19 mai 2014

De l'eau !! Gingembre Rouge de Roger&Gallet (concours inside)

Causer parfum est sans doute l'une des choses les plus frustrantes qu'il ait été donné de faire pour une blogueuse beauté. Non, parce que parler d'un nouveau vernis à ongles ou d'un beau rouge à lèvres avec jolies photos à l'appui, c'est une évidence. Les lectrices (comme toi ma chère Gibberishette) peuvent juger en connaissance de cause et dire "Oh oui, quelle jolie couleur !" ou "Non, ça ne me plaît pas vraiment...". Tandis que quand je m'en viens te parler de parfum, tu ne peux que te fier à mes mots pour t'imaginer les choses, l'écran d'ordinateur n'ayant pas encore le pouvoir - à ce jour - de transmettre les odeurs... Et de l'imagination, il va t'en falloir aujourd'hui, parce que les descriptions de fragrances et moi, ça fait genre trente-douze mille (au moins) !


C'est d'autant plus frustrant quand il s'agit de partager un coup de cœur olfactif. Quand j'ai un coup de cœur, je suis du genre à en faire des caisses, à mettre la dose de superlatifs dans mes articles ("trop bien", "trop beau", "trop bon", "trop top") en espérant que mes photos soient assez parlantes pour que le coup de cœur soit, au minimum compris, au maximum partagé. Là, en l'occurrence, je sens que je vais m'emballer toute seule comme une débile dans mon billet du jour. Toi, tu vas être là, devant ton écran, à te dire : "Mouais... Mmmmhhh... Okaaaayyy... Si elle le dit... J'irai sentir... à l'occasion... Ou pas." Qu'à cela ne tienne, je ne pouvais pas ne pas te parler de la nouvelle eau fraîche que je ne quitte plus : Gingembre Rouge de Roger&Gallet.

18 mai 2014

Mes petits chouchous de la semaine #11

Ouh la la ! Les semaines défilent à toute allure par ici ma parole ! J'ai l'impression que je ne fais que ça de te parler de mes chouchous hebdomadaires sur le blog... Tu as de la chance, j'ai le coup de cœur facile et j'ai cette capacité à m'extasier en permanence sur les produits qui trônent fièrement dans ma salle de bain, petits nouveaux ou grands classiques auxquels je suis fidèle depuis des mois (voire même des années).

On commence en beauté avec un produit que je teste depuis plusieurs semaines déjà et auquel je suis devenue accro. Il s'agit du Soin contour des yeux Eye Love de Oolution (marque dont je t'ai déjà parlé vite fait dans ce billet). J'ai des cernes creux depuis toujours (c'est génétique) et ça m'a longtemps chagrinée. Jusqu'au jour où j'ai compris qu'aucun soin au monde ne pouvait changer ça (mis à part des piquouzes d'acide hyaluronique - mais jamais de la vie !). Du coup, je fais souvent l'impasse sur les soins contour des yeux qui promettent monts et merveilles (= du flan) en général. Ce n'est pas bien parce que cette zone fragile de mon visage manque cruellement d'hydratation et je me traîne aujourd'hui pas mal de ridules bien installées. Je me rattrape en appliquant Eye Love tous les jours. Sa formule naturelle et bio est hyper hydratante et apaisante. Elle pénètre rapidement et laisse le contour de l’œil tout frais. Son principal atout à mes yeux : il constitue une excellente base de maquillage et c'est le seul qui empêche mon anti-cernes NARS de migrer.
Soin contour des yeux Eye Love de Oolution : 35 euros les 15 mL (j'ai reçu le format voyage de 5 mL pour test) chez Oolution.


Je ne pouvais pas ne pas intégrer le Dior Vernis 575 Wonderland de Dior dans mes petits chouchous de la semaine ! Non ! Parce que non seulement sa couleur et son fini ultra lisse/ultra brillant sont à tomber (comme je te l'ai rabâché dans cet article), mais en plus - et avec le recul que j'ai aujourd'hui - je peux confirmer que sa tenue est excellente. Voilà maintenant 1 semaine qu'il est sur mes ongles et il n'a pas bougé d'un pouce. C'est donc la mort dans l'âme que je vais devoir le retirer alors qu'il est encore tout beau... Bravo !
Dior Vernis 575 Wonderland de Dior : 23,50 euros les 10 mL chez Sephora.

