Sérum Hydratation Renaissance de Pai : un allié de choix pour ma peau sensible

12 nov. 2018

On arrive donc à cette période de l'année où ma peau ne sait plus trop sur quel pied danser. Au moins, l'été dernier, c'était clair : acné puissance 1000 et sébhorrée carabinée (ce qui m'avait poussée à adopter la très chouette gamme Magnifica de Sanoflore — que j'utilise encore en partie aujourd'hui). Changement de saison et températures qui font le yoyo obligent, ma peau recommence à tirailler pas mal et les rougeurs sont de retour par-ci par-là (ô joie !). J'ai donc commencé à modifier légèrement ma routine de soins pour me tourner davantage vers des formules plus douces et réconfortantes (et tant pis pour les points noirs et les boutons) de chez Ren Skincare. De ça, je vous en reparle très bientôt.


Ce qui n'a pas changé, c'est la présence du Sérum Hydratation Renaissance de Pai dans mon rituel. Cela fait des mois que je l'utilise et il était donc grand temps que je vous en parle. C'est notamment grâce à lui que ma peau a pu tolérer les formules anti-imperfections de la gamme Magnifica que j'ai utilisées jusque là. J'ai reçu ce produit il y a une éternité et j'ai mis du temps à l'essayer car bien que je raffole des sérums en général, ma peau sensible, elle, a souvent du mal à les tolérer à cause de leurs formules très concentrées qui pénètrent les couches de l'épiderme en profondeur.

Il me semble que c'est la première fois que je vous parle de Pai sur le blog (ou du moins que j'y dédie un billet) alors que je connais cette marque londonienne depuis 2014 au moins. À l'époque, ma peau était en pleine crise de rosacée et je recherchais des soins nettoyants et hydratants compatibles avec cette problématique. Pai Skincare m'est alors tombée sous le nez au fil de mes recherches car il s'agit de l'une de ces rares marques qui parlent vraiment de soins adaptés aux peaux à rosacée. Il me semble que Sarah Brown, sa créatrice, était elle-même touchée par cette maladie de peau quand elle a lancé Pai. Autant vous dire que quand on tombe là-dessus quand on est au fond du gouffre, ça redonne de l'espoir ! J'ai donc testé plusieurs produits de la marque jusqu'à ce que je tombe enceinte (ce qui m'a forcée à arrêter l'utilisation de ces produits à cause de la présence d'huiles essentielles dans leurs formulations).


Pai est donc finalement de retour dans ma routine de soins 4 ans plus tard grâce au Sérum Hydratation Renaissance (ou Back To Life Hydratation Serum en VO) qui est l'une des dernières nouveautés de la marque. Il s'agit "tout simplement" d'un sérum hydratant tout spécialement destiné aux peaux sensibles "qui ne tolèrent généralement pas les sérums" (comme les peaux sujettes à l'eczéma par exemple). Hallelujah j'ai envie de vous dire ! Plus précisément, il s'agit d'un sérum à la composition 100% d'origine naturelle, vegan et cruelty free formulé à base de Glycérine végétale, d'Extrait de Noix de Coco, d'Huile de Graine de Jojoba, d'Acide Hyaluronique de très faible masse moléculaire et d'un trio de Baies (Baies de Muntries, Pepperberry et Riberry - non, pas le footballeur... haha, que je suis drôle ! :D) qui aide à maintenir le niveau d'hydratation naturel de la peau. Voici la liste complète des ingrédients qui le composent :

Aqua , Glycerin , Lactobacillus Ferment , Cocos Nucifera (Coconut) Fruit Extract , Simmondsia Chinensis Seed Oil , Hyaluronic Acid , Kunzea Pomifera Fruit Extract , Syzygium Luehmannii Fruit Extract , Tasmannia Lanceolata Fruit Extract , Sodium Levulinate , Lysolecithin , Sclerotium Gum , Sodium Anisate , Xanthan Gum , Pullulan , Helianthus Annuus Seed Oil , Jasminum Grandiflorum Flower Extract , Litsea Cubeba Fruit Oil , Pelargonium Graveolens Oil , Lactic Acid , Tocopherol , Silica.

Vous le savez, je ne suis pas particulièrement une "pro-naturel" en ce qui concerne les cosmétiques mais s'il y a bien un domaine dans lequel je fais particulièrement attention aux compos, c'est celui des soins du visage. Avec Pai, je pense que l'on peut vraiment dormir sur ses 2 oreilles à ce niveau-là.


En pratique, le Sérum Hydratation Renaissance se présente dans un beau flacon-pompe en verre dépoli d'une contenance classique de 30 mL. La présentation est sobre et chic, tout à fait à l'image de Pai. J'ai trouvé la pompe très bien fichue car elle dispense selon moi la quantité exacte de produit nécessaire pour une utilisation sur l'ensemble du visage. Pas besoin d'y revenir 36 fois donc. Seul bémol, on ne voit pas ce qu'il reste de produit dans le flacon et c'est un peu déstabilisant. Heureusement, comme tout sérum, on en a pour une éternité avant de consommer les 30 mL.

La texture est logiquement assez liquide tel un gel d'Acide Hyaluronique. Cela m'a d'ailleurs rappelé l'Acide Hyaluronique 100 de Thémis (cette marque existe-t-elle encore d'ailleurs ? On en entend beaucoup moins parler je trouve...) que j'ai utilisé dans une autre vie (en 2012). Le parfum est naturellement très aromatique. Personnellement, j'adore. C'est frais et délicat à la fois. Côté application, la sensation est agréable. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, la peau ne boit pas instantanément le produit (en fait ça dépend du taux de sécheresse et d'exfoliation de l'épiderme). Pour ma part, je masse l'ensemble de mon visage du bout des doigts pendant 15 bonnes secondes pour que la formule soit totalement bue. La peau gagne alors immédiatement en confort. Un chouïa collante (mais vraiment un chouïa, c'est anecdotique et pas dérangeant du tout), elle est prête à recevoir son soin de jour ou de nuit.


Ayant énormément de recul sur ce sérum aujourd'hui, je peux vous certifier que ma peau n'a jamais fait de mauvaise réaction à ce produit. Aucune irritation, aucune rougeur, aucune démangeaison. Nada ! Côté hydratation, il fait le job et je ne pourrais vraiment pas m'en passer en ce moment. Ce soin maintient la peau dans un état normal d'hydratation c'est à dire qu'il compense les pertes de la peau en eau mais ne "surhydrate" pas (je ne sais pas si je suis hyper claire ;). Je l'ai d'ailleurs utilisé tout l'été alors que ma peau produisait énormément de sébum (c'est un problème distinct mais c'est pour vous montrer la "légèreté" de la formule). L'associer à une crème est d'ailleurs primordial pour les peaux les plus inconfortables (mais c'est normal, on doit toujours coupler un sérum à une crème). Sa formule efface vraiment cette sensation de tiraillement que je peux parfois ressentir au niveau des joues ou du front, surtout ces dernières semaines. Bref, j'utilise ce Sérum Hydratation Renaissance les yeux fermés depuis des mois et ma peau capricieuse et moi en sommes très satisfaites.

Donc si vous recherchez un sérum hydratant à la compo ultra-clean, absolument non irritante et absolument compatible avec les peaux intolérantes à problématique de type rosacée et/ou eczéma, ce produit Pai est selon moi une piste à explorer.

Pour en savoir plus :

Sérum Hydratation Renaissance de Pai Skincare | 54 euros chez Sephora.

[produit offert par la marque]

-25% sur vos achats chez Sephora avec le code FRB1N25
[Retrouvez tous les autres codes promo en vigueur dans la sidebar du blog, encart "Bons plans Sephora" ;)]

À la découverte du maquillage naturel, bio & cruelty free de Dr. Hauschka

8 nov. 2018

Dr. Hauschka est une marque de cosmétiques allemande, naturelle et bio qui, ces dernières années, a su se faire une petite place parmi la pléthore de marques éthiques ayant envahi le marché des cosmétiques bio — marché en constante évolution et toujours en pleine expansion. Je connaissais bien sûr Dr. Hauschka pour ses soins. Je ne les ai jamais testés mais je suis bien souvent tombée sur certaines références au fil de mes pérégrinations sur les e-shops bio et naturelles dont regorge aujourd'hui internet. Et puis j'ai été contactée par la team Mademoiselle Bio — boutique en ligne de référence pour les fans de cosmétiques bio — afin de découvrir, entre autres, le maquillage Dr. Hauschka.


Vous le savez, je ne suis pas spécialement une fondue du make up naturel et bio parce que même s'il y a eu de considérables avancées question formulations, textures et pigmentation dans ce domaine, je suis bien souvent restée sur ma faim, préférant mes bons vieux cosmétiques sans doute bien moins éthiques mais esthétiquement et techniquement plus réussis. Il me tardait donc de découvrir ce que le make up Dr. Hauschka avait dans le ventre. Les prix pratiqués par la marque sont assez élevés mais j'ai lu pas mal de bonnes revues au sujet des produits proposés. J'ai eu le plaisir de recevoir une partie de la collection éphémère Purple Light (collection pas si éphémère que ça puisque sortie en février dernier mais encore dispo — et actuellement soldée ! — chez Mademoiselle Bio).

Mais commençons par le commencement si vous le voulez bien. Pour celles qui ne connaissent pas la marque, je pense qu'une petite présentation de Dr. Hauschka s'impose. Dans les grandes lignes, il s'agit donc d'une marque de cosmétiques allemande à l'éthique assez inédite puisque Dr. Hauschka s'inspire grandement de la philosophie anthroposophique (courant ésotérique occultiste) dont étaient adeptes ses créateurs. En découle une conception assez particulière du soin dermatologique puisque la marque part du principe que la peau, en plus d'être un organe à part entière de notre organisme, est aussi un intermédiaire qui permet d'accéder "à des rythmes, des équilibres et des systèmes de circulation plus profonds", les soins de Dr. Hauschka visant à offrir "des impulsions régénérantes et harmonisantes" afin de stimuler les fonctions naturelles de la peau pour que celle-ci retrouve son équilibre d'origine (sic).


Question formulation, Dr. Hauschka prône l'usage de plus de 150 plantes médicinales (et de cire végétale) dans ses produits, plantes cultivées par la marque elle-même en culture biodynamique ou récoltées dans le cadre de cueillettes sauvages durables. Plus généralement, la cosmétique Dr. Hauschka est certifiée NATRUE (cosmétique naturelle et biologique) et veille en ce sens à produire et à développer des produits de manière responsable et respectueuse envers la nature et l'environnement. Le tout est donc logiquement cruelty free.

Venons-en maintenant aux produits en eux-mêmes. J'ai donc reçu 3 références de la collection Purple Light. Honnêtement, je m'attendais à quelque-chose d'un poil rasoir question packaging mais j'ai été agréablement surprise.


J'ai tout d'abord reçu la Palette Ombres à Paupières 01 Purple Light qui se présente dans un joli boîtier en plastique épais à la forme originale (on dirait un médiator géant, vous ne trouvez pas ? ;). La typographie sur le boîtier est très sympa et je suis tombée amoureuse des petites paillettes violettes qui apparaissent sur l'un des côtés du couvercle. Petite déception à l'ouverture en revanche. Vu le format, je m'attendais à des fards un peu plus gros. Il y en a en tout pour 5,3 grammes pour 4 fards à paupières. On retrouve malgré tout un miroir de bonne taille ainsi qu'un petit pinceau double embout poils/mousse.


L'harmonie de fards en elle-même m'a immédiatement plu bien qu'elle soit relativement classique et déjà vue. On retrouve un fard rose clair légèrement satiné, un fard taupe clair velouté au sous-ton légèrement froid (mon préféré des 4), un violine soutenu et un prune sombre irisé. À l'utilisation, j'ai trouvé ces fards assez poudreux (et ça se voit sur mes swatches) et donc pas assez crémeux à mon goût. La faute sans doute à l'utilisation de pigments minéraux. Les chutes sont donc assez nombreuses. Côté pigmentation, c'est quand même vraiment pas mal ! La matière est assez sèche mais elle accroche et se travaille plutôt bien sur la paupière sans faire de taches. Le rose clair est toutefois assez difficile à travailler pour obtenir un rendu couleur optimal. La formule en elle-même est plutôt chouette (malgré la présence de parfum, oui du parfum !! — certes d'origine naturelle, mais quand-même...) puisqu'on retrouve dans ces fards les fameux extraits de plantes médicinales (extrait d'Anthyllide Vulnéraire, de Feuille et d'Écorce d'Hamamelis de Virginie et de Feuille de Thé Vert) ainsi que de la soie (Silk Powder).


J'ai ensuite eu le plaisir de recevoir le Crayon Contour des Yeux 07 Purple Light qui est un crayon qui peut aussi bien être utilisé au niveau du contour de l'oeil que sur la muqueuse. Il dispose en son extrémité d'un embout mousse bien pratique pour fondre le trait de crayon en ras de cils pour obtenir un résultat plus diffus ou même créer un genre de smoky.


J'ai trouvé la couleur de cette référence absolument ravissante. Il s'agit d'un gris très sombre légèrement métallique avec une touche de violet. Sa formule à base de Cire de Coing et de Beurre de Karité rend sa mine hyper douce et glissante sur la peau, donc pas du tout sèche. La pigmentation est d'ailleurs tout à fait excellente. J'ai néanmoins trouvé que ce crayon avait du mal à bien marquer la muqueuse et il est très friable quand on le taille.

Voici ci-dessous les swatches des 4 fards de la Palette Ombres à Paupières 01 et du Crayon Contour des Yeux 07 Purple Light.


Enfin, j'ai eu la chance de pouvoir tester l'un des 2 Liquid Lip Color de la collection : le Rouge à Lèvres Liquide 02 Purple Light. Dr. Hauschka nous parle d'une "texture crémeuse combinant couleur et brillance intenses pour des lèvres confortables" et d'une formule à base d'extraits de plante (comme toujours), de Beurre de Mangue et d'Huile de Noyau d'Abricot. Le tout se présente dans un joli tube en plastique à 3 faces dont la base est recouverte de paillettes violettes (c'est tellement joli !). L'embout applicateur est un embout mousse somme toute classique, assez fin et biseauté en son extrémité. Il est très bien fichu. Côté parfum, c'est... surprenant ! On a vraiment l'impression de mettre le nez dans un laboratoire botanique. Ça sent les produits gavés d'huiles essentielles et pour un rouge à lèvres, c'est assez déstabilisant au premier abord.


En pratique, je classerais davantage ce produit lèvres dans la catégorie gloss coloré. Pas assez pigmenté pour être un vrai rouge à lèvres liquide (ou une vraie laque à lèvres) à mes yeux, sa couleur — bien que modulable selon la quantité de produit appliquée sur les lèvres — apparaît en transparence et ce de façon pas forcément uniforme. La texture gel se fige assez vite et le fini est joliment brillant. Malheureusement, la tenue n'est vraiment pas extraordinaire (comme c'est bien souvent le cas avec ce genre de produit) car le côté brillant s'estompe très vite. Ce 02 Purple Light est un beau rouge rosé façon pomme d'amour. Je ne trouve pas qu'il s'accorde particulièrement bien avec les nuances de la palette mais personne ne nous oblige à faire le total look Purple Light, n'est-ce pas ?


Pour le maquillage du jour, j'ai donc utilisé ces 3 produits Dr. Hauschka. J'ai volontairement maquillé mes yeux avant de faire mon teint pour pallier aux chutes. J'ai utilisé les 4 fards de la Palette Ombres à Paupières 01 en commençant par le fard taupe clair que j'ai largement appliqué au niveau du creux de paupière en guise de fard de transition. J'ai ensuite utilisé le fard violine sur l'ensemble de ma paupière mobile avant de l'estomper en creux de paupière avec le fard taupe. J'ai intensifié le creux de paupière et le coin externe avec le fard prune sombre irisé (que j'ai également étiré au ras des cils inférieurs) puis j'ai humidifié un pinceau et ai appliqué le fard rose clair en coin interne, au ras des cils inférieurs ainsi que sous le sourcil pour estomper et illuminer le tout.

J'ai ensuite utilisé le Crayon Contour des Yeux 07 que j'ai appliqué au ras des cils supérieurs sans l'estomper. Je l'ai légèrement étiré au coin externe. Je l'ai ensuite appliqué sur la muqueuse supérieure ainsi que sur la muqueuse inférieure avant d'appliquer mon mascara. Côté lèvres, j'ai (à contre-coeur je dois l'avouer) appliqué le Rouge à Lèvres Liquide 02. Comme la couleur ne "matchait" pas du tout avec le maquillage des yeux, je l'ai estompé en pressant mes lèvres sur un mouchoir pour qu'il ressorte davantage rosé que rouge. Malheureusement, le fini brillant s'est très vite estompé durant le shooting (comme vous pouvez le voir sur la 2nde photo). Et... voilà (le travail, comme dirait ma fille ;) !


Il y a donc du bon et du moins bon avec le maquillage Dr. Hauchska. J'ai trouvé les produits plutôt chics pour du maquillage naturel et bio. Ça change et ça donne vraiment envie de tester sans faire de compromis sur l'esthétique des packagings. En pratique, je suis un peu plus réservée, concernant le rouge à lèvres notamment dont j'ai trouvé la tenue médiocre et la formule un brin asséchante. J'ai en revanche été agréablement surprise par la qualité des fards à paupières de la palette. Plus globalement, j'ai trouvé les formules très chouettes et pour le moins originales (on sent l'implication et la volonté de la marque de proposer des cosmétiques innovants). Pour les filles qui sont à la recherche d'une belle ligne de maquillage éthique (naturelle, bio et cruelty free), résolument moderne et pigmentée, Dr. Hauschka est selon moi une très belle alternative.

Enfin, sachez que la marque Dr. Hauschka — aussi bien la gamme de soins que la gamme de maquillage — est disponible chez Mademoiselle Bio et que les produits issus de la collection Purple Light que je vous ai présentés aujourd'hui sont en promotion dans le cadre des Bioty Days qui se déroulent sur le site de Mademoiselle Bio du 8 au 11 novembre. Ce sont plus de 2000 références qui sont soldées à -20% à compter d'aujourd'hui et ce pour une durée super limitée. De quoi faire de jolies découvertes !

Pour en savoir plus :

Palette Ombres à Paupières 01 Purple Light de Dr. Hauschka | 37,70 euros 30,16 euros chez Mademoiselle Bio.
Édition limitée.

Crayon Contour des Yeux 07 Purple Light de Dr. Hauschka | 16,90 euros 13,52 euros chez Mademoiselle Bio.
Édition limitée.

Rouge à Lèvres Liquide 02 Purple Light de Dr. Hauschka | 22,10 euros 17,68 euros chez Mademoiselle Bio.
Édition limitée.

[produits offerts par Mademoiselle Bio]

Mise en beauté :

Base de teint : Fluide Hydratant Matifiant Peaux Mixtes de Clarins
Fond de teint : Skin Foundation Stick de Bobbi Brown - nuance Porcelain
Anti-cernes : Shape Tape de Tarte - nuance Light
Correcteur : Radiant Creamy Concealer de NARS - nuance Vanilla
Poudre libre : Hyaluronic Hydra-Powder de By Terry
Blush & highlighter : Palette Ambient Lighting Edit Volume 4 de Hourglass

Sourcils : Eyebrow Styler Cien de Lidl - nuance 10 Dark Blond
Mascara : Lash-Expert Twist Brush de By Terry

Rouge Pur Couture The Slim par Yves Saint Laurent : la beauté !

5 nov. 2018

Les Rouge Pur Couture The Slim Yves Saint Laurent font partie de ces rouges à lèvres que je n'ai pas vu venir mais pour lesquels j'ai eu un coup de foudre dès le premier regard. Cela faisait un sacré bout de temps que je ne m'étais pas offert de rouge à lèvres de la marque. Et pour cause, je me suis peu à peu éloignée du maquillage Yves Saint Laurent ces dernières années alors que cette maison de luxe faisait partie de mes préférées dès les débuts du blog. Allez savoir pourquoi, Yves Saint Laurent a eu du mal à me séduire ces derniers temps et ça fait un moment que ça dure. Éditions limitées difficiles (pour ne pas dire "impossibles") à trouver par chez moi, communication qui ne me touche pas des masses et un certain manque de renouveau à mes yeux (mais cette impression est sans doute la conséquence du fait que les nouveautés, je ne les vois que 3 ans après tout le monde, à cause de cette mauvaise distribution dans mon coin perdu justement).


Du coup, je ne peux pas dire que j'attendais ces nouveaux Rouge Pur Couture The Slim comme le messie parce que ces rouges à lèvres, je les ai découverts il y a seulement quelques semaines de cela. Je suis alors tombée en pâmoison devant cette jolie nouveauté et ce coup de coeur immédiat m'a rappelé bien des souvenirs d'autrefois, de l'époque où il m'était impossible de résister bien longtemps à un nouveau rouge à lèvres de luxe. Je pensais que ça m'était passé. Et bien force est de constater que non, mon amour pour les jolis lipsticks (qui coûtent un bras) est toujours bel et bien présent.

Yves Saint Laurent présente les Rouge Pur Couture The Slim comme un "rouge à lèvres nouvelle génération à la formule crémeuse et ultra pigmentée" qui "assure couleur intense et couvrance extrême longue tenue". On nous promet un vrai rouge à lèvres mat à la "texture souple qui offre un confort sans compromis toute la journée". On doit cette nouveauté lèvres à Tom Pecheux, nouveau Directeur International de la Beauté YSL, qui confie s'être inspiré de la couleur dense et de la souplesse du cuir pour imaginer ces petits.


En pratique, je dois reconnaître que c'est d'abord pour l'objet que j'ai craqué. Parce que je suis immédiatement tombée amoureuse de ces rouges à lèvres ultra-fins et allongés (d'où le "The Slim") au style rock, chic et épuré. Écrin noir mat et or métallisé mais pas que, puisque la véritable surprise se cache à l'intérieur. À l'ouverture, on découvre en effet un raisin graphique biseauté parfaitement carré. Loin d'être anecdotique, on nous promet - grâce à cette forme de raisin inédite - une définition parfaite et une application ultra précise (notamment au niveau de l'arc de cupidon) ainsi qu'un contour des lèvres ultra net. On retrouve également l'odeur caractéristique de la gamme Rouge Pur Couture d'Yves Saint Laurent, à savoir un parfum que je suis bien dans l'incapacité de vous décrire si ce n'est qu'il me rappelle l'odeur du champagne (oui, je vous sors ça à chaque fois et je sais que ça ne fait absolument pas rêver ;). Enfin, côté grammage, les The Slim contiennent 2,2 grammes de produit (contre 3,8 pour les Rouge Pur Couture classiques).

Côté texture et formule, j'ai été absolument bluffée. Ce rouge à lèvres fait exactement tout ce qu'il promet. Sa texture est effectivement crémeuse et pas trop sèche pour un vrai mat. Surtout, elle n'est pas atrocement épaisse ou pâteuse sur les lèvres et c'est surprenant. La prouesse est encore plus dingue quand on découvre la pigmentation de la chose. La couleur est d'une intensité folle et le tout est bien opaque sur les lèvres en un seul passage. Côté fini, c'est beau, très beau même ! On a là un vrai fini mat qui ne marque pas les petits défauts des lèvres. Je craignais la catastrophe car avec l'arrivée soudaine du froid et l'allumage du poêle, mes lèvres font actuellement grise mine, mais ce Rouge Pur Couture The Slim cache étonnamment bien la misère pour une formule mate (qui ne pardonne pas en général). Enfin, je n'ai que peu de choses à redire sur la tenue. La couleur est tenace et ne bouge pas les 4 premières heures. Au-delà, les lèvres commencent tout de même à tirer un peu et la couleur s'affadit à peine.


Côté application, je dois avouer ne pas avoir été tout de suite à l'aise avec le raisin carré. C'est un coup à prendre mais une fois qu'on a compris le truc, le maquillage des lèvres se fait effectivement assez facilement et ce de façon précise. Ce n'est, à mon sens, absolument pas révolutionnaire et je continue de préférer les raisins aux formes plus conventionnelles (question d'habitude).

Yves Saint Laurent propose actuellement 19 teintes toutes plus ravissantes les unes que les autres pour ses The Slim mais j'ai dû faire un choix et c'est sur le Rouge Pur Couture The Slim 16 Rosewood Oddity que j'ai finalement jeté mon dévolu. Rien d'étonnant puisqu'il s'agit d'un joli bois de rose (eh oui, encore un ! :) très rose. Je trouve sa nuance vraiment très réussie et pas banale pour autant puisque ce bois de rose très intense possède des sous-tons froids que j'adore. Plus rose qu'un vrai "bois de rose" à mon sens (on n'a pas le côté "marronné" de la chose), je le trouve absolument magnifique et parfait pour la saison.


Sa pigmentation est tout à fait excellente, parfaitement opaque sur les lèvres en une seule couche. La couleur est totalement uniforme et le fini mat ne marque pas à outrance les stries naturelles des lèvres, lèvres qui se retrouvent d'ailleurs comme lissées par la texture gel siliconée.

Je trouve d'ailleurs ce fini 100% mat velours totalement réussi pour une formule aussi fine. Et puis cette couleur, cette couleur (coeur avec les doigts) ! N'est-elle pas parfaite ? La team Yves Saint Laurent Beauté a fait là aussi du très beau travail à mes yeux.


Bref, pas besoin d'en rajouter une couche je pense car vous l'avez compris, ce Rouge Pur Couture The Slim est pour moi un sans faute. Moi qui pensais avoir fait le tour de la question côté rouges à lèvres mats (sous forme de rouges à lèvres en sticks traditionnels j'entends), je suis scotchée par cette belle nouveauté Yves Saint Laurent qui frôle la perfection à tous les niveaux. Ce petit n°16 Rosewood Oddity fait incontestablement partie des plus beaux lipsticks mats de ma collection.

Pour en savoir plus :

Rouge Pur Couture The Slim par Yves Saint Laurent | 37 euros chez Sephora.
19 nuances disponibles (dont 1 exclusive).

[produit acheté par mes soins]

-25% sur les produits Yves Saint Laurent chez Sephora avec le code FRGLO25
[Retrouvez tous les autres codes promo en vigueur dans la sidebar du blog, encart "Bons plans Sephora" ;)]

Mise en beauté :

Base de teint : Fluide Hydratant Matifiant Peaux Mixtes de Clarins
Fond de teint : Skin Foundation Stick de Bobbi Brown - nuance Porcelain
Anti-cernes : Shape Tape de Tarte - nuance Light
Correcteur : Radiant Creamy Concealer de NARS - nuance Vanilla
Poudre libre : Hyaluronic Hydra-Powder de By Terry
Blush, bronzer & highlighter : Palette Ambient Lighting Edit Volume 4 de Hourglass

Sourcils : Eyebrow Styler Cien de Lidl - nuance 10 Dark Blond
Mascara : Paradise Extatic Waterproof de L'Oréal
Crayon (muqueuse supérieure) : Glide-On Eye Pencil Waterproof d'Urban Decay - nuance Perversion
Eyeliner : Diorshow On Stage Liner de Dior - nuance 176 Matte Purple

Tout sur la palette Ambient Lighting Edit Volume 4 de Hourglass

29 oct. 2018

Non mais depuis le temps - depuis le temps !! - que je rêvais de m'offrir une palette Hourglass ! Cela faisait d'ailleurs partie de mes "bonnes" résolutions de l'année 2018 (souvenez-vous) : "m'offrir un blush ou une palette Hourglass". Cette marque me fait de l'oeil depuis qu'elle a déboulé chez Sephora France mais je dois reconnaître que les prix m'avaient toujours dissuadée de passer commande jusque-là. M'était tout de même resté en travers de la gorge le fait que la palette Ambient Lighting Edit Volume 3 me soit passée sous le nez l'an dernier alors qu'elle me tentait terriblement. Je la trouvais absolument magnifique mais quand j'ai enfin eu le courage déclic de la mettre dans mon panier, elle était malheureusement déjà sold out.


Alors vous imaginez bien que quand j'ai découvert que l'Ambient Lighting Edit Volume 4 était dispo chez Sepho (et il était un truc comme 2 heures du matin), je n'ai pas tergiversé 36 plombes. J'ai réveillé Monsieur BG pour lui confier le péché que je m'apprêtais à commettre, il a donné son assentiment, j'ai mis la chose dans le panier et j'ai validé. C'est donc il y a quelques jours seulement que j'ai reçu ma commande avec ma précieuse à l'intérieur. Pour une fois, je me suis empressée de la photographier, de la swatcher et de la tester pour pouvoir vous la présenter avant que cette édition limitée ne disparaisse définitivement. Alors, ai-je bien fait de craquer au beau milieu de la nuit ?

Pour la petite histoire, Hourglass est une marque de make up américaine née en 2004. Il aura pourtant fallu attendre juillet 2017 pour qu'elle débarque chez Sephora France. Réputée pour son avant-gardisme, tant sur le plan des formules que sur l'éthique (la marque est certifiée cruelty free ; de nombreux produits sont vegan, gluten free et exempts de parabens, phtalates, sulfates, parfums synthétiques, Triclosan et autres nano-particules), Hourglass se targue d'être une marque de luxe révolutionnaire grâce à ses formulations inédites basées sur des technologies innovantes. Ingrédients actifs, textures ultra-sensorielles, couleurs modernes et packagings épurés, voici ce qui caractérise le mieux cette marque de maquillage 2.0.


Chez Hourglass, se sont les produits pour le teint qui - en général - font le plus parler d'eux. Combien de fois ai-je lu (ou entendu) que c'était chez Hourglass qu'on trouvait les plus belles poudres, les plus beaux highlighters et les plus beaux blushes ? Pas étonnant donc que la marque nous propose à chaque fin d'année une nouvelle édition (super limitée) de sa fameuse palette Ambient Lighting Edit (ou Palette Lumière Edit en VF), palette pour le teint regroupant à la fois des poudres best-sellers et des poudres inédites, toutes formulées avec la Photoluminescent Technology (une technologie qui capture et diffuse la lumière sur le visage pour que la peau paraisse plus douce et lisse donc plus jeune et lumineuse).


En pratique, la palette Ambient Lighting Edit Volume 4 se présente dans un joli boîtier épuré en plastique pas très lourd ayant un fini miroir métallique rose/mauve (qui prend toutes les traces de doigts au fil des utilisations #montorchonmicrofibresestmonmeilleurami). Je le trouve vraiment de toute beauté, simple, chic, efficace. À l'intérieur on y découvre un grand miroir ainsi que les 6 fards (bombés comme des coussins), fards ayant chacun un grammage de 1,3 gramme (ce qui est somme toute assez peu pour le prix ; par comparaison, les blushes mono de la marque ont une contenance de 4,2 grammes et coûtent 38 euros).

Plus en détail, on retrouve à l'intérieur de ce Volume 4 les 6 références suivantes / ligne du haut de gauche à droite : 2 poudres de finitions - l'Ambient Lighting Powder Dim Light (référence permanente) et l'Ambient Lighting Powder Diffused Light (référence permanente) ; 1 highlighter - l'Ambient Strobe Lighting Powder Euphoric Strobe Light (référence permanente). Ligne du bas de gauche à droite : 1 bronzer - l'Ambient Lighting Bronzer Filtered Bronze Light (référence exclusive) ; 2 blushes - l'Ambient Lighting Blush Luminous Glow (référence exclusive) et l'Ambient Strobe Lighting Blush Euphoric Fusion (référence permanente).


Pour le maquillage, Hourglass conseille d'appliquer l'une ou l'autre des poudres de finition sur l'ensemble du visage ; d'utiliser le bronzer pour souligner les tempes, le creux des joues et la mâchoire ; d'appliquer l'un des 2 blushes sur les pommettes ; d'utiliser l'highlighter sec ou humide sur les zones de lumière du visage (le haut des pommettes, l'arête du nez, sous le sourcil et sur l'arc de cupidon).

En pratique, je dois avouer que j'attendais énormément de ces poudres côté formule et texture et je n'ai vraiment pas été déçue. Elle sont toutes les 6 d'une finesse assez incroyable et très veloutées au toucher. Pas du tout poudreuses, on n'a pas l'effet plâtre ou cakey que peuvent avoir certaines poudres puisque la formule de celles-ci est exempte de Talc. L'ensemble est d'une luminosité assez dingue et la pigmentation plutôt très chouette. On n'a pas de pigments qui tachent mais une couleur qui se diffuse d'une très jolie façon sur la peau. La pigmentation du bronzer et des blushes est dingue et la tenue générale des poudres est excellente.


En ce qui concerne les poudres de finition Ambient Lighting Powder (les 2 premières poudres de la ligne du haut / 1er et 2ème swatch en partant de la gauche), je craignais Dim Light trop foncée pour ma carnation claire mais pas du tout. Il s'agit d'un beau nude beige couleur chair au fini très subtilement satiné. Totalement neutre, il met joliment le teint en valeur, floutant légèrement les pores et illuminant l'ensemble du visage sans paillettes apparentes. Diffused Light est beaucoup plus pâle et lumineux, tout en transparence. Il s'agit d'un blanc cassé légèrement beige au fini satiné. Il est lui aussi d'une finesse incroyable et ne paraît pas du tout "crayeux" sur la peau. Il floute joliment les imperfections tout en fixant le maquillage. Je le déconseille néanmoins aux peaux qui ont tendance à briller très rapidement.

L'Ambient Strobe Lighting Powder Euphoric Strobe Light (3ème poudre de la ligne du haut  / 3ème swatch en partant de la gauche), qui est l'highlighter de la palette, est une excellente surprise également. Il s'agit d'une poudre couleur champagne un peu chaud à la texture incroyablement douce et veloutée qui se diffuse d'une magnifique façon sur la peau. L'effet est selon moi beaucoup plus naturel et diffus que ce qu'on obtient avec les highlighters Dior (que j'adore) et ça me convient tout à fait pour la vie de tous les jours. Humidifié, son fini extrêmement satiné se retrouve décuplé.

Le bronzer de la palette (1ère poudre de la ligne du bas / 4ème swatch en partant de la gauche) est celui que je craignais le plus car je ne porte jamais de bronzer et que je crains toujours les poudres trop chaudes sur ma peau claire. Filtered Bronze Light est un beau bronzer marbré qui mêle beige clair et marron. On y trouve un sous-ton légèrement rosé et son fini est satiné. Je le trouve peut-être un peu trop chaud pour moi et je regrette la présence de nacres (pour moi, un bronzer pur et dur se doit d'être mat). En revanche il se travaille super bien, tout en transparence, et peut-être facilement mixé à l'un des 2 blushes.

Enfin, les deux blushes. (2ème et 3ème poudre de la ligne du bas de la palette / 5ème et 6ème swatch en partant de la gauche) sont sans doute les références qui m'ont le plus emballée. L'Ambient Lighting Blush Luminous Glow est un blush marbré au fini satiné qui mêle pigments corail et pigments beige nude. Les 2 nuances se mélangent parfaitement et crééent une teinte pêchue et lumineuse. Sa tenue est excellente. L'Ambient Strobe Lighting Blush Euphoric Fusion est un blush marbré et satiné plus soft qui mêle pigments prune et pigments beige nude. Le mélange des 2 créé une jolie nuance rose, chaude et très très lumineuse. Le tout est, là encore, d'une finesse de folie.


Pour le maquillage du jour (je tiens à préciser que, comme d'habitude, je me suis photographiée à la lumière naturelle) j'ai utilisé la poudre de finition Diffused Light sur l'ensemble de mon visage puis j'ai appliqué le blush Euphoric Fusion sur mes pommettes. J'ai illuminé les points de lumière (arête du nez, haut des pommettes, tempes, arc de cupidon) avec l'highlighter Euphoric Strobe Light et ai ombré le creux de mes joues, le haut de mon front ainsi que chaque côté de l'arête de mon nez avec le bronzer Filtered Bronze Light.

Vous l'aurez compris, je ne regrette absolument pas mon coup de folie pour cette palette qui permet vraiment de faire connaissance avec Hourglass. Il faut tester les poudres de la marque pour comprendre véritablement la "dinguerie" de la chose. Leur texture dépasse tout ce que j'ai pu voir en la matière à ce jour (et j'en ai pourtant testé des poudres !). La finesse, le côté velouté, la facilité d'application, l'estompage facile, le résultat seconde peau et la lumière diffuse qui se dégage de l'ensemble : autant d'arguments qui font de cette palette un véritable must have. Le prix... moins, malheureusement.

Pour en savoir plus :

Ambient Lighting Edit Volume 4 de Hourglass | 75 euros chez Sephora.
Édition limitée Noël 2018.

[produit acheté par mes soins]

Les poudres à l'unité :
Ambient Lighting Power de Hourglass | 52 euros chez Sephora. 6 nuances disponibles.
Ambient Strobe Lighting Powder de Hourglass | 42 euros chez Sephora. 4 nuances disponibles.
Ambient Lighting Bronzer de Hourglass | 49 euros chez Sephora. 4 nuances disponibles.
Ambient Lighting Blush de Hourglass | 38 euros chez Sephora. 6 nuances disponibles.
Ambient Strobe Lighting Blush de Hourglass | 38 euros chez Sephora. 4 nuances disponibles.

-20% sans minimum dès 2 articles achetés chez Sephora avec le code EP39BASKET
[Retrouvez tous les autres codes promo en vigueur dans la sidebar du blog, encart "Bons plans Sephora" ;)]

Mise en beauté :

Base de teint : Fluide Hydratant Matifiant Peaux Mixtes de Clarins
Fond de teint : Skin Foundation Stick de Bobbi Brown - nuance Porcelain
Anti-cernes : Shape Tape de Tarte - nuance Light (ancienne référence)
Correcteur : Radiant Creamy Concealer de NARS - nuance Vanilla

Sourcils : Eyebrow Styler Cien de Lidl - nuance 10 Dark Blond
Mascara : Paradise Extatic Waterproof de L'Oréal
Crayon (muqueuse supérieure) : Glide-On Eye Pencil Waterproof d'Urban Decay - nuance Perversion

Lèvres : Clinique Pop de Clinique - nuance 14 Plum Pop
Ongles : Tenue & Strong Pro de Maybelline - nuance 130 Rose Poudré

Coup de coeur pour les nouveaux Rouge Blush de Dior

25 oct. 2018

Tandis que les collections maquillage de Noël continuent de nous submerger, je poursuis mon petit bonhomme de chemin en découvrant les nouveautés de cette rentrée 2018 (avant de me jeter corps et âme dans l'or et les paillettes des Holiday Looks). Parmi celles-ci, il y a bien sûr eu les Ultra Rouge de Dior (dont je vous ai déjà parlé au début du mois dans ce billet) mais côté teint, on a également pu compter sur les nouveaux Rouge Blush apparus lors de la sortie de la collection Dior de cet automne. Sauf erreur de ma part (car je ne peux pas être au four et au moulin ! #expressiondu18èmesièclebonjour), je trouve qu'on n'a pas énormément parlé de ces jolies poudres et je trouve cela fort dommage car, au risque d'enterrer définitivement tout suspense (au cas où vous n'auriez pas lu le titre de mon billet), je les trouve absolument géniales.


Dior présente son nouveau Rouge Blush comme un "blush poudre longue tenue" qui "donne aux joues une couleur intense et ultra-pigmentée tout en assurant une longue tenue". On nous promet une intensité de couleur modulable pour un "fini tendre ou extrême" (vous verrez, j'ai pour une fois résisté à la tentation de mettre 3 tonnes de poudre par peur qu'on ne voie rien sur mes photos et ai opté pour le fini "tendre", haha ! :). Les Rouge Blush se déclinent en 15 teintes s'inspirant directement des rouges à lèvres Rouge Dior avec 3 finis différents : mat, satiné et irisé.

En pratique, les Rouge Blush se présentent dans les désormais classiques poudriers Dior (le même format que celui des palettes 5 Couleurs), à savoir des boîtiers noirs laqués estampillés Dior dont le pourtour est subtilement souligné par un liseré argenté. Chaque poudrier a une contenance de 6,7 grammes (par comparaison, le fameux Air Blush de Marc Jacobs Beauty propose 8 grammes de produit). Le pan de chaque palette est donc de taille plutôt généreuse. On trouve à ses côtés un pinceau plat assez fourni (mais trop souple) légèrement biseauté ainsi qu'un grand miroir. La poudre en elle-même est légèrement parfumée (on retrouve une fragrance très Dior dans le genre) et est sobrement embossée des initiales "CD". En tant que Dior addict, je trouve l'ensemble d'un chic absolu.


C'est côté formule et texture que j'attendais le plus de ces Rouge Blush et je n'ai pas été déçue. Ayant une peau vraiment pas lisse naturellement, j'ai une nette préférence pour les poudres ultra-fines qui ne marquent pas (trop) les imperfections et qui se diffusent très facilement sans faire de taches. Mission accomplie avec les 3 Rouge Blush en ma possession. La poudre est très douce et velouté au toucher. Plutôt fine et donc assez volatile sur le pinceau, elle se diffuse toute seule sur les pommettes sans faux pas. On peut effectivement moduler l'intensité couleur, passer d'un résultat naturel tout en transparence à un bel effet bonne mine avec la seule et même référence.

La pigmentation est au rendez-vous mais je reconnais que je m'attendais à beaucoup plus (ou pire, c'est selon ;) à ce niveau-là. Mais ne vous méprenez pas, c'est pour moi un point positif. Certaines couleurs paraissent ultra-flashy dans la palette et ça fait presque peur quand vient le moment de les appliquer. Heureusement, le pigment n'est pas brut de décoffrage et il se fond dans la peau d'une très jolie façon (ce qui n'est pas sans me rappeler les Air Blush Marc Jacobs Beauty justement) ce qui fait que toutes les teintes proposées sont tout à fait portables sans craindre taches, patches de couleur et autres effets de mauvais goût.


J'ai eu le plaisir de choisir et de recevoir 3 Rouge Blush et je dois dire que le choix n'a pas été facile parmi les 15 nuances proposées (elles sont toutes tellement jolies !). J'ai finalement opté pour des teintes plutôt variées, tantôt flashy, tantôt naturelles, avec des finis différents. Ce sont donc les références suivantes que je vais vous présenter aujourd'hui (et dont vous pouvez retrouver les swatches ci-dessus - avec de gauche à droite) : le Rouge Blush 047 Miss, le Rouge Blush 219 Rose Montaigne et le Rouge Blush 361 Rose Baiser.

Rouge Blush 047 Miss


Il s'agit là de la nuance la plus flashy des 3 que j'ai choisies (comme vous pouvez le constater). Je pensais ce blush mat au premier abord mais, à y regarder de plus près, je pense qu'il s'agit davantage d'un satiné car il présente quelques micro-nacres et reflète quand-même un peu la lumière. Un peu plus poudreux que ses copains, Miss est un rose vif ni trop chaud ni trop froid qui donne tout de suite bonne mine. Je trouve qu'il met en valeur les carnations pâles mais je suis certaine qu'il est tout aussi magnifique sur une peau beaucoup plus mate que la mienne. Sa pigmentation est bonne et, fort heureusement, modulable. Je ne le porterai toutefois pas en période de crise de rosacée (car du rose vif sur du rose vif... enfin vous voyez le tableau ;).

Rouge Blush 219 Rose Montaigne


C'est le Rouge Blush que je trouve le plus joli à regarder dans son poudrier parmi les 3 en ma possession. Il s'agit d'un fard au fini irisé mêlant le rose à l'orangé avec plein de micro-nacres dorées. Il me rappelle un peu l'Orgasm de NARS dans le même style. Sa texture est veloutée à souhait et il se fond admirablement bien sur la peau sans en marquer les imperfections. Le fini est à la fois lumineux et vitaminé, je l'aime beaucoup.

Rouge Blush 361 Rose Baiser


J'ai eu un vrai coup de foudre pour la nuance toute douce et délicate de cette référence. Ce 361 Rose Baiser est un rose doux satiné, un poil sourd, ni trop clair ni trop foncé. Il prend des accents tantôt beiges tantôt mauves selon la chaleur et la luminosité. Il est lui aussi très lumineux mais il ne marque pas les irrégularités du grain de peau. Très fin et velouté, c'est le blush naturel par excellence, celui que l'on peut porter avec tout en toutes circonstances. C'est incontestablement mon coup de coeur.

Et voilà pour ce petit tour d'horizon des nouveaux Rouge Blush de Dior. Je suis totalement charmée par cette nouveauté teint dont la formule et la texture me paraissent être une vraie réussite. Je pense que j'aurais pu me passer du parfum mais à côté de cela, je n'ai rien à reprocher à ces jolies poudres dont la tenue est effectivement irréprochable.

Pour en savoir plus :

Rouge Blush de Dior | 46 euros chez Sephora.
15 nuances disponibles (dont 5 exclusives chez Dior).

[produit offert par la marque]

-25% sur une sélection de marques dès 50€ chez Sephora avec le code FRBLO25
[Retrouvez tous les autres codes promo en vigueur dans la sidebar du blog, encart "Bons plans Sephora" ;)]

Mise en beauté :

Base de teint : Fluide Hydratant Matifiant Peaux Mixtes de Clarins
Fond de teint : Skin Foundation Stick de Bobbi Brown - nuance Porcelain
Anti-cernes : Shape Tape de Tarte - nuance Light (ancienne référence)
Correcteur : Radiant Creamy Concealer de NARS - nuance Vanilla
Poudre libre : Hyaluronic Hydra-Powder de By Terry

Sourcils : Eyebrow Styler Cien de Lidl - nuance 10 Dark Blond
Mascara : Paradise Extatic Waterproof de L'Oréal
Crayon (muqueuse supérieure) : Glide-On Eye Pencil Waterproof d'Urban Decay - nuance Perversion

Lèvres : Dior Addict Lacquer Stick de Dior - nuance 674 K-Kiss

Sur ma wishlist de Noël



Derniers posts sur Instagram

© Beauty & Gibberish. Design by FCD.