12 oct. 2016

Ma #SkinMasterClass avec La Roche Posay [2nde partie]

Nous ne sommes qu'au mois d'octobre mais est déjà venue l'heure pour moi de dresser un simili-bilan de mon année 2016. 2016 aura été marquée par la reprise en main de mon blog et par une certaine reprise en main tout court. Après le tsunami bébé, j'ai ressenti le besoin de "me retrouver". C'est passé par tout un tas de choses futiles (prendre soin de moi, me refaire couper les cheveux, racheter du make up, renouer avec le rouge à lèvres) et moins futiles (écrire à nouveau par ici). Aussi étonnant que cela puisse paraître, il aura aussi fallu que j'attende 2016 pour vivre l'une des expériences "bloguesques" les plus enrichissantes et les plus formatrices qui soient depuis la création de Beauty & Gibberish.


Si on m'avait dit un jour que je bosserais conjointement avec La Roche Posay grâce à mon blog, je ne l'aurais pas cru. Et pourtant ! Comme je vous en ai déjà parlé dans ce billet (et à plusieurs reprises sur mes réseaux sociaux aussi), j'ai eu l'honneur et le plaisir - tout au long de cette année - de participer à la SkinMasterClass La Roche Posay, un programme mis en place par cette marque de dermo-cosmétique chère à mon coeur afin de former une poignée de blogueuses privilégiées sur des problématiques dermatologiques pointues. J'ai été plus que ravie de faire partie de ces blogueuses car, vous le savez, les problèmes de peau (mes problèmes de peau surtout !) sont devenus un sujet assez récurrent sur le blog depuis plus de 3 ans maintenant, depuis que la rosacée a déboulé dans ma vie.

Parler de ses problèmes de peau sur un blog beauté (et même sur une chaîne Youtube), ça peut paraître banal. C'est d'ailleurs presque un passage obligé quand on en vient à parler de nos routines de soins. Il n'en reste pas moins que, même si j'ai eu tendance à étaler mon mal-être à tire-larigot au fil de mes publications de 2012/2013, j'ai toujours eu le réflexe d'aborder cette thématique avec délicatesse (et désespoir aussi, faut le reconnaître ;). Être mal dans sa peau, au sens littéral du terme, ça vous bouffe la vie. Ça use psychologiquement. Ça impacte le quotidien avec une telle force (dévalorisation de soi, mise à l'écart, déprime) ! C'est un des nombreux sujets qui a été abordé lors de la dernière rencontre de la SkinMasterClass La Roche Posay, rencontre dont le thème principal était l'acné.

À vrai dire, on a dû parler de ça 15 minutes sur les 2 heures qu'aura duré la table ronde mais c'est vraiment ce qui m'a le plus marqué lors de nos échanges avec le dermatologue présent cet après-midi là (celui-là même qui m'avait parlé du Soolantra pour ma rosacée en début d'année, souvenez-vous). L'impact psychologique que peuvent avoir l'acné, la rosacée, l'eczéma... La honte. Une certaine forme de dysmorphobobie aussi. Difficile de comprendre le mal être que ces maux peuvent provoquer quand on ne les vit pas soi-même. Difficile de comprendre comment des boutons et des rougeurs peuvent vous miner le moral au point d'en faire une fixation, une obsession, une dépression.


L'acné est l'une de ces maladies de peau que l'on a tendance à minimiser car très répandue (elle touche 80 à 90% des jeunes) et, par voie de conséquence, banalisée (t'es un ado et t'as de l'acné, bah c'est normal, c'est les hormones !). L'acné peut pourtant gâcher la vie, aussi bien celle des adolescents que celle des adultes (et même celle de certains enfants !). J'ai eu cette "chance" de ne pas avoir à souffrir d'acné jusqu'à présent. Enfin, c'est ce que je pensais jusqu'à ce que je fasse connaissance avec la notion d'"acné rétentionnelle" (par opposition à l'acné inflammatoire - celle qu'on s'imagine toujours). Des comédons par dizaines sur la zone T, des boutons blancs qui apparaissent par-ci par-là et même parfois des kystes qui se tapent l'incruste sur le menton, le tout à la sauce sébhorrée (miam !). J'ai tout de suite reconnu mon moi d'il y a quelques années (d'avant Rosa) alors que je n'ai jamais considéré ma peau comme acnéique.

J'ai d'ailleurs été sciée d'apprendre que l'acné adulte était à ce point répandue : environ 40% des femmes sont touchées - 20 % ont une acné pathologique. Cela est bien souvent le reflet d'un dysfonctionnement hormonal et il faut se poser la question de la contraception (est-elle encore adaptée ?). Un trouble des règles est également un bon indicateur puisque cela peut révéler un syndrome des ovaires polykystiques (je vous renvoie au témoignage de Melissa qui souffre elle-même de ce syndrome). Il n'y a pas d'âge pour être touchée par le SOPK (cela peut nous tomber dessus vers 18-20 ans).

Selon le dermatologue, toutes les formes de l'acné peuvent être prises en charge et traitées à ce jour. En revanche, une acné non traitée ou mal traitée à l'adolescence a toutes les chances de ressurgir à l'âge adulte. Il y a une certaine forme d'injustice quand on sait que l'acné peut être héréditaire (s'il y a des antécédents dans la famille, il peut y avoir une prédisposition). Mais elle peut aussi être induite par des traitements médicaux (par les antidépresseurs par exemple) et d'autres petites choses bien sympathiques comme les compléments alimentaires à base de Vitamine D12. Youpi ! Dans tous les cas, la source de l'acné n'est jamais psychologique (mis à part le cas de l'acné excoriée avec auto-mutilation qui révèle alors un vrai trouble du comportement).


Il y a fort heureusement du positif dans cette histoire et c'est aussi le message que la team La Roche Posay et nous (les blogueuses) souhaitions transmettre sur nos blogs. Il y a bien sûr les traitements médicaux (locaux ou généraux) - parfois très impactants il faut le reconnaître - pour lutter contre l'acné. Mais il y a aussi la dermo-cosmétique. Comme c'est le cas avec la rosacée, il y a toute une hygiène de vie et une hygiène tout court à respecter pour "mieux vivre" sa peau acnéique.

Pas mal de mauvais conseils (et autres recettes plus ou moins farfelues) circulent sur le web. Certaines choses m'ont fait sourire puis cela m'a plus attristée qu'autre chose car j'imagine très bien qu'on puisse en venir à appliquer du dentifrice, du bicarbonate de soude ou du citron sur ses boutons (une très mauvaise idée car cela trouble le PH naturel de la peau et provoque des brûlures) quand plus rien n'y fait et qu'on se sent extrêmement mal dans sa peau. De même, l'exposition au soleil est une fausse bonne idée puisqu'il y a toujours un effet rebond quand le taux d'ensoleillement diminue, ceci induisant un sevrage de la peau (du moins est-ce le cas sous nos latitudes). Quant à l'Huile d'Arbre à Thé, il s'agit effectivement d'un bon antiseptique naturel mais elle n'a aucun effet direct sur les canaux pilosébacés bouchés responsables de l'acné.

Nous avons désormais la chance de pouvoir nous tourner vers des produits aux formules vraiment douces et adaptées (alors qu'à mon époque - j'ai l'impression d'être une vieille grabataire là tout de suite en écrivant ça - il n'y avait que le Biactol et l'Eau Précieuse). Quand on a de l'acné, le premier réflexe à avoir c'est de se tourner vers des produits portant la mention "non comédogène" sur l'emballage. Quand la mention n'est pas indiquée, alors le produit est comédogène (mais ça on ne vous le dira pas sur le flacon évidemment ;). Il faut éviter d'appliquer des crèmes inadaptées comme celles destinées aux peaux sèches, quand bien même on a une sensation d'inconfort et de sécheresse (le bonheur des peaux mixtes - c'est d'ailleurs une erreur que j'ai eu faite par le passé). Idem pour les ingrédients naturels trop émollients comme l'Huile de Coco.


Le maquillage d'une peau acnéique (en particulier) et d'une peau à problèmes (en général) reste hyper délicat et j'ai eu le plaisir d'échanger et de demander plein de conseils à Maryline, la maquilleuse La Roche Posay présente ce jour-là. Là encore, utiliser des produits de maquillage non comédogènes est un bon départ. Pour avoir ce label, il y a un cahier des charges hyper restrictif à remplir (c'est aussi pour cela que tous les produits de maquillage disponibles sur le marché ne sont pas labellisés comme tels). Je ne le savais pas mais les produits make up de La Roche Posay respectent une charte hyper rigoureuse et contraignante pour offrir des formules aussi "safe" que possible, sans parfum ni parabène. J'ai immédiatement compris pourquoi le fond de teint Toleriane Teint Crème d'Eau Hydratante de la marque - celui qui m'a sauvé la mise pour mon mariage - était le seul que ma peau pouvait tolérer quand j'ai été diagnostiquée "peau intolérante à rosacée"...

Il se trouve que j'avais l'immense bonheur d'avoir un énorme bouton sur le menton le jour de la table ronde. Un micro-kyste qui a mal viré (oui, j'y ai touché et je n'aurais pas dû) et qui ne voulait pas cicatriser. Alors que j'ai pour habitude de camoufler mes imperfections avec des formules crémeuses (correcteurs et compagnie), Maryline m'a étonnée en appliquant au pinceau très fin de la poudre compacte sur celui-ci. Le rendu était vraiment bluffant, beaucoup plus couvrant qu'avec un correcteur fluide. J'ai également fait connaissance avec les fameux Novalip Duo de la marque (il faut que je vous en reparle) et une grande partie de la gamme de maquillage de La Roche Posay (ce qui m'a donné envie de m'y remettre).

Notre entrevue (et ma SkinMasterClass) s'est conclue face caméra. J'ai effectivement eu la chance de participer à un Facebook Live en tant que "modèle" (sans maquillage donc - c'est vous dire à quel point j'ai fait du chemin dans ma petite tête complexée), Facebook Live que vous pouvez retrouver sur la page Facebook de La Roche Posay. Clap de fin. C'est avec une certaine nostalgie que j'ai quitté la team La Roche Posay ce vendredi là. L'expérience a été géniale, pleine d'échanges, de rires et d'humanité (c'est assez rare pour être souligné). Pleine d'infos et pleine d'espoir aussi - ce qui n'est pourtant pas évident quand il s'agit d'aborder des sujets aussi délicats et sensibles.

[Les photos illustrant cet article ont été prises par la team La Roche Posay]
[Billet sponsorisé | en savoir plus]

29 commentaires

  1. Coucou,
    Tu as de la chance d'avoir pu participer à cette expérience !
    Merci beaucoup d'avoir partagé ces quelques idées et conseils avec nous !
    Bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec grand plaisir Stella ! Oui j'ai vraiment eu beaucoup de chance car ces rendez-vous étaient très enrichissants. J'ai beaucoup appris. :)

      Supprimer
  2. Super, quelle chance de pouvoir rencontrer de vrais pros !!
    J'utilisais effaclar duo vers 17-18 ans pour mon acné d'ado avant l'arrivée de ma rosacée.
    N'est ce pas un produit à éviter aujourdhui vu qu'il y a des AHA?

    Merci encore de partager ces expériences avec nous on en apprend bien plus que dans un cabinet de dermato ;)
    Sonia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi Sonia ! J'ai énormément appris grâce à ces tables rondes. :) Concernant les AHA, j'avoue les éviter au maximum pour ne pas agacer ma rosacée mais je ne sais pas si c'est officiellement déconseillé. :S

      Supprimer
  3. Coucou merci pour cet article, j'ai de la couperose depuis environ mes 15 ans (peau fine, teint clair c'était presque inévitable ^^ ) et chaque année je fais une séance de laser pour atténuer mes vaisseaux apparents. Je n'ai pas de boutons donc pas de rosacée ( enfin il me semble ). Cette séance me coute un bras ( 180 € l'année dernière pour une séance ) mais en contre partie je ne mets pas de fond de teint sur mon visage alors je me dis que ça compense un peu. Après je ne ressors pas avec une teint nickel mais je ne suis vraiment pas douée pour mettre du fond de teint et du coup pour mois le laser est une bonne alternative car je peux sortir sans être mal à l'aise. Je préfèrerais aussi utiliser un traitement à base crème ect mais rien ne marche sur moi une fois que les vaisseaux sont déjà là.
    Les produits la roche posay font partis des produits que je mets quasiment les yeux fermés, j'essaie toujours de regarder la composition des produits pour ne pas aggraver l'apparition des vaisseaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Twiggy ! Je n'ai jamais osé le laser et je pense que je n'y viendrai que si j'ai effectivement des vaisseaux apparents sur le visage, ce qui n'est pas encore le cas... C'est vraiment quelque chose qui me fait peur alors que le dermatologue présent lors des tables rondes La Roche Posay m'avait suggéré cette procédure. Pour le moment, j'ai la chance de pouvoir me contenter de mon fond de teint et de mon correcteur. Et puis Soolantra a quand même considérablement amélioré l'état de ma peau. ;) Courage ! :)

      Supprimer
  4. Coucou ca devait vraiment être génial de pouvoir profiter d'un instant aussi precieux avec des professionnels pour pourvoir discuter et trouver des technique et solutions personnalisés :)
    Quelle chance :)
    Sur une des photos il me semble que c'est Melissa de la chaine goldenwendy :)))
    Belle soiree

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est effectivement ma copine Melissa sur la photo ! :) Nous avons eu la chance de partager cette expérience ensemble et c'était top ! ;)

      Supprimer
  5. Coucou ma belle :)
    Ça avait vraiment l'air génial ces SkinMasterClass :) Tu as dû apprendre plein de choses, que tu peux partager avec nous, c'est super :)
    Tu me donnes bien envie de me pencher un peu plus sur les produits de La Roche Posay du coup ;)
    À bientôt, bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui j'ai appris énormément de choses sur la peau et ces rencontres m'ont aussi sauvé la peau puisque c'est grâce à cette expérience que l'on m'a suggéré le traitement actuel que je suis pour lutter contre ma rosacée. ;) J'utilise les produits Toleriane de La Roche Posay les yeux fermés (la gamme Ultra est top). :)

      Supprimer
  6. Un article très intéressant :)
    J'ai un produit de La Roche Posay est c'est un miracle, il assèche les boutons et empêche qu'ils grossissent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! :) J'avoue avoir rarement été déçue par les produits de La Roche Posay pour le moment. ;)

      Supprimer
  7. Merci pour ce billet qui nous parle d'un sujet effectivement important ( problèmes de peau). Je suis très heureuse pour toi que tu aies eu l'opportunité de rencontrer des pros comme les gens de La Roche Posay , cela doit être certainement très enrichissant .
    Merci également de nous avoir transmis toutes ces informations qui peuvent en effet résoudre bien très tracas à chacune d'entre nous .
    Bise à toi . Ton Blog est une merveille .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci beaucoup pour ton adorable commentaire ! :) Oui, c'était hyper enrichissant. J'ai appris énormément de choses et, pour une fois, il y a eu un véritable échange avec l'équipe de La Roche Posay. ;)

      Supprimer
  8. Super article!
    Grace à ces master class et l'aide de notre pharmacien aussi nous avons trouver une super crème La Roche Posay pour les peaux à tendance atopique de la famille :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je suis ravie pour toi et ta petite famille Frédérique ! :) Je suis rarement déçue par les formules La Roche Posay et quand mon bébé a eu des plaques sèches sur le corps, j'ai trouvé mon bonheur chez eux. ;)

      Supprimer
  9. Coucou Lucie,
    voici un article très intéressant :-) Ces SkinMasterClass me donne l'impression d'avoir été bien enrichissants et une bonne expérience. Et puis c'est grâce à ça que j'ai eu de nouveau de l'espoir face à la rosacée avec le Soolantra ! Merci le dermatologue qui t'en a parlé et merci à toi d'en avoir fait part dans ton blog !
    Bises à bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh si tu savais Mélanie ! Cette rencontre a vraiment changé ma vie (en tout cas pour le moment). Je revis tellement grâce à Soolantra ! En ce moment il y a quelques rechutes car je suis particulièrement stressée et il y a aussi les variations de température qui malmènent un peu ma peau... :S Mais à part ça, je suis bluffée (et j'espère du fond du coeur que Soolantra aidera d'autres personnes comme toi et moi). ;)

      Supprimer
    2. Mais moi aussi je revis !!! j'ai jamais eu autant de répit avec ma peau depuis longtemps ! pas de boutons depuis un moment et ça fait franchement du bien ! Je suis arrivée au bout des 3 mois de traitement, je dois retourner voir ma dermato pour savoir comment on procède maintenant.

      Supprimer
  10. Bonjour Lucie,
    Merci pour ce super article. J'ai arrêté ma pilule en début d'été et depuis ma véritable nature de peau à refait surface! Je me retrouve avec quelques boutons et j'ai de la peine à vivre avec ça... A 28 ans, j'espérai ne pas avoir à revivre ma peau d'adolescente (qui était, il faut dire, bien plus compliquée).
    Je vais aller voir les produits La Roche Posay, je pense que ça peut m'aider... Notamment, au point du vue du maquillage!
    Merci pour ton retour sur ces SkinMaster Class ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir Sandrine ! :) Je comprends tout à fait ton désarroi. Se retrouver avec des problèmes de peau à l'approche de la trentaine c'est désarmant et déprimant... :S J'espère que tu trouveras des produits adaptés à ta peau. Regarde du côté de la gamme Effaclar chez La Roche Posay. ;)

      Supprimer
  11. Bonjour Lucie, merci pour cet article, as-tu opéré des changements dans ta routine soin, je lis que tu utilises toleriane..cela m'intéresse j'ai également une rosacée, merci ! Valérie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir Vally ! :) Non, pas de changements dans ma routine soin, c'est toujours à peu près la même que celle ci (http://beautyandgibberish.blogspot.fr/2016/06/problemes-de-peau-la-fin-du-calvaire.html) si ce n'est que j'ai changé de crème et que j'utilise la Crème Sorbet Hydratante de Caudalie (http://beautyandgibberish.blogspot.fr/2016/08/in-with-la-creme-sorbet-hydratante-de.html) depuis bien des mois maintenant. ;)

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour ta réponse Lucie! j'avoue n'avoir jamais trop insisté avec la crème de caudalie de peur qu'elle contienne de l'alcool,...à essayer donc, tout comme toi (et grâce ;) j'utilise les produits AR de bioderma, pour le fond de teint je me tâte encore, j'utilise le toleriane de larocheposay (fluide) mais je le trouve asséchant. Merci pour ce magnifique blog et tes conseils ;)

      Supprimer
  12. Beau parcours oui depuis le début de ta rosacée, déjà lors de ton article mise à nu et sans maquillage cela avait soulevé un nombre de commentaires important, la preuve que beaucoup de personnes se retrouvent dans ces problèmes de peaux.

    Comme je l'avais déjà dis une fois j'ai eu "la chance" de ne pas avoir ce genre de problèmes, malgré quelques petites imperfections parfois j'ai une peau plutôt sympa.
    Mais j'ai pu voir la réelle détresse d'une amie qui a vécu l'acné et les cicatrices. C'était vraiment un mal être permanent, jusqu'à ce qu'elle suive un traitement médicamenteux qui a "sauvé" sa peau. Je suis bien plus heureuse de la voir comme ça maintenant, ça se sent dans les relations aux autres !

    Drey_

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour, j'aime beaucoup le rouge à lèvres que tu portes sur cette photo. Pourrais tu me dire lequel c'est ? MERCI :)
    Pour la rosacée avez-vous déjà essayé Global 6 de chez Noreva ? Chez moi cela donne de bon résultat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Alixiane ! Le rouge à lèvres que je porte est le Vice Lipstick dans la nuance Venom. ;) Non, je n'ai jamais testé ce produit mais je note. :)

      Supprimer
  14. Bonjour.

    Merci pour ce billet très instructif :).
    Merci à cette marque de faire des efforts pour les peaux sensibles et/ou "à problèmes".

    Le rouge à lèvre que vous portez sur la première photo est très joli et s'accorde bien à votre haut je trouve.


    Bonne nuit.

    Julia J.

    RépondreSupprimer