Cette semaine, j'ai particulièrement aimé ressortir ma Palette 5 Couleurs 754 Rosy Tan de Dior (décidément, beaucoup de coups de cœur Dior ces 7 derniers jours !). Pour être honnête, je n'y avais pas retouché depuis que je l'avais utilisée pour me maquiller le jour de mon mariage. A tort ! Les nuances neutres et rosées de cette palette représentent tout ce que j'aime et sont portables en toutes occasions. Certes, la pigmentation de certains des fards n'est pas des plus folles mais ce n'est pas une chose après laquelle je cours forcément, préférant les nuances subtiles qui se laissent parfois deviner. Elle me donne envie de lâcher mon éternel eyeliner et de me remettre à travailler des ombres sur mes paupières.
Palette 5 Couleurs 754 Rosy Tan de Dior : 52 euros chez Feelunique.

Et puis je termine avec une grande nouveauté qui a intégré ma salle de bain cette semaine. Il s'agit de la Brosse Nettoyante S.O.S Pureté de Mon Corner B que j'ai eu le plaisir de recevoir pour test. Je t'avoue qu'en matière de nettoyage de mon visage, moins j'en fais et mieux ma peau se porte. J'ai déjà adopté l’Éponge Konjac (vue ici) que j'utilise 1 fois par semaine grand max (pour ne pas agacer Rosa). J'adore également cette brosse nettoyante aux poils synthétiques extrêmement doux et denses, préconisée pour purifier la peau et éliminer les points noirs tout en diminuant la taille des pores à long terme. Là encore, je ne l'utilise qu'en "one shot" (1 fois par semaine - comme conseillé ici) lors du grand nettoyage de mon visage mais l'effet est assez impressionnant sur mon grain de peau tout de suite après utilisation. Seul hic : je passe vraiment doucement sur mes joues très sensibles car la brosse peut être irritante malgré sa douceur extrême. Je t'en reparle bientôt, ça c'est certain !
Brosse Nettoyante S.O.S Pureté de Mon Corner B : 21,90 euros chez Mon Corner B.


15 mai 2014

Souvenirs, souvenirs... Mon maquillage de mariée

Et si nous montions toutes les 2 dans la machine à remonter le temps ma petite Gibberishette ? Direction 2013, il y a 1 an tout pile. Il y a 1 an tout pile, j'étais loin de faire ma maline si tu te souviens bien. Il y a 1 an tout pile, j'avais fichtrement les chocottes. Il y a 1 an tout pile, j'étais en plein dans mes préparatifs de mariage et je ne savais plus où donner de la tête. J'avais des questions plein le cervelet et je faisais cauchemars sur cauchemars (arrivée à l'église en pyjama, arrivée à la Mairie en pantoufles, coiffeuse qui me fait une choucroute d'enfer et robe de mariée très mal retouchée - un beau florilège n'est-ce pas ?). Il y a 1 an tout pile je me disais : "Plus que 4 mois avant le jour J ! Au secours !!". Il y a 1 an tout pile, je ne savais toujours pas ce que j'allais faire niveau maquillage.

Car oui, je suis passée par différentes phases durant les préparatifs de mon mariage. Il y a eu la phase : "Le maquillage ? Tu penses ! Je vais le faire moi-même". Puis la phase : "Euh... Je suis plus très sûre là. Non mais tu comprends, avec le stress, je suis pas certaine que je vais réussir à faire mon trait de liner". Pour terminer avec la phase : "Je n'ai vraiment pas que ça à penser, le maquillage, on verra plus tard. On met quoi Doudou comme musique pour l'entrée dans l'église ?" Au final, le maquillage, j'ai fini par décider que j'allais le faire moi-même (à mes risques et périls).


Car je suis de celles qui pensent qu'on n'est jamais mieux servie que par soi-même et confier ma tête à la coiffeuse pour avoir un joli chignon était déjà une grande preuve de confiance de ma part. Comme il ne faut pas trop m'en demander, j'ai décidé de me charger du reste (m'évitant ainsi la peur de me retrouver avec le teint orange carotte, de l'eyeliner noir jusqu'aux oreilles et des faux-cils façon 'je vais tourner un film à Bollywood aujourd'hui'). En contrepartie, j'ai eu une pression de dingue le jour J. Tout ne s'est pas exactement passé comme prévu (séance de rattrapage) mais j'ai eu ce que je voulais au final. Un maquillage qui me ressemble, simple et naturel, le plus important pour moi étant de ne pas me sentir déguisée.

14 mai 2014

Ma cure AcnEase : bilan & interrogations

Après des mois et des mois de paix relative (une fois mon mariage passé en fait), ma peau a recommencé à péter son câble après les vacances de février. Je savais que la rosacée était une maladie de peau incurable qui se manifestait par "crises". Mais j'avais bon espoir en voyant que les symptômes se faisaient objectivement de plus en plus rares après avoir dit "oui" à Monsieur BG. Finalement, tout est reparti en live, en février donc. Une bonne dose de stress associée à une exposition de mon visage aux rayons du soleil et au vent froid de l'hiver pendant mon petit voyage de quelques jours et j'ai du tout recommencer à zéro. Moral dans les chaussettes, antibiotique à tartiner et tronche de homard pustuleux ébouillanté. Youpiii !!

Et puis j'ai repensé à la vidéo de Coline dans laquelle la miss nous parle de sa cure AcnEase qu'elle a suivie pour réparer les dégâts de son petit dérèglement hormonal. A l'époque, j'avais jeté un bref coup d’œil à ces compléments alimentaires sans trop m'attarder, ne me sentant pas spécialement concernée par les problématiques liées à l'acné pure et dure (à tort !). Fin février, totalement désespérée par le retour en force de Rosa, je suis retournée sur le site américain d'AcnEase et j'ai alors découvert qu'il existait un traitement spécial rosacée pour contrôler les symptômes de la maladie ou, du moins, qu'AcnEase était tout autant indiqué pour maîtriser le bazar (car, si j'ai bien compris, il n'y a pas de différence de formule entre le traitement pour l'acné sévère - à titre d'exemple - et celui pour la rosacée).


J'avoue, plusieurs choses m'ont dissuadée de commander. D'une : le site, pas très clair, qui ne préconise jamais la même posologie et la même durée de traitement pour la rosacée. De deux : le prix ! Mon dieu, dépenser 125 euros pour une cure d'1 mois et des brouettes, ça fait fichtrement mal aux fesses. De trois : la peur, tout simplement, d'être prise pour un pigeon et que ces machins soient totalement inefficaces. Finalement, Monsieur BG - ne supportant plus de m'entendre geindre à cause de l'état de ma peau (et je le comprends), m'a poussée à tenter la cure AcnEase, histoire de voir. C'est donc avec une bonne dose de culpabilité (non mais 125 euros quoi !) mais aussi de soulagement (l'espoir que ce truc a fait naître en moi m'a redonné le moral) que j'ai passé commande début mars.

13 mai 2014

Lucie in Wonderland (le nouveau Dior Vernis)

Bonne nouvelle ma petite Gibberishette, je sors enfin les vernis colorés du placard ! Terminé les faux noirs, les rouges foncés, les bordeaux, les marrons, les bleus pétrole et autres nuances sourdes et nude comme le beige et le gris (et là, tu as le droit de t'écrier "Enfin !!!"). Psychologiquement, je me sens enfin prête à porter de la couleur sur mes ongles, même si le temps reste assez moche en ce moment. Car oui, comme tu le sais, j'ai cette fâcheuse tendance à choisir les vernis à ongles que je porte en fonction des saisons. Et moi, tant qu'il ne fait pas beau ou que le printemps n'est pas officiellement là, je fais un blocage sur pas mal de nuances "verniesques". Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai vainement tenté de porter du mint ou du corail en hiver... A chaque fois, ça s'est soldé par un joli passage par la case dissolvant, au bout de quelques heures seulement...


Je prends donc aujourd'hui ma revanche sur tant de semaines d'abstinence. Et pour ouvrir le bal en beauté, j'ai jeté mon dévolu sur l'un des tout nouveaux tout beaux Dior Vernis de... Dior (évidemment). En effet, il faut vivre dans une grotte (ou avoir autre chose à penser - ce qui n'est pas inconcevable) pour ne pas savoir que Dior a retravaillé et reformulé toute sa gamme de vernis à ongles. Ils sont tous à se damner et pas mal de nouvelles nuances de ce printemps m'ont tentée. Lors d'une énième visite en parfumerie, j'étais partie pour m'offrir le beau 338 Mirage. Et puis, alors que je ne m'y attendais pas, j'ai littéralement flashé sur le 575 Wonderland. Ni une ni deux, je l'ai embarqué, enfin ravie de pouvoir tester ce que ces Dior Vernis 2.0 ont dans le ventre.

11 mai 2014

Mes petits chouchous de la semaine #10

C'est reparti pour "le billet du dimanche" consacré à mes produits préférés de la semaine qui s'achève (après un petit hiatus de 15 jours - oui oui, je sais que ça t'avait manqué, ