Hello les Gibberishettes !

Un petit mot pour vous dire que je suis de retour très bientôt.
J'ai décidé de faire une petite pause "bloguesque" non préméditée ce mois de juillet.
Pas mal de rendez-vous médicaux (pour ne pas changer !) et nous sommes à nouveau dans les travaux à la maison (ce qui me change les idées pour le coup ;) !

Je reviens début août si tout se passe bien.
Je vous retrouverai alors avec la suite et fin de notre #ViceLipstickProject et plein d'autres chouettes choses.
En attendant, je vous donnerai des nouvelles sur les réseaux sociaux (Twitter et Instagram principalement) au cas où vous seriez en manque de mes âneries habituelles.
Enfin, en cas d'urgence, je reste en "sous-marin" sur le blog. Le traitement des mails et des commentaires sera un peu plus long que d'habitude mais je serai là en cas d'urgence.

À très vite (vous me manquez déjà) !

14 nov. 2016

20 petites remarques anodines dont les mamans se passeraient bien

Une maman est une petite chose bien susceptible. Du moins est-ce mon cas. Avant d'avoir ma fille, j'étais bien loin de m'imaginer la pression que peuvent subir les mamans au quotidien. Moi qui suis généralement très attachée au regard de l'autre (à cause de mon manque de confiance en moi, tout ça... ;), je me suis rapidement sentie oppressée par les jugements dont les jeunes mamans - donc moi désormais - font l'objet en permanence, et ce, bien avant la naissance de bébé. Devenir maman, ça vous responsabilise puissance 1000. Disons même que, grosso modo, être une maman c'est la plus grande responsabilité que l'on puisse avoir dans une vie - en tout cas selon moi.


Vous me connaissez assez pour savoir que je suis une perfectionniste dans l'âme. Je l'ai toujours été dans tout ce que j'ai entrepris (quitte à en péter les plombs au final). Je croyais donc tout bêtement que j'allais devenir ce genre de maman "parfaite", celle qui cuisine de bonnes petites purées bio (tablier autour du cou, cuillère en bois dans la main et brushing de Desperate Housewives), celle qui se farcit 2 heures de parc tous les jours quelle que soit la météo pour faire plaisir à sa chère petite tête blonde, celle qui couche bébé dans un silence de cathédrale, sans pleurs ni cris, à 19h30. Grosse erreur ! Non seulement je ne suis pas une maman parfaite, mais en plus, j'ai bien du mal à supporter les conseils et les remarques - pourtant pleins de bienveillance - qui me rappellent indirectement cet état de fait. Une maman est une petite chose fragile qui a la culpabilité facile et toutes les vérités ne sont pas toujours bonnes à dire (et à faire entendre ! :). Voici un petit florilège de ces phrases anodines que j'aurais parfois préféré ne jamais entendre...

#01 - "J'ai décidé de ne pas prendre la péridurale pour vivre pleinement mon accouchement. Et toi ?" Je fais partie de ces mamans qui ont accouché sans péridurale parce qu'on n'a pas eu le temps de me la poser. J'ai donc beaucoup souffert. Aujourd'hui encore, j'ai bien du mal avec le discours de ces mamans qui, sans le vouloir, culpabilisent celles qui ne se voient pas accoucher sans anesthésie. Il n'y a pas de petit ou de grand accouchement. Il n'y a pas de médaille à décerner. Tous les accouchements sont beaux à leur façon, non ?

#02 - "Tu sais, allaiter, c'est donner toutes les chances à son bébé dès sa naissance !" Je ne contredirai pas cela dans l'absolu puisque j'ai allaité ma fille pendant plusieurs mois (quand bien même cela n'était pas par conviction mais purement et simplement par envie). Néanmoins, et là encore, ce discours renvoie une image de "mauvaise maman" à celles qui font le choix de ne pas allaiter (ou qui ne le peuvent pas). Encourager l'allaitement oui, mais rassurer les mamans qui ne font pas ce choix est tout aussi important à mon sens.

#03 - "Tu allaites encore ?!!" J'ai eu la chance de ne pas trop avoir entendu cette remarque puisque je n'ai allaité "que" 5 mois (ce que je trouve déjà bien puisque j'étais partie pour ne pas allaiter du tout). Certaines de mes amies en ont par contre fait les frais. Si cela avait été également mon cas, je me serais fait un plaisir de répondre : "Oui, je compte allaiter bébé jusqu'à ses 10 ans révolus comme le fait Lysa Arryn dans Game of Thrones ! Ça envoie du rêve je trouve...".

#04 - "À mon époque, on n'avait pas de baby phone et on s'en sortait très bien." (et toutes les remarques qui commencent par : "À mon époque"). Oui, je fais partie de celles qui sont tombés dans le piège du baby phone, celui avec caméra infra-rouge et tout le tintouin. Mon dieu que j'en ai essuyé des remarques parce que, durant les premiers mois de ma fille, j'avais les yeux rivés - à tort très certainement - sur l'écran de ce bidule après le coucher du soir !

#05 - "Laisse-la pleurer, c'est un caprice !" Outre le fait que quand bébé pleure le soir au coucher, l'ambiance à la maison devient vite un poil tendax, s'entendre dire qu'on fait les choses de travers n'arrange pas vraiment la situation. Et en plus, ça sous-entend : 1) qu'on ne comprend rien à notre bambin ; 2) que notre bambin est capricieux (quoiiii ??? jamais de la vie !!).

#06 - "Oh qu'il est mignon ce petit !" (variante : "C'est un garçon ou une fille ?") C'est un peu le drame de ma vie. Quand j'étais petite, j'avais les cheveux courts et on me prenait souvent pour un garçon. Bis repetita avec ma fille qui, à 19 mois, avec ses 3 poils sur le caillou et ses baskets (pourtant roses), pose encore bien des soucis pour les inconnus qui tentent malgré tout de faire connaissance avec ce petit être au genre non identifié.

#07 - "Ne vous inquiétez pas, elle ne se laissera jamais mourir de faim." C'est LA phrase qu'on nous sort à tire-larigot quand bébé a décidé de bouder la nourriture et que ça commence sérieusement à nous peser sur la conscience. Alors oui, c'est rassurant de le savoir. C'est d'ailleurs mon mantra préféré. Mais quand ça fait 2 semaines que c'est soupe à la grimace le midi et que la purée du soir finit systématiquement en dégueulis, je crois qu'on a quand même légitimement le droit de commencer à flipper sa race...

#08 - "T'as l'air fatiguée..." Je crois n'avoir jamais autant entendu cette phrase que depuis que je suis maman. Ça fait toujours plaisir de se l'entendre dire (surtout quand, dans le fond, on ne se sent pas si fatiguée que ça)...

#09 - "Elle ne marche toujours pas ?" C'est le sujet qui revient en permanence sur le tapis quand bébé souffle sa première bougie. Sauf que bébé, il fait bien ce dont il a envie quand il en a envie, n'en déplaise à Tata Suzette qui commence à trouver ce petit retard fort inquiétant. Rassurez-la en lui disant que, jusqu'à présent, on n'a encore jamais vu d'adultes se déplacer (uniquement) à 4 pattes.


#10 - "À moi il m'a dit ' maman ' le jour de ses 9 mois." dixit la maman la plus épanouie de la Terre qui vit la maternité comme une bénédiction et qui joue au jeu des comparaisons alors que vous, vous en bavez comme pas permis et vous comptez sur les doigts d'une main les jours que vous avez réussi à passer en dehors de votre pyjama. Cette petite phrase anodine finit par vous achever quand vous réalisez qu'à ce jour, le seul mot qui sort de la jolie petite bouche de votre rejeton de 14 mois, c'est "Dexter", le prénom du chat de la maison.

#11 - "Vous devriez la mettre à la garderie pour la sociabiliser un peu." Encore une remarque pleine de bienveillance et qui, pourtant, a fait mal à mon ego de maman. J'ai été piquée au vif quand la puéricultrice m'a fait comprendre qu'une inscription en garderie règlerait pas mal de petits problèmes que je traversais avec ma puce. Dans le fond, j'étais totalement d'accord qu'il serait plus épanouissant et enrichissant pour ma fille de se détacher de moi et d'aller jouer avec des petits de son âge. En vrai, j'avais l'impression qu'on me jetait à la figure "Vous étouffez votre fille et elle n'est pas forcément heureuse de cette situation." Bonheur total.

#12 - "Les enfants sont de vraies éponges." Ça, c'est généralement ce qu'on vous sort quand vous commencez sérieusement à péter les plombs parce que votre enfant a sérieusement tendance à péter les plombs. Sauf que moi, quand on me dit ça, ça ne me calme pas du tout. Pire, ça m'angoisse encore plus (et ça me culpabilise parce que je me dis que tous les problèmes de la maison viennent de moi = cercle vicieux = enfer psychologique intersidéral).

#13 - "Le ' terrible two ' ? Ça lui passera quand elle aura 3 ans, rassure-toi..." Ma puce, 19 mois et des brouettes, a donc récemment décidé qu'il était grand temps pour elle de faire valoir ses droits de petite fille à part entière. "Non" est son mot préféré du moment et c'est... usant ! Le "terrible two" qu'ils appellent ça. Alors, histoire de me rassurer, j'ai été lire deux trois petites choses à ce sujet. J'en ai aussi parlé à des parents plus blasés expérimentés. "Ça lui passera quand elle aura 3 ans va !" qu'on me dit pour me remonter le moral. Comme si c'était demain quoi... #youpi.

#14 - "Tu as fait tes nuits à 3 semaines et tu faisais des siestes de 3 heures quand tu étais petite." dixit votre mère bien intentionnée qui a toujours les mots qu'il faut quand vous l'appelez en pleurant parce que vous n'en pouvez plus que bébé ne fasse pas (ou plus) ses nuits et que ses siestes n'aient de sieste que le nom. C'est d'ailleurs assez fou comme nos parents ont le don d'embellir et d'édulcorer les choses, le temps passant. C'est à croire que tout était idyllique dans les années 80. Les années 2010 en revanche, c'est vraiment l'enfer !

#15 - "Ce qu'elle ressemble à son papa !!" Oh oui, on ne peut qu'être d'accord avec ça et c'est vraiment trop mignon d'ailleurs. Mais au bout d'un moment, se l'entendre dire systématiquement à chaque réunion de famille (même de la part de sa propre famille, qui pourrait quand-même rendre à César ce qui appartient à César), ben ça devient vite relou, limite vexant, et ça donne envie d'hurler "Oui c'est bon on a compriiis ! Mais jusqu'à preuve du contraire, sans maman, y a pas de bébé ! Alors les ressemblances hein...".

#16 - "Travailler à la maison, c'est une chance. Tu profites un max de ta fille." Mmmmhhh... Oui, mais non. Oui, travailler à la maison est une chance. Oui, je profite un max de ma fille en restant à la maison. Mais non, travailler à la maison et profiter de sa fille ne sont pas deux choses totalement compatibles. "Aujourd'hui je vais vous parler de mon 365ème rouge à lèvres Urban Decay..." avec en fond sonore "Mômaaaan mômaaan cacaaaa non noooon wouahhhh !!!" = journée fatalement improductive.

#17 - "À 18 mois, bébé doit boire 500 mL de lait, manger 400 grammes de légumes, 300 grammes de fruits et 30 grammes de viande." Je fais partie de ces mamans qui ont développé une véritable angoisse sur le plan des quantités ingérées par mon mini-moi, par peur qu'elle manque, d'une façon ou d'une autre. Une fixation totalement absurde puisque ma fille a une courbe de croissance tout à fait harmonieuse depuis sa naissance. Les recommandations nutritionnelles, je les ai toujours connues par coeur (par tranches d'âge) et j'aurais parfois aimé qu'elles soient moins faciles à retenir. Au jour d'aujourd'hui, je pense en "portions" et ça va beaucoup mieux (dans ma tête).

#18 - "Les parents perdent 44 jours de sommeil dans l'année qui suit la naissance de bébé." À vrai dire, je n'ai jamais su que penser de cette assertion qui, d'une façon ou d'une autre, déboule toujours dans la conversation quand vous annoncez votre grossesse ou quand, jeune parent, vous vous plaignez de votre fatigue. Tout ce que je sais, c'est qu'on a clairement pas envie d'entendre ça - jamais ! - pour quelque raison que ce soit quand on est au bout du rouleau (ou qu'on se prépare psychologiquement à l'être ;).

#19 - "Non, 38 ce n'est pas de la fièvre madame." (comprendre : "Prenez trois Euphytoses et arrêtez de persécuter le personnel du cabinet médical par pitié !!"). Oui, je l'avoue, je fais partie de ces jeunes mamans qui, dès que le thermomètre se met à biper comme un dingo, sent l'angoisse monter à vitesse grand V. J'ai donc eu cette fâcheuse tendance, par le passé, à prendre rendez-vous chez le médecin de ma fille pour un oui ou pour un non. "J'ai l'impression qu'elle respire mal !", "Vous ne trouvez pas qu'elle est encore jaune ?" (ma puce à eu une jaunisse carabinée à la naissance), "Pourquoi le thermomètre affiche-t-il 37,8 tous les soirs si elle n'est pas malade ?", "Mais... Vous êtes sûr qu'elle n'a rien ?", "Et ses oreilles, vous avez regardé ses oreilles ?", "Il marche votre machin au moins ?". Et la maman relou, ce n'est pas "Non, 38 ce n'est pas de la fièvre madame, revenez si la température dépasse 38,5." qu'elle a besoin d'entendre mais plutôt "Il est normal de vous inquiéter, vous êtes une jeune maman soucieuse du bien être de votre bébé et vous avez besoin d'être rassurée. Mais j'ai fait tous les examens possibles et inimaginables de la Terre, j'ai dévoré le Vidal, j'ai relu tous mes cours de pédiatrie, j'ai consulté les Experts Miami et je peux vous assurer - en jurant sur ma vie, celle de ma ma femme et celle de mon chien - que non, votre fille n'est pas malade et que je ne regretterai pas mes propos quand vous me rappellerez dans deux jours parce que vous n'avez pas pris vos Euphytoses."

#20 - "Alors, c'est pour quand le deuxième ?" Est-il vraiment nécessaire de vous expliquer en quoi et pourquoi cette question représente le summum de la lourdeur au vu de tout ce qui précède ? Non, je ne crois pas... ;)

60 commentaires

  1. AMEN.
    Je suis jeune maman (mon fils a 18 mois), et je suis hyper angoissée de nature. Alors forcément, ces remarques anodines qui piquent, je les connais!
    Mais j'apprends au fur et à mesure des mois à laisser couler et à ne prendre qu'un critère en compte : le bonheur de mon bébé. Il est heureux et en bonne santé, et pour le reste....je tente de laisser dire. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rejoins tout à fait ! En maman angoissée que je suis, chaque petite remarque me pique à vif. Mais comme toi, j'ai appris à laisser couler au fur et à mesure. Après tout, je suis bien celle qui connaît le mieux mon bébé. ;)

      Supprimer
  2. Tu es une vraie douce et adorable Maman de cela soit en sûre, chaque jour on apprend de ses enfants et chaque jour nous comble toujours plus du bonheur absolu de les avoir mis au monde. Merci pour les photos ��

    RépondreSupprimer
  3. Ahahaha j'adore !! Merci !!!
    Je vois qu'on a toutes les mêmes personnes "bien intentionnées", je t'en aurais bien bouffé 2 ou 3 au passage lol.
    Mais tu as raison pour toi,c'est pénible et usant d'écouter tout ça !! Chaque enfant est différent,chaque maman aussi et tout le monde fait pour le mieux !! Mention spéciale pour le "mais tu allaites encore??!!" je viens de sevrer mon fils ça fait 5 jours et il a 19 mois bien entamé... Donc ça je connais bien !!
    Courage à nous les mamans gros bisous ma belle <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, chaque enfant et chaque maman sont différents ! Les conseils sont bien souvent bienveillants mais ils peuvent parfois être fatigants et culpabilisants... Bravo pour ton allaitement !! :)

      Supprimer
  4. Coucou Lucie !
    Mais c'est trop ça !!!
    Dans la même lignée que "Tu sais, allaiter, c'est donner toutes les chances à son bébé dès sa naissance !" j'ai eu droit à "Tu le nourris ?" (comprendre allaiter...) euh non non je le nourris pas je le laisse mourir de faim bien sûr ! grrr
    "Ce qu'elle ressemble à son papa !!" j'y ai tout le temps droit aussi -_-
    Pour la fatigue j'ai même eu un collègue une fois qui s'est penché vers moi et qui m'a sorti : "mais tu es toute cernée ?!!!" je me suis pensée tu t'approches encore comme ça en regardant mes yeux c'est toi qui va avoir un gros cerne !!!
    Et je me reconnais beaucoup aussi dans #17 ! Mais je me soigne ! je pèse un peu moins les quantités de mini-moi ! Enfin le problème c'est que le "à vue de nez" j'ai toujours eu du mal !
    Sinon je rajouterais aussi un #21 "Il est pas encore propre ?" ou "Il a encore la couche ?" ;-)
    A ça fait du bien quand même ce genre de post :-D
    A bientôt bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhhh je me prépare psychologiquement à l'étape "propreté" justement ! On a présenté le pot à ma fille mais pour le moment, elle préfère mettre son bébé dedans pour jouer "au bain". :D Mais elle a quand même compris la chose. On a encore le temps de toute façon. Les remarques sur notre tronche de maman HS ont vraiment le don de m'agacer... Mais vraiment !! ;)

      Supprimer
  5. Spécial belle-maman : "le fait d'être capricieux/agité/pénible/difficile (au choix) ça doit venir de ton côté parce que son père n'était ABSOLUMENT pas comme ça" aaarrrggghhhh !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah ah ! :D Je n'ai pas eu droit à cette réflexion parce que je sais que le côté coquin de ma fille vient de mon mari (moi j'étais sage comme une image paraît-il). ;)

      Supprimer
  6. Ah mais c'est exactement ça!
    Surtout le 2 - je n'ai pas pu allaiter ma fille car cela n'a pas fonctionné, ce n'était donc pas par choix. Et chaque personne, chaque article qui passe qui te rappelle combien l'allaitement est bénéfique pour l'enfant, m'envoyait dans la face le "tu es une mauvaise mère, toi qui n'a pas donné toutes les chances dès le départ à ton enfant".
    Et le 7, est-il besoin d'en parler? "Il ne va pas se laisser mourir de faim" - oui ok, mais là ça fait 15j qu'elle refuse de manger avec nous sachant qu'elle est déjà pas très grosse...
    Enfin bref, on pourrait écrire un roman sur tout ça je pense!
    Merci pour ce post :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui on pourrait effectivement en écrire des romans ! :) Je ne peux que comprendre ce que tu as dû traverser quand ton allaitement n'a pas fonctionné... J'ai allaité 5 mois mais ça n'a pas été facile. J'avais toujours peur de manquer de lait et quand j'ai dû passer en mixte puis sevrer, je l'ai vraiment mal vécu. Sans parler du fait que quand j'ai dû chercher un lait premier âge pour ma fille, impossible de trouver les infos puisque la publicité de ces laits est interdite pour inciter les mamans à allaiter. Comment te culpabiliser encore plus... :S

      Supprimer
  7. J'ai adoré ton article !!! Ma fille a desormais 8 ans mais c'est tellement vrai, du vécu ! Qu'est-ce que j'ai pu l'entendre qu'elle ressemble à son père, mais le pire : "Oh elle ressemble à ta belle mère" (non ce n'était pas de l'humour). Oui ça m'a achevé !!! MERCI pour cet article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais rassure-toi, ma maman me répère aussi "Elle ressemble à ta belle-mère !" en parlant de ma fille... :D

      Supprimer
  8. #03 – Je trouve cette remarque vexante et pour moi, ça rappelle que dans le monde dans lequel on vit, "tout" doit être chronométré. Comme s’il y avait une durée maximale à ne surtout pas dépasser avec l’allaitement au risque de finir en prison. Genre il faut avoir un compte à rebours dans la tête : "plus que 90 jours et après, l’allaitement c’est fini parce qu’il aura 2 ans !" Chaque maman allaite autant de temps qu’elle le souhaite. Et puis de toute façon, il y aura bien un moment l’enfant ne voudra plus du sein. ;-)

    #09 – Globalement même discours que pour le point n°3. C’est la course à la montre. Et ça renvoie toujours à cette image de "compétition" entre les parents et leurs gamins. "Le mien a appris à compter jusqu’à vingt avant le tien tralala, etc…"

    #10 – Idem que n°3 et n°9.

    #15 – Ah oui, la remarque ingrate ! Un gosse c’est 50/50 alors on pourrait penser un peu à maman quand même (surtout que c’est elle qui est passée par la case grossesse et accouchement).

    #17 – Idem que n°3, n°9 et n°10.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as tout à fait raison ! L'allaitement ne doit pas s'arrêter parce que ça commence à trop durer. Il faut écouter ses envies et celles de son bébé. Comme tu le dis, un jour viendra où il ne voudra plus du sein. Et la compétition entre les parents, n'en parlons pas. Je pensais que ça ne me toucherait pas mais si, c'est inévitable... ;)

      Supprimer
  9. Hi hi je rigole toute seule devant mon écran ! Tu racontes très bien !

    En tout cas, à celles qui se vantent que leur enfant disent "maman", tu n'as qu'à rétorquer que "Dexter", c'est bien plus compliqué à dire !

    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, tu as raison !! J'ai d'ailleurs été la première a être étonnée quand j'ai entendu "Dé-ter" (pas si simple à dire) !! :D Merci pour le compliment. ;)

      Supprimer
  10. J'ai accouché avec une anesthésie, j'ai refusé l'allaitement pour mes deux enfants, je prends mes mômes dans les bras dès qu'ils pleurent, ils n'ont jamais été en crèche, ils refusent de manger de la viande et je les laisse faire, je refuse les punitions, j'estime que les enfants ne font pas de caprices mais manifestent du stress ressenti dans la journée... Et surtout je ne lis rien, je n'écoute pas les autres et je dis merde à ceux qui me donnent des conseils que je n'ai pas demandé au point d'envoyer chier la pédiatre qui était choquée que ma fille porte encore des couche à deux mois de la rentrée.
    Et vous savez quoi ?
    Aujourd'hui tout le monde trouve mes enfants charmants, sages, sociables, parfaitement épanouis, ils sont propres, grandissent bien et sont heureux.

    Il n'y a que vous pour savoir ce dont vos enfants ont besoin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "j'estime que les enfants ne font pas de caprices mais manifestent du stress ressenti dans la journée... " Hallelujah !!! Merci pour ton commentaire plein de bon sens. Je crois que je vais l'imprimer et le coller un peu partout dans la maison. :)

      Supprimer
  11. "Tu as eu une césarienne en urgence ? Ce n'est pas un vrai accouchement alors !!!!" Ben si j'ai eu des contractions pendant plus de 12h, eu droit à la perfusion de je ne sais plus quoi pour booster les contractions mais mon col ne s'est jamais ouvert...."Ah pourquoi tu marches toute courbée ? Ça fait aussi mal que ça ? " ben oui, et honnêtement je ne sais pas comment a fait Rachida Dati pour reprendre le travail aussi vite....Voilà donc les quelques perles proférées par des gens disons cons tout simplement....Allez je me calme car même si 8 ans se sont écoulés depuis ma seconde césarienne cela reste très vivace ....Ah oui !! Un petit plus pour la fin la remarque qu 'heureusement" je n'entends plus...."Allez vous allez faire une petite troisième !" [J'ai eu 2 petits gars...) Grrrrrrrr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas abordé le thème de la césarienne mais j'aurais très bien pu le faire... Combien de personnes dénigrent ce type d'accouchement ? Certes, le procédé est différent mais dans tous les cas, on met bel et bien un bébé au monde. :)

      Supprimer
  12. coucou ! Mon fils a 18 mois, alors ton article a fortement résonné en moi ! Je n'ai pas allaité (juste pas envie !), je déteste aller au parc, j'aime continuer à travailler en dehors de la maison, je passe du temps sur mon blog et ma chaîne YouTube au lieu de passer tous mes mercredis après-midi à faire des loisirs créatifs ! Mon fils ne dit que "Tétine" et "Papa", parce que sa maman il la voit tellement qu'elle fait partie des meubles, et que dire "Maman" ben il voit pas l'intérêt :-), et il n'a marché qu'à 14 mois ! Bref, on n'est loin de la perfection, mais comme disait mon cher Papa, "le mieux est l'ennemi du bien !" biz ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire qui va en déculpabiliser plus d'une, et moi la première ! Et je me retrouve tout à fait dans le "parce que sa maman il la voit tellement qu'elle fait partie des meubles, et que dire "Maman" ben il voit pas l'intérêt :-)". Ma fille a mis pas mal de temps à m'appeler "maman" et j'ai vraiment l'impression qu'elle se fiche totalement de moi. En même temps, elle me voit vraiment tout le temps ! :D

      Supprimer
  13. Mouahahahahahaaa!!! J'adore! Ma fille a 18 mois 1/2 et ne marche toujours pas seule, alors imagine les commentaires de mon entourage! La bouffe, les nuits, le "non" même pour dire oui, le refus des siestes, je suis en plein dedans! Et les gens qui croient la connaitre mieux que moi et qui me donnent des conseils à la noix quand elle se met à hurler parce que c'est moi qui ai dit non... Et cette fameuse histoire de ressemblance : "oh la la c'est vraiment son père hein, y'a rien de la mère!" Grrrrrr tu veux que je la déculotte pour voir si y'a vraiment rien de la mère??! Au moins on on est sûrs que le facteur n'a pas franchi la porte! Pffffff...
    Merci pour cet article, à présent je me sens moins seule ;)
    Grosses bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir Cycy !! Les réflexions sur la marche, qu'est ce que c'est pénible !!! Un jour ta fille marchera, c'est quand elle le décidera. En attendant, elle développe plein d'autres choses (langage, habileté). Ma fille a marché à 13 mois mais elle a mis très longtemps à nous sortir ses premiers mots (cohérents). ;)

      Supprimer
  14. Ton article est tellement drôle ! J'adore :D
    Je crois que j'ai déjà entendu toutes ces phrases sans exception pour mes amies qui sont déjà maman ! Bon j'avoue j'en ai posé certaines aussi parfois mais promis je ne le ferai pluuuus :p ...

    Et, allez, courage pour le Terrible Two, plus que 17 mois ! ;)
    (Mais pour de vrai je compatie !)

    Drey_

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi ! Je suis ravie qu'il t'ait plu ! :D
      Non mais je te rassure, j'ai moi aussi dû faire certaines de ces remarques à mes copines maman alors que je ne l'étais pas encore. Maintenant, je vois les choses bien différemment. ;)

      Supprimer
  15. Superbe post , à la fois tellement vrai et tellement drôle ! Moi j'aime beaucoup le #4 et le #14 qui se rejoignent un peu ! Certainement que les gens gardent en mémoire que les meilleurs moments ( c'est sûr même ) et tant mieux . Ceux là disent également qu'avec les petits = petits soucis et qu'avec les grands = grands soucis ! Aïe aïe aïe , ça promet !
    En tout cas merci pour cette super publication , un régal de te lire .
    Bise à toi , au Papa , à ta petite Louloute et...à Dexter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on doit avoir la mémoire sélective, le temps passant ! :D Pour le moment, ma mémoire est intacte et les mauvais moments des premiers mois de ma fille, je m'en souviens encore très bien (en même temps c'était l'année dernière). ;)

      Supprimer
  16. J'ai juste envie de te dire mille merci pour ton article qui résume mais tellement le genre de phrase qu'on entend, on pourrait même y rajouter "oh mais tu sais 9 mois pour faire 9 mois pour défaire" (à l'exception près que ce n'est pas une généralité et que là c'est la morphologie et la physiologie qui réagie mais bon passons ^^) , "ne t'inquiète pas je sais comment faire" (ouai sauf que tu as eu des enfants il y a 35 ans donc permets moi d'émettre un doute et de vouloir que tu fasses à ma façon ^^" et j'en passe parceque j'en ai des tas en tête :) mais ton article est tellement criant de vérité et effectivement je suis comme toi, même si desfois les petites remarques sont bienveillantes ça m'exaspère également si bien qu'avec toutes mes copines ayant eu des petits dernièrement je fais super attention et ne répète pas ce que je déteste que l'on me dise :) et oui aussi le syndrome du je veux faire au mieux pour ma fille. Il faut croire que bien souvent les gens ne pense pas à l'impact que des petites phrases subtiles peuvent laisser entendre ou comment aussi desfois on peut les interpréter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense effectivement que certaines personnes ne se rendent pas compte de l'impact que peuvent avoir certaines petites remarques. Et je pense que, d'autre part, nous les mamans, nous avons développé une sorte de nouvelle culpabilité avec émotions exacerbées dans tout ce qui touche à nos bébés. ;)

      Supprimer
  17. « Il n'y a pas de petit ou de grand accouchement. Il n'y a pas de médaille à décerner. »
    Ca devrait être un Mantra pour toutes les futures mamans !

    Et je rajouterai :
    -« elle a faim cette petite» … bon c'est pas parce qu'un bébé pleure qu'il a faim mais merci de m'expliquer comment fonctionne mon bébé, j'avais perdu le manuel !

    -« elle est super en avance ! » parce que ton bébé fait un truc totalement par hasard qui est perçu
    comme une action volontaire. déceler le génie (ou l'inverse) des enfants sur des critères totalement arbitraires ça a tellement le don de m'agacer, ça les conditionne déjà dans des cases…et si au final elle prend plus de temps pour autre chose, on est déçu ? Comment ça se passe ?

    -  « Allaiter c'est un peu animal non ? » Ou comment faire passer la chose la plus naturelle du monde depuis des millénaires pour un truc un peu chelou et marginal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Allaiter c'est un peu animal non ?" Il y a vraiment des personnes qui disent ça ??? "elle est super en avance !" On ne me l'a pas vraiment dit et je m'en fiche totalement en fait. "elle a faim cette petite" Ultra vexant, comme si on avait l'habitude de laisser son bébé mourir de faim... ;)

      Supprimer
  18. La bonne éducation, ça a disparu de nos jours ? parce qu'autant donner des conseils sur l'alimentation peut partir d'une bonne intention, même si c'est extrêmement énervant, autant s'immiscer dans votre accouchement est franchement inadmissible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si c'est une question d'éducation... Je pense que certaines personnes manquent cruellement de tact et ne se rendent pas compte de l'impact que peuvent avoir leurs conseils et autres petites remarques... ;)

      Supprimer
  19. Je n'ai pas d'enfant (et je donne quand même mon avis, j'assume ^^), mais quand je vois toutes les polémiques autour de l'allaitement je me dis "mais merde, foutez leur la paix!"
    Ce qui est génial en France c'est que tout le monde a toujours quelque chose à dire sur l'alimentation ! Ca commence dès la naissance et ça continue après. Chacun est libre d'allaiter ou non, de le faire quelques jours ou quelques années ... des fois ce n'est même pas un choix (je pense à celle qui voudrai allaiter sans pouvoir pour une raison X ou Y). On parle de bienveillance, mais dans ce type de remarques je vois surtout du jugement.
    bref, j'ai donné mon avis ^^ (et vu ma réaction aujourd'hui, qu'Est-ce que ça sera quand j'aurai un enfant ! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis totalement d'accord avec toi !! L'allaitement est un sujet épineux et il n'y a qu'à aller sur certains forums pour s'en rendre compte. C'est la chose la plus naturelle qui soit mais dans notre société actuelle, cela ne coule plus vraiment de source. Les jugements permanents en la matière sont terribles. Et je ne te parle pas du fait d'allaiter dans un lieu plus ou moins public... :S

      Supprimer
  20. et ce n'est rien à côté de ce qu'on entend lorsque, par choix (100% de commentaires prise de tête) ou pas (100% de conseils superflus et de compassion vaguement méchante), on est nullipare et/ou célibataire la trentaine passée...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais ça j'en suis certaine !! Quand, à l'approche de la trentaine, je disais ne pas vouloir d'enfant, je voyais bien que ça posait problème à certain(e)s. On fait bien ce que l'on veut bon sang ! Bon, pour mon cas, l'envie est venue du jour au lendemain... ;)

      Supprimer
  21. Toujours fan de tes articles maternité que je lis comme des nouvelles ! Tu devrais en faire un recueil :)

    RépondreSupprimer
  22. Mais tellement... je rajouterai le merveilleux (et redondant) "moi je n'aurais jamais osé le laisser autant que vous à cet âge" de ma belle mère...à chaque fois qu'on a une soirée et qu'on leur laisse, j'y ai droit, assorti de "parents indignes" de mon beau père....soit disant pour rire. sauf que c'est à chaque fois. mais ils sont soit disant "ravis" de l'avoir. alors la fermeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohhhh, sympa la belle famille ! Même si ces remarques sont dites sur le ton de la plaisanterie ou sans arrière pensée, ça fait quand même toujours mal... :S

      Supprimer
  23. S'il y a bien une chose que les gens savent bien faire : parler ! pour dire des choses intéressantes ou non, donner son avis qu'on l'ait demandé ou non ... c'est parfois pénible, surtout qu'il est difficile d'y être vraiment imperméable ...
    Ma fille de 17 mois est très menue, elle vient à peine de rentrer dans les limites de la courbe normalisée, et l'autre jour, une maman m'a dit : "vous avez de la chance, votre fille est toute mince, elle n'a pas de gros cuissots comme la mienne", déjà 1/ c'est sympa pour ta fille, 2/ et donc, les remarques sur le physique des enfants, ça commence déjà à cet âge là ?!
    même si je sais que c'était plutôt gentil, cette remarque m'a quand même interpellée.

    J'aime bien les gens qui ne savent pas reconnaitre une fille, quand bien même elle porte du rose et même, une robe !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma fille avait un joli petit pull rose, je l'ai mis à ses petits frères, ils étaient très mignons !

      Supprimer
    2. Les remarques sur le poids (et la taille) des enfants sont systématiques. D'ailleurs, quand on annonce la naissance de bébé, ne sont-ce pas les premières informations que l'on donne avec le prénom ? Je ne sais pas pourquoi on fait ça d'ailleurs... Ma fille est grande pour son âge donc je n'ai pas trop à souffrir de ces remarques mais je sais que si ma puce avait été un petit gabarit, ce genre de réflexions m'auraient gonflées. ;)

      Supprimer
  24. Merci pour cet article qui reflète parfaitement la vérité. Je rajouterai juste une petite remarque concernant la propreté. Mon fils à 30 mois et ne va toujours pas sur le pot alors que nous, enfants prodiges (ou mamans prodiges ?)des années 80, on était propre vers 1 an. Ce genre de remarque est difficile à encaisser, on a l'impression de mal faire, d'avoir loupé quelque chose... Et puis on relativise. Après tout, il ne portera pas de couche ado !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "on a l'impression de mal faire, d'avoir loupé quelque chose... Et puis on relativise. Après tout, il ne portera pas de couche ado !!!" Oui c'est tout à fait ça ! Et j'apprends peu à peu à relativiser moi aussi. J'appréhende déjà la phase "propreté" et les réflexions en la matière... :S

      Supprimer
  25. Excellent article !! Je travaille avec les enfants et parfois je fais des remplacements en nurserie. C'est très intéressant pour moi d'avoir le ressenti des parents :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie que mon article t'ait plu ! Et s'il peut t'aider, c'est encore mieux. :)

      Supprimer
  26. Ahah j'ai adoré! Merci! Ah et si tu veux savoir ma réponse pour la péridurale : "ah ouii... Je comprends. Moi aussi quand j'ai mal au crâne je ne prends pas de doliprane. Tu comprends? Je veux vivre le truc à fond!^^"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bonne répartie !!! :) Je garde ça sous le coude pour mon prochain accouchement. ;)

      Supprimer
  27. Oh purée j'ai kifféééé cet article, drôle et personnel, même si me fait bien flipper pour quand ce sera mon tour, tant pis c'était hilarant alors merci :)
    Et en même temps, révision de mes cours de physio (et de la vanne de mon prof) à propos de la jaunisse du nourrisson ;) (merci, je bosse en même temps que je lis ton blog c'est parfait :) ). Elle a eu droit à un petit séjour sous une lampe ta puce pour sa jaunisse? (voir si le prof a dit la vérité ;p)
    Bref, j'adore ce type d'article sur ta vie de maman, c'est trop chou et super bien écrit :)
    Des bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi ! Eh oui, ma puce à eu droit aux séances de photothérapie. Elle a fait 2 x 4 heures pour faire baisser son taux de bilirubine. ;)

      Supprimer
  28. HAha j'ai adore ton article!
    Une de mes amies est enceinte et au vu de toutes les remarques qu'elle se prends, je n'ose même pas imaginer ce que ce sera quand le petit sera la... o_O Ça va du "Vu la taille de ton ventre tu n'a pas l'air très enceinte tu pourrais laisse ta place dans le bus (a 8 mois hein)" a "T'es toute petite, je pense que tu vas souffrir a l'accouchement"...
    C'est vrai que des fois les gens ne se rendent pas compte bah que c'est mieux de se taire.
    En tout cas y a pas a dire les mamans encaissent, donc bravo a toutes les mamans qui font un boulot formidable tout les jours!
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "T'es toute petite, je pense que tu vas souffrir a l'accouchement" Mon dieu, heureusement que l'on ne m'a pas fait cette réflexion !!! Merci pour ton adorable commentaire sur les mamans, c'est très touchant. ;)

      Supprimer
  29. Je ne sais pas si ça a été clairement évoqué, mais le #15, ce serait (inconsciemment ?) pour rassurer les parents quant à la paternité du petit. Ben oui, la mère, sauf embrouille à la maternité, elle est bien identifiée. Par contre, le père... Le message caché est donc : Rassurez-vous, ça se voit que la mère n'est pas allée voir ailleurs ! (Est-ce que ça passe mieux ?)

    RépondreSupprimer
  30. Je suis tellement mais tellement d'accord avec tout ton article !!! Ex : je n'ai pas allaité et plusieurs personnes m'ont demandées "mais tu le nourris ?" et moi je répondais "non non, je le laisse mourir de faim ...". J'étais moi-aussi complètement obsédée par la quantité de nourriture que mon fils devait avaler à chaque repas dès qu'il a commencé à manger des purées et compotes (Merci d'ailleurs encore une énième fois pour la patience, la compréhension et la gentillesse des puéricultrices de la PMI de Nogent sur Marne). je m'en suis rendue malade ... Je voulais absolument être une super maman parfaite qui jongle sans aucun problème, stresse ou coup de sang entre le boulot, ses quasi 3h de trajets en transports en commun quotidiens, son régime alimentaire/son surpoids post grossesse, m'organisation de l'EVJF de sa sœur chérie, son mari, ses collègues que j'ai souvent envie de trucider, ma féminité, ma coquetterie et mon amour des fringues, la nounou à domicile (nulle, méprisante, sûre d'elle, menteuse, feignasse et quasi impossible à virer. Heureusement, maintenant, mon amour est en crèche :) ma vie sociale et ma vie de maman. Merci !!!!! Je l'ai même publié sur mon mur facebook ;), etc Je viens de découvrir ton blog today et j'en suis déjà fan. J'ai 34 ans, un petit bout de chou de 13 mois, je bosse à Paris et habite en proche banlieue parisienne. Et je me retrouve vraiment dans ce post et dans d'autres. Du coup, j'ai hâte de lire tous tes articles :)

    RépondreSupprimer