Ma relation si particulière avec mes cheveux

6 nov. 2017

"C'est quoi mon problème avec les cheveux ?" Cette question, je dois bien me la poser 36 fois par mois (bon, j'exagère un peu mais vous voyez le genre). Si vous me suivez depuis suffisamment longtemps pour me connaître assez bien, alors je pense que vous avez dû vous rendre compte que j'entretiens une relation quelque peu particulière avec mes cheveux. À vrai dire, je crois n'avoir jamais été en paix avec ma tignasse. Mes cheveux, ce n'est clairement pas ce que je préfère chez moi. Au-delà de leur couleur naturelle que j'ai appris à aimer sur le tard (un blond foncé/châtain clair doré qui ne casse certainement pas des briques), je n'ai jamais aimé leur texture (souple certes, mais légèrement mousseuse) ni leur densité (c'est à dire aucune). Mais à bien y réfléchir, je crois ne connaître aucune femme (dans mon entourage proche en tout cas) qui aime sa chevelure telle qu'elle est, au naturel.


En ce qui me concerne, les cheveux c'est vraiment toute une affaire. Depuis toute petite, j'en fais quelque-chose de sacré. J'y ai toujours fait attention (mais pas toujours de la meilleure des façons), bien avant même de soigner mon maquillage ou mon look vestimentaire. Je me rappelle de mes coiffures improbables (dont j'étais très fière) à base de chouchous colorés au début du collège ; je me rappelle de mes cheveux courts en seconde et des cinq années de colorations noires (et rouges) qui ont suivi. Je suis passée par toutes les coupes (grâce à ma soeur qui se faisait un malin plaisir de s'improviser coiffeuse) et par tous les états (de l'immense satisfaction à l'énorme déception - pour ne pas dire à la grosse déprime à cause de mes multiples ratages chez le coiffeur).

Samedi, en allant chez Cultura, je suis tombée sur le bouquin de Mathilde. Dans celui-ci, un chapitre est consacré à ses cheveux et à ses expériences (plus ou moins réussies) chez le coiffeur. Elle propose également des conseils pour que les rendez-vous se passent bien. Je ne vous apprends rien en vous disant que je souffre de barbierophobie depuis des années. Je ne sais pas vraiment quel a été le véritable facteur déclencheur de cette peur mais il est certain que tous les ratés que j'ai pu subir chez le coiffeur ne m'ont pas fait que du bien.


Aujourd'hui, ça va mieux. Prendre rendez-vous chez le coiffeur reste quand même une épreuve en soi pour moi mais j'arrive à bien mieux gérer ma peur depuis que j'ai trouvé ma coiffeuse, celle en qui j'ai totalement confiance. Je vous parle de ça parce que j'ai dû aller chez le coiffeur pendant les vacances. Alors non, on ne m'a pas contrainte et forcée et il y a franchement pire dans la vie, nous sommes bien d'accord. Mais comme à chaque fois, j'ai tergiversé pendant de longues semaines avant de décrocher le téléphone pour prendre rendez-vous.

J'étais pourtant ravie de ma longueur actuelle (depuis le temps que je les laissais pousser mes cheveux ! - près d'un an pour être précise). Mais ma tignasse était vraiment en mauvais état et, surtout, je n'avais pas du tout de coupe, étant passée d'une raie sur le côté à une raie au milieu en cours de route. J'ai repoussé le moment au maximum mais j'ai quand même dû me faire une raison. Et surtout, valait-il mieux arborer de longs cheveux en mauvais état ou des cheveux plus courts en meilleure santé ? Oui, mes questions existentielles du moment valent le détour...


Tout ça pour vous dire que j'y suis bel et bien allée chez le coiffeur et, pour mettre un terme à ce suspense insoutenable, oui, j'en suis ressortie ravie. Je ne suis pourtant pas tombée sur ma coiffeuse habituelle mais sur une nouvelle. J'ai été très impressionnée par sa technique et, pour le coup, j'ai une vraie coupe. Quand je rentre à la maison après un rendez-vous, je ne peux m'empêcher de regarder si toutes les mèches de chaque côté de mon visage font exactement la même longueur (oui, c'est vraiment une affaire sérieuse chez moi !) et pour le coup, le coup de ciseaux a été d'une précision absolument dingue.

Et pourtant... Eh bien j'ai quand-même dû y laisser de la longueur dans la bataille et j'aurais eu dix ans de moins, je crois que j'en aurais pleuré. Pas parce que je n'aime pas ma nouvelle coupe. Non, je l'adore même ! Mais plutôt parce que je ne me retrouve pas totalement dans celle-ci alors que feu mes cheveux longs me paraissaient en totale adéquation avec mon moi du moment. J'avais l'impression de m'être trouvée, de savoir qui j'étais. Je m'amusais avec, je jouais avec mon image, je me montrais même les cheveux attachés (moi qui ne peux pourtant pas me voir en peinture ainsi), c'est vous dire ! En découlait une certaine forme de confiance en moi que j'avais rarement ressentie jusque-là.


Parce que oui, pour moi, tout est histoire de psychologie avec les coupes de cheveux (et ce côté-là de la chose me passionne énormément soit dit en passant). Tout comme avec les chaussures (ne me demandez pas pourquoi les chaussures), je suis persuadée que l'état et la longueur d'une coupe de cheveux en dit beaucoup sur la personnalité de la personne qui l'arbore. J'ai d'ailleurs lu des choses passionnantes à ce sujet. Vous saviez, vous, qu'il y avait une corrélation entre la longueur des cheveux, l'état de santé général et le potentiel de reproduction chez la femme ? J'ai d'ailleurs noté que les plus grands changements capillaires que je me suis infligés ont été opérés à des moments significatifs de ma vie (passage à l'âge adulte, rupture, premier stage, arrêt de mes études, grossesse, etc...). Il y avait là une envie incontestable de modeler ou de restaurer mon image (comme disent les psy) à des moments clés de mon existence.

Rien n'est donc simple avec moi et j'en viens à vous confier un petit secret, histoire de vous montrer à quel point mes cheveux sont intrinsèquement impliqués dans ma relation avec moi-même. Pour la petite anecdote, c'est en lisant un article sur Michaël Youn il y a peu (oui oui, je suis sérieuse ! ;) que j'ai réalisé la chose pour de vrai : je souffre de trichotillomanie. Voilà près de quinze ans que je m'arrache les cheveux. Voilà, c'est dit ! À bien y réfléchir, j'ai toujours la main fourrée dans la tignasse. Quand je regarde la télé, quand je lis un bouquin, dans la voiture, quand je bosse sur mon ordi et même en pleine discussion. Je pars en quête de je ne sais quoi avec mes doigts et quand je tombe sur le bon cheveu (ne me demandez pas lequel), je l'arrache. Puis je recommence. J'ai toujours pensé que c'était normal (ça fait tellement longtemps que je fais ça !), que tout le monde avait ce genre de mauvaise habitude (comme certains ont tendance à se ronger les ongles). Heureusement, chez moi, c'est plus un tic qu'un toc (enfin je crois, car j'ai quand même du mal à retenir mon envie d'arracher quand je suis angoissée). Je n'ai d'ailleurs jamais souffert d'alopécie manifeste (donc je vis très bien la chose finalement :) mais j'ai pris conscience de l'ampleur de mon tic quand la coiffeuse m'a fait part de son étonnement face à "la quantité impressionnante de petits cheveux qui repoussent" (sic) actuellement sur toute la surface de mon crâne.


Mise en beauté :

Fond de teint : Coverage Foundation de The Ordinary (nuance 1.1N Fair Neutral)
Anti-cernes : Radiant Creamy Concealer de NARS (nuance Vanilla)
Correcteur : Retouching Face Pencil de Bobbi Brown (nuance Porcelain)
Blush : Air Blush de Marc Jacobs Beauty (504 Kink & Kisses)

Sourcils : Eyebrow Marker de Kiko (nuance Chestnut haired & Blonde women)
Sourcils : Gel Cils & Sourcils de The Body Shop

Bref, je viens, une fois encore, de vous raconter ma (passionnante) vie capillaire car, une fois encore, j'ai ressenti le besoin de partager avec vous mes pensées intimes et - de façon plus générale - mes impressions sur un sujet qui n'en est pas vraiment un (j'ai bien conscience que ce type de billets ne vous apporte pas grand-chose). Comme si j'avais systématiquement besoin de me décharger d'un trop-plein de je ne sais quoi. Parce que tout ça n'a absolument rien d'anodin pour moi (vous l'avez bien compris je pense ;). Parce que j'en fais toujours tout un foin du coiffeur, des coupes de cheveux, des couleurs, des cheveux qui tombent, des longueurs, des cheveux qui graissent, des cheveux tout court. Alors qu'au fond, et quand on y réfléchit bien, les cheveux, bah ce ne sont que des cheveux...

25 commentaires

  1. Il m'a fallu des années pour accepter la réelle nature de mes cheveux mais j'avoue que pour la couleur c'est encore selon mes humeurs, un coup je vais adorer mes cheveux au naturel et la seconde d'après je suis capable de prendre rendez-vous chez le coiffeur pour une décoloration haha ! C'est d'ailleurs mon actuel dilemme, retour au naturel ou pas ?
    Dans tous les cas, joli article que j'aime particulièrement.
    Des bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Cécilia ! Ah si tu savais... M'en tenir à ma couleur naturelle est un combat de tous les instants. Il ne se passe pas une semaine sans que j'aie envie de changer de couleur, de me colorer les cheveux pour changer radicalement de visage... Mais les racines et les sourcils qui n'ont pas la même couleur que les cheveux me dissuadent bien souvent de sauter le pas. :) Je me cantonne à des petits balayages sur mes longueurs (et encore, le dernier date de décembre 2016). ;) Alors, ta décision ??

      Supprimer
  2. Coucou Lucie,

    J'espère que ces jours de "congés" avec ton chéri à la maison t'auront fait du bien ?

    C'est vrai que ton histoire capillaire sur le blog est assez intense, de réussite, en ratage, en ras le bol... J'ai suivi à peu près tout ça.

    Je suis heureuse de lire que cette coupe te plaît enfin et je dois dire qu'elle est vraiment très réussie, j'aime beaucoup. J'aime la simplicité et le côté classique des choses, je le reconnais, et cette coupe est parfaite !

    J'espère qu'avec le temps tes angoisses capillaires finiront par aller mieux.

    Gros bisous,
    Sophie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Sophie !
      Oui les vacances ce sont bien passées. Ça fait toujours du bien de faire une petite détox ordinateur & co. ;) Ah ma pauvre, tu en as soupé de mes articles cheveux !! :D Oui, moi aussi j'aime les choses plutôt classiques côté coiffure. J'ai tellement fait n'importe-quoi pendant mon adolescence et même après que je me cantonne désormais aux valeurs sûres... :D

      Supprimer
  3. Chère Lucie,
    Comme je te comprends, je ne suis fan du tout du coiffeur (je n’appelle pas encore ça de la barbierophobie me concernant), mais j’y vais toujours à reculons... Et donc cela faisait 1 an et demi que c’était mon Chéri qui me coupait les pointes (genre 5 millimètres) quand je voyais des fourches se former.
    Mais bon, après m’être mariée et avoir pu donc profiter de ma longue chevelure, j’ai décidé qu’il était temps de passer sous les ciseaux d’une professionnelle. J’ai donc appelé ma coiffeuse jeudi et vendredi j’avais rendez-vous (au moins pas le temps d’hésiter). Le mot d’ordre était clair : On coupe ce qui est trop usé ! Et je suis repartie avec presque 10 centimètre en moins, mais c’était nécessaire.
    Je me retrouve avec une longueur +/- identique à tes photos, et je dois dire que je le vis bien.
    Je peux me les attacher comme avant, donc je n’ai pas l’impression que ça a trop changé.
    Je serai fortement intéressée de savoir où tu as lu ces informations sur la psychologie et les coupes de cheveux, cela m’intéresse beaucoup. Me suis-je enfin décidée à passer chez le coiffeur car je suis enceinte de 12 semaines ? Peut-être bien !
    Comme disait Coco Chanel « Une femme qui se coupe les cheveux est une femme qui s’apprête à changer de vie », et je suis totalement d’accord avec cet adage.
    Concernant tes petits cheveux, cela peut venir de ta trichotillomanie, mais après une grossesse on perd souvent ses cheveux (dixit mes amies mamans) et ma sœur 20 mois après la naissance de son dernier enfant a pris le taureau par les cornes sur conseil de son coiffeur. Elle a changé de shampoing (qui aide à la repousse) et prend des vitamines pour booster la pousse des cheveux car comme toi elle en a plein de tous petits… C’est peut-être une piste à suivre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Sandrine ! Merci d'avoir partagé avec nous ton histoire capillaire ! :) Bravo d'avoir sauté le pas pour faire couper ta longue chevelure. J'ai fait exactement la même chose que toi lorsque j'étais enceinte. Mes cheveux étaient extrêmement longs (après mon mariage) et j'ai pris la décision de faire couper. Au final, je suis ressortie de chez le coiffeur avec un carré court que j'adorais. Le changement était radical pour le coup mais ça m'a fait du bien ! ;) En ce qui concerne les infos sur la psychologie et les coupes de cheveux, j'ai notamment lu cet article que j'ai trouvé très intéressant : http://www.psychologies.com/Beaute/Cheveux/Soins-des-cheveux/Articles-et-Dossiers/Ce-que-cachent-nos-cheveux.
      En ce qui concerne mes petits cheveux, oui j'ai aussi pensé à la repousse post-accouchement. ;) Mais je sais aussi que j'ai cette vilaine manie et elle n'arrange pas les choses je pense... Pour les vitamines et autres compléments alimentaires, j'ai suivi une cure il y a quelques semaines mais ça a été la catastrophe (j'avais d'ailleurs prévu d'écrire un billet à ce sujet) côté dermatologique... :S

      Supprimer
  4. Bonjour,

    Je comprends la "peur" du coiffeur,je n'aimerais pas que quelqu'un me coupe les cheveux seules moi et ma mère l'ont déjà fait sur moi.

    J'aurais peur que la coupe ne me plaise pas si c'était quelqu'un d'autre qui me les coupait.
    j'ai coupé mes cheveux pour la première fois sur "un coup de tête" après les avoir involontairement très légèrement brûlés(je n'ai rien eu).
    et j'ai cessé de les couper en 2016.
    en 2014 j'ai commencé à les lisser et j'ai cesser le lissage définitivement et la coupe de mes cheveux en 2016 et j'ai accepté la nature, la couleur de mes cheveux et le reste de mon physique.
    Bizarrement, je n'ai jamais coupé mes cheveux en fonction de changement dans ma vie, peut-être aussi que c'est parce que je n'ai pas vécu grand chose et n'étant qu'au "début" de ma vie.

    Pour ma part j'ai d'autres mauvaises habitudes que les tiennes : me laver les mains.

    Ton rouge à lèvre est très joli et ta coupe de cheveux te va très bien :).

    Merci pour ce billet :)

    Bonne soirée .

    Julia J.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Julia ! Merci pour ton commentaire et merci d'avoir partagé avec nous tes expériences capillaires. :) Oui, peut-être qu'il faudra attendre encore un peu pour que tu constates que les grands événements de la vie influent sur nos cheveux, notre façon de les coiffeur, leur coupe. ;) Et pendant très longtemps, quand j'étais ado, c'était ma soeur qui me coupait les cheveux. ^^

      Supprimer
  5. Eh bien je trouve que c'est cette coupe qui te va le mieux parmi toutes celles que tu as testé. =)
    Ah le cruel dilemme entre arborer de longs cheveux en mauvais état ou des cheveux plus courts en meilleure santé...
    Ce qui m'a toujours énervé avec les coiffeurs, c'est qu'ils coupent toujours plus courts en disant "ne vous inquiétez pas, d'ici 1 mois vous aurez retrouvé votre longueur". Mouais... je ne dois pas avoir le même potentiel de pousse capillaire que le reste de la population. -_-'

    Une question me taraude : retenteras-tu la frange un jour ? ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Delphine ! :) J'ai la chance d'avoir une coiffeuse qui coupe toujours comme je le lui demande (et j'ai même demandé à la nouvelle, celle de mon dernier rendez-vous, de couper plus). Donc je ne me plains plus de ce côté là ! ;) Concernant la frange, je suis toujours tentée d'y revenir mais mon hyper-séborrhée du moment m'en dissuade (la frange grasse à laver tous les matins, ça ne me manque pas...). :S

      Supprimer
  6. Ce ne sont peut-être que des cheveux , mais il faut bien avouer une chose , c'est que la chevelure est tout de même la parure de la femme ( et de l'homme également ) .
    Bref , pour revenir à ta coupe , elle est très réussie et te va super bien .
    Félicitations .

    Et j'ajoute juste une chose : ton rouge à lèvre est canon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour le compliment ! Et oui, ce Spiderweb est vraiment superbe ! Je le porte très souvent en ce moment. ;)

      Supprimer
  7. J'ai un peu le même style de cheveux que toi je pense.
    Et depuis que je suis passée au naturel, on s'entend beaucoup mieux, eux et moi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, même constat par ici ! Bon, j'ai un peu triché l'année dernière avec mon balayage sur les longueurs mais quand-même... ;)

      Supprimer
  8. Coucou LucieJe reviens avec un commentaire plus joyeux que le précédent ^^. Je te rejoins tout à fait lorsque tu dis que la coupe de cheveux en dit long sur la personne. Les cheveux c'est quand même une part importante de notre visage, et une bonne ou une mauvaise coupe de cheveux ça peut tout changer. Je pense que ça nous apporte de l'assurance ou en cas de rattache cela peut devenir notre pire complexe. Tu as de très beaux cheveux et un très beau visage. Je trouve que toutes les coupes te vont ! Tu faisais très femme fatale avec ton carré mais les cheveux longs te donnent un côté très romantique (et ce rouge à lèvres une tuerie mais je m'égare). Pour ma part cela fait plusieurs années que j'ai opté pour le carré mi-long (aux épaules). Je ne suis pas gâté avec mes cheveux ils sont très fins, raides et sans aucun volume. Même si j'adore les cheveux longs je me suis résigné cela ne me va pas. J'ai l'air malade, je prends 10 ans dans la figure et ça fait un effet "queues de rats" donc autant dire que c'est moche. Là depuis quelques mois j'ai osé le carré plongeant et je dois dire que j'aime beaucoup. Ta nouvelle coupe semble plus dégradée et je trouve que cela met encore plus ton joli minois en valeur, je trouve qu'une coloration caramel t'irait vraiment à ravir tu as des yeux tellement magnifique ! Tu y as déjà songé ?

    Bisous
    Aurélie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Aurélie ! Je me reconnais tellement quand tu dis que les cheveux te donnent l'air malade ! C'est un peu la sensation que j'ai aussi quand les miens sont longs. Mais j'aimais quand-même mes longueurs avant de couper... (la fille qui se contredit en une seule phrase ;). J'aime bien les carrés moi aussi. J'ai beaucoup aimé le carré court que j'ai eu pendant ma grossesse. Mais j'aime bien le mi-long qui est un bon compromis selon moi, surtout quand on a une nature de cheveux pas tip top comme la mienne (la nôtre ?). :)

      Supprimer
    2. Ah et pour répondre à ta question : j'ai tout le temps envie de me colorer les cheveux et je lutte pour ne pas le faire. J'ai effectivement songé à me colorer les cheveux dans ces tons là mais les racines plus les sourcils pas de la même couleur finissent toujours par m'en dissuader. Mais jusqu'à quand ? Ah ah... :D

      Supprimer
    3. Oui je comprends en effet ça peut être un souci, je n'y avais pas pensé ^^. j'opte toujours pour une coloration 1 ou 2 tons plus foncés que ma couleur naturelle, qui est un châtain moyen et vu que j'ai les sourcils foncés cela ne pose pas de soucis. Niveau couleur j'ai tout essayé je crois, j'ai déjà été blonde (une vraie catastrophe Lol), brune très foncé, brun chocolat, brun caramel bref j'ai expérimenté ^^.

      Là en ce moment j'ai un brun qui tire un peu sur le rouge, alors oui ce n'est pas très discret mais j'adore ! Avec le temps j'ai fini par comprendre que les colorations claires ne m'allaient pas (pourtant j'ai le teint clair) alors que les couleurs foncées c'est vraiment ce qui me va le mieux au teint bizarrement (la fille qui raconte sa vie^^).

      Je pense que tu devrais sauter le pas quand même. Pour commencer opte pour une colo semi-permanente comme ça si tu n'aimes pas beaucoup ça pars rapidement aux lavages. Je suis certaine que ça t'irait très bien.
      Bises

      Supprimer
    4. Ah oui tu as vraiment testé beaucoup de choses niveau couleur ! :) Moi j'ai fait beaucoup de colorations noires, marron glacé et blond cendré. J'ai déjà testé le miel mais je me suis vite lassée. En ce qui concerne la catégorie, j'ai toujours fait du semi-permanent (sauf pour la couleur noire) et ça met quand même des lustres à s'affadir sur mes cheveux (les reflets roux qui ne partent jamais...) non ? Un jour j'aimerais bien tester le vrai blond mais aucun coiffeur ne veut le faire par chez moi et je pense que c'est plus raisonnable ainsi. J'ai vraiment trop peur de flinguer mes cheveux dans l'opération. ;) Arrête de me tenter avec la colo caramel (je suis faible tu sais) !! :D

      Supprimer
  9. Ton rouge à lèvres est sublime !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il est très beau ce Vice Lipstick ! :)

      Supprimer
  10. Hmm ce ne sont que des cheveux mais ça fait tellement de changement sur un visage !
    Tu es vraiment belle avec les cheveux détachés, je ne comprends pas pourquoi tu préfères le contraire :) Et je te préfère avec cette longueur que plus long finalement, enfin moi aussi je change d'avis en fonction de tes articles et des goûts du moment :)

    En tout cas j'ai toujours préféré les cheveux libres, je trouve ça tellement beau et féminin ! Pourtant les miens sont attachés 5 jours sur 7 pour le travail ... Snif :(
    Et si écrire des articles capillaires peut être une sorte de thérapie pour toi alors fait toi plaisir, c'est ton blog et il sert à ça aussi ! :D

    Drey_

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non, c'est avec les cheveux attachés que je ne peux pas me voir en peinture !! ;) Les cheveux détachés, ça va. Et comme toi, je trouve ça tellement beau les cheveux libres. Sauf que j'ai rarement le temps de me faire de jolis brushings donc je vire rapidement du côté "sauvageon" de la force ! :D

      Supprimer
  11. Je me retrouve énormément dans ton article. Les cheveux c'est la vie (je n'exagère que très peu!). Je trouve que les photos de cet article sont magnifiques et très nettes. Ton teint est PARFAIT. Ton blog reste un de mes préférés. Bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour tous ces compliments qui me vont droit au coeur ! <3 Oui, les cheveux c'est une grande partie de notre vie, on est d'accord. ;)

      Supprimer

Sur ma wishlist de Noël



Derniers posts sur Instagram

© Beauty & Gibberish. Design by FCD.