclass La Roche Posay. On n'en parle vraiment pas beaucoup effectivement... :S

      Supprimer
    2. Bonjour Lucie
      Je souffre également de rosacee . J ai suivi ton billet sur le soolantra . Es ce depuis que tu l as utilisé que ta peau va beaucoup mieux? Merci pour ta réponse

      Supprimer
  2. Bonjour,

    Merci pour ce billet très intéressant et instructif :)

    Bonne soirée.

    Julia J.

    RépondreSupprimer
  3. Ahhh les problèmes de peau . Merci pour ton article vraiment très intéressant . Merci également pour les petites astuces concernant la relaxation . Et puis félicitations à ta petite partenaire qui se prête au jeu des photos .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Je suis ravie que mon article t'ait intéressé. ;)

      Supprimer
  4. Merci pour ton article plein d'enseignements . En effet , qui n'est pas touché par des problèmes de peau plus ou moins graves . En tout cas je suis très heureuse que en ce qui te concerne tu en souffre moins . Et comme tu le dis si bien , le stress est souvent un facteur aggravant , dans toute pathologie d'ailleurs . Alors " No Sress " devrait être notre devise à tous ( facile à dire n'est-ce pas ? ) .
    B.F.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, le stress n'est vraiment pas un bon ami quand on a des soucis de peau. C'est même plutôt le contraire malheureusement... :S

      Supprimer
  5. Merci beaucoup pour cet article plein de bon sens et de bon conseils :)

    RépondreSupprimer