Hello les Gibberishettes !

Un petit mot pour vous dire que je suis de retour très bientôt.
J'ai décidé de faire une petite pause "bloguesque" non préméditée ce mois de juillet.
Pas mal de rendez-vous médicaux (pour ne pas changer !) et nous sommes à nouveau dans les travaux à la maison (ce qui me change les idées pour le coup ;) !

Je reviens début août si tout se passe bien.
Je vous retrouverai alors avec la suite et fin de notre #ViceLipstickProject et plein d'autres chouettes choses.
En attendant, je vous donnerai des nouvelles sur les réseaux sociaux (Twitter et Instagram principalement) au cas où vous seriez en manque de mes âneries habituelles.
Enfin, en cas d'urgence, je reste en "sous-marin" sur le blog. Le traitement des mails et des commentaires sera un peu plus long que d'habitude mais je serai là en cas d'urgence.

À très vite (vous me manquez déjà) !

24 oct. 2016

Coup de ❤ pour le Masque Minéral Désaltérant de Vichy

Me voici donc de retour après une semaine de vacances... Enfin, vacances, vacances... Pour tout vous dire, je suis encore plus crevée aujourd'hui qu'avant ma pause "bloguesque" et j'en viens à me demander si faire des pauses "pour se ressourcer" et "se recentrer sur l'essentiel" est vraiment une bonne idée. À ce stade, le blog est finalement devenu une véritable soupape de sécurité qui me permet de penser à autre chose pour ne pas péter un plomb. Comme je vous l'ai raconté sur Facebook, ma puce nous fait sa crise existentielle des 2 ans. Bon, elle n'a que (presque) 19 mois mais elle a décidé que le moment était venu de passer à l'attaque, de faire valoir ses droits de petite fille à part entière et d'en faire baver papa et maman en hurlant et en se roulant par terre à la moindre contrariété (ce n'est donc pas un mythe, les enfants font vraiment ça ! ;). Vive le "terrible two" !


J'ai donc l'impression d'être une vieille serpillère toute usée, qu'on laisse échouée sur le rebord d'une bassine, qui dégouline son jus tout cradingue - ses dernières gouttes de vie - dans l'indifférence totale, n'ayant plus la force de faire autre chose (chouette métaphore n'est ce pas ? ;). J'ai quand même trouvé le temps de prendre soin de moi et j'ai - notamment - pris plaisir à me faire des masques alors que je les avais totalement bannis de ma routine soins du visage depuis l'arrivée de ma rosacée. J'ai eu la chance de recevoir les nouveautés Vichy en la matière et j'ai un gros coup de coeur pour le Masque Minéral Désaltérant de la marque.

14 oct. 2016

Ô merveille ! Diorskin Nude Air Luminizer Powder de Dior

Au bout de 30 ans de vie commune avec moi-même, je commence à me connaître. Je suis définitivement ce genre de nana qui fonctionne au coup de coeur. Celle qui fait des fixations sur tout et n'importe quoi (un joli sac à main, un nouveau rouge à lèvres, un bon bouquin, une étagère design) au point d'en faire une obsession. Le problème, c'est que des coups de coeur j'en ai beaucoup, tout le temps. Je m'émerveille pour tout un tas de trucs (plus ou moins utiles) et je ressens toujours ce besoin urgent de craquer pour assouvir un désir, une pulsion, qui n'existait pourtant pas 2 minutes plus tôt. Fort heureusement, j'ai quand même été pourvue de ce petit truc qu'on appelle la raison. Il y a d'ailleurs un fossé monumental entre la liste de mes envies et le nombre de mes craquages réels (ce qui rassure ma banquière... et mon mari :).


Mais il y a aussi des moments (plutôt rares quand même !) où je ne me contrôle plus, où je deviens totalement déraisonnable. Et en général, ça fait mal. Très mal. Dernier en date ? Mon gros craquage de septembre dernier (mon Haul de la honte, vous vous souvenez ?). Cela faisait alors plusieurs semaines que j'avais la Diorskin Nude Air Luminizer Powder de Dior dans le collimateur. L'envie de craquer ne passait pas malgré mes tentatives d'oubli forcé. Rien à faire, cette poudre illuminatrice se faisait un malin plaisir de squatter mon cervelet en me criant "Achète-moi ! Achète-moi !". Un véritable harcèlement, un enfer même ! J'ai donc fini par céder. J'ai craqué pour ce très bel objet issu de la collection maquillage d'automne de Dior - la Skyline Collection - et je ne le regrette pas du tout. C'est un vrai petit bijou.

12 oct. 2016

Ma #SkinMasterClass avec La Roche Posay [2nde partie]

Nous ne sommes qu'au mois d'octobre mais est déjà venue l'heure pour moi de dresser un simili-bilan de mon année 2016. 2016 aura été marquée par la reprise en main de mon blog et par une certaine reprise en main tout court. Après le tsunami bébé, j'ai ressenti le besoin de "me retrouver". C'est passé par tout un tas de choses futiles (prendre soin de moi, me refaire couper les cheveux, racheter du make up, renouer avec le rouge à lèvres) et moins futiles (écrire à nouveau par ici). Aussi étonnant que cela puisse paraître, il aura aussi fallu que j'attende 2016 pour vivre l'une des expériences "bloguesques" les plus enrichissantes et les plus formatrices qui soient depuis la création de Beauty & Gibberish.


Si on m'avait dit un jour que je bosserais conjointement avec La Roche Posay grâce à mon blog, je ne l'aurais pas cru. Et pourtant ! Comme je vous en ai déjà parlé dans ce billet (et à plusieurs reprises sur mes réseaux sociaux aussi), j'ai eu l'honneur et le plaisir - tout au long de cette année - de participer à la SkinMasterClass La Roche Posay, un programme mis en place par cette marque de dermo-cosmétique chère à mon coeur afin de former une poignée de blogueuses privilégiées sur des problématiques dermatologiques pointues. J'ai été plus que ravie de faire partie de ces blogueuses car, vous le savez, les problèmes de peau (mes problèmes de peau surtout !) sont devenus un sujet assez récurrent sur le blog depuis plus de 3 ans maintenant, depuis que la rosacée a déboulé dans ma vie.

10 oct. 2016

3D Hydra Lipgloss de Kiko : la réconciliation

J'ai beau être une accro du rouge à lèvres et de tous ses dérivés (laques, encres, crayons, jumbos, etc...), les gloss restent les parents pauvres de mon addiction. J'en possède plusieurs (une quinzaine je dirais) mais je ne les porte presque jamais, alors qu'il fût une époque - avant que mon amour pour les rouges à lèvres, les vrais, se déclare - où je ne portais que ça. À vrai dire, j'ai dû acheter mon premier gloss à l'âge de 12 ans. Il s'agissait d'un L'Oréal (il me semble), il était transparent et il sentait la vanille. J'adorais littéralement le fini brillant (pour ne pas dire luisant) de ce dernier sur mes lèvres adolescentes. Cela me rappelait le make up des actrices des soaps et autres vieux feuilletons américains que ma mère regardait à la télé quand j'étais petite (Feux de l'Amour et Côte Ouest en tête - oui, ma passion pour les Feux de l'Amour vient de là ! ;).


Bien que j'aie acheté mes premiers rouges à lèvres à cette même époque (des Yves Rocher et des Bourjois), je portais quand même plus facilement mes gloss et j'ai un souvenir ému d'un certain gloss rosé qui sentait terriblement bon la framboise. Les années ont passé et je me suis tournée vers le maquillage des yeux, perfectionnant jour après jour mon trait d'eyeliner noir (que je ne maîtrisais pas du tout quand j'y repense). Et puis mon amour pour les rouges à lèvres est revenu quand je me suis mise à bloguer. Celui des gloss ? Toujours aux abonnés absents. Marre des lèvres collantes, marre des couleurs fades, marre de la tenue approximative. J'ai bien eu quelques coups de coeur ces dernières années mais rien d'extraordinaire.

Quand, il y a un peu plus d'1 mois maintenant, j'ai découvert que Kiko sortait de nouveaux gloss, j'ai failli m'en foutre complètement. Et puis j'ai vu les jolis flacons. J'ai vu les 30 nuances proposées. J'ai vu les visuels de la marque. J'ai eu envie de replonger tête la première dans le gloss à cause de ces tout nouveaux tout beaux 3D Hydra Lipgloss de Kiko.

8 oct. 2016

1 semaine / 5 nouveautés [#20]

Je crois qu'on peut le dire, l'automne est bel et bien là (et ce n'est pas l'allumage du poêle de la maison qui me contredira). Mes petites habitudes (de mamie) sont de retour. L'allumage de la Yankee Candle le soir, après manger, pour une ambiance parfumée et tamisée. Le dépliage de plaid sur le canapé devant la télé (je regarde QVC en boucle en ce moment). Le "sirotage" d'un bon gros mug de Tea Day bien chaud pour terminer la journée sur une note caramélisée. Les jours raccourcissent, la lumière du soleil est plus dorée. Et même si je suis plus été qu'hiver, je ne peux m'empêcher de me réjouir à l'idée que nous nous rapprochons peu à peu d'Halloween et de Noël.


Bon, d'accord, nous ne sommes qu'en octobre... Mais le mois de décembre n'est plus si loin et, comme à chaque fois, je me fais une joie de penser (déjà) aux fêtes de fin d'année, aux décorations de Noël et aux listes de cadeaux. C'est aussi à cette période de l'année que les marques dévoilent tour à tour leurs collections make up de Noël. J'essaye de fermer les yeux sur celles-ci pour le moment (bon, je n'ai pas pu m'empêcher de regarder la collection de Dior et... waouuuh !!) puisque les collections et autres nouveautés de rentrée semblent n'avoir pas dit leur dernier mot. Voici 5 d'entre elles, 5 objets maquillage très désirables qui m'ont tapé dans l'oeil ces dernières semaines.

6 oct. 2016

La Naked Ultimate Basics d'Urban Decay mise à nu

C'est un peu la semaine spéciale Urban Decay sur le blog (et ce n'était pas calculé) ! Pourtant, il y eut une époque (lointaine, certes), où la marque ne me parlait pas du tout. Dépenser plus de 45 euros dans une palette de fards à paupières, ça me semblait totalement incongru et vraiment inconcevable. Et puis, grâce (ou à cause de, mon coeur balance...) aux blog - le mien et celui des copines, j'ai fini par être tentée par les fameuses palettes Naked. Mon histoire avec Urban Decay a commencé avec la Naked 3, palette pour laquelle j'ai eu un véritable coup de coeur. Peu de temps après, je me suis fait offrir la Vice Palette (la première du nom) aux couleurs plus excentriques.


Puis tout s'est enchaîné. Craquage pour la Naked 2 Basics (c'est la palette de fards à paupières que j'utilise le plus, toutes palettes et toutes marques confondues) puis pour la Naked Smoky. Il faut dire qu'Urban Decay a su me séduire avec ses palettes de fards neutres. Je ne suis pas friande des nuances trop bariolées (en tout cas sur mes paupières à moi). Je pense être la cible parfaite de la gamme des Naked, et encore plus des Naked Basics qui proposent des fards mats, moyennement pigmentés et faciles à travailler. Le faux pas est quasiment impossible et c'est ce qui me plaît. Alors quand j'ai découvert la Naked Ultimate Basics, je n'ai pas tergiversé bien longtemps. Il me la fallait à tout prix !

5 oct. 2016

Mon Vice Lipstick Project : 1 mois / 1 Vice Lipstick [#4]

Et s'ouvre donc aujourd'hui le 4ème chapitre de nos aventures Vice Lipstick Project ! Comme promis dans mon article d'hier entièrement dédié au ténébreux Blackmail, Vice Lipstick à l'honneur sur le blog pour ce mois d'octobre, je vous propose de voter dès aujourd'hui pour le Vice Lipstick Urban Decay que vous souhaitez voir par ici le 1er novembre prochain.

Je sais que cela paraît un peu rébarbatif mais je tiens à rappeler ce qu'est le Vice Lipstick Project pour celles qui prennent le train en cours de route (ne m'en voulez pas ! ;). Le Vice Lipstick Project est un petit challenge que je me suis lancé cet été. Étant tombée totalement sous le charme de cette superbe nouvelle gamme de rouges à lèvres signée Urban Decay après en avoir acheté 3, j'ai tout de suite eu envie de me concocter ma propre petite collection de Vice Lipstick en piochant parmi les 100 références disponibles. Sauf que voilà, quitte à (encore) m'offrir de nouveaux rouges à lèvres, autant opter pour des nuances qui vous plaisent aussi à vous, des nuances que vous souhaiteriez voir plus particulièrement sur Beauty & Gibberish.


Du coup, à chaque début de mois, je lance un appel aux votes afin que vous élisiez le Vice Lipstick du mois suivant, me confiant ainsi pour mission de l'acheter, de le tester et de publier un bel article à son sujet.

Après Venom (élu Vice Lipstick du mois d'août), après Streak (élu Vice Lipstick du mois de septembre) et après Blackmail (élu Vice Lipstick du mois d'octobre donc), je vous propose de voter pour le Vice Lipstick du mois de novembre. Une fois encore, vous avez le choix entre 5 références. Le Vice Lipstick qui obtiendra le plus de voix sera désigné vainqueur et aura droit à son billet en bonne et due forme sur le blog.

Pour ce 4ème volet, j'ai sélectionné des nuances qui représentent plutôt bien l'automne à mes yeux et j'ai varié les plaisirs en proposant des finis que je ne possède pas encore (Metallized et Sheer). Vous avez le choix entre les 5 Vice Lipstick suivants : Conspiracy, Crisis, Moshpit, Rock Steady et Sheer Shame.



Afin de vous aider dans votre choix, voici quelques infos sur ces 5 Vice Lipstick sélectionnés par mes soins pour le mois de novembre (je vous invite aussi à regarder des swatches - ceux de chez Temptalia sont tops en général).
[De gauche à droite :] Conspiracy fait partie de la gamme des Metallized (crémeux infusé de nacres). Il s'agit d'un brun-rouge chaud contenant une multitude de nacres cuivrées. Crisis fait partie de la gamme des Cream (ultra-crémeux). Il s'agit d'un prune rosé chaud et crémeux. Moshpit fait partie de la gamme des Cream (ultra-crémeux). Il s'agit d'un prune sombre au sous-ton froid et au fini légèrement glossy. Rock Steady fait partie de la gamme des Cream (ultra-crémeux). Il s'agit d'un rouge lie de vin profond au sous-ton chaud. Sheer Shame fait partie de la gamme des Sheer (transparence et brillance ultra-pigmentée). Il s'agit d'un rose lumineux au sous-ton froid tirant sur la couleur baie avec un fini brillant naturel.

Vous pouvez voter pour une ou plusieurs de ces références et ce, autant de fois que vous le souhaitez jusqu'au 20 octobre (inclus). Vous pouvez (normalement, une fois encore ;) consulter les résultats en temps réel. J'annoncerai le résultat final des votes dans le petit encart dédié au Vice Lipstick Project (menu latéral à droite du blog) dans la foulée. En cas de bug, je vous donne rendez-vous dans les commentaires, comme d'habitude.

C'est parti mon kiki (et merci une fois encore pour votre enthousiasme autour de ce projet qui n'existerait pas sans vous ;) !

4 oct. 2016

Le Vice Lipstick du mois : Blackmail

Comme je suis ravie de vous retrouver aujourd'hui avec la suite de nos aventures Vice Lipstick Project ! Bon, d'accord, j'ai un peu de retard ce mois-ci (mais j'ai enfin retrouvé mon chez moi après deux semaines de travaux et ce chamboulement n'a pas vraiment été de tout repos ;). Une fois encore, je tiens à vous remercier pour votre enthousiasme autour de ce projet un peu dingo, né cet été sur le blog. Le moins que l'on puisse dire c'est que vous avez pété les scores le mois dernier puisque ce ne sont pas moins de 3700 votes qui ont été comptabilisés afin d'élire le Vice Lipstick de ce mois d'octobre. C'est fou !


Le match a été plutôt serré entre Blackmail et Rapture durant tout le mois de septembre (un suspense insoutenable n'est ce pas ? :). C'est finalement Blackmail qui a reçu le plus de voix. J'ai vraiment été ravie de votre choix mais je dois vous avouer que j'ai aussi un peu beaucoup flippé. Blackmail n'est certainement pas le rouge à lèvres le plus facile à porter vu sa nuance tout droit sortie des ténèbres. Mais vous avez voté, vous l'avez élu Vice Lipstick du mois d'octobre sur le blog (le mois d'Halloween, ça tombe bien ;) : voici le fameux Blackmail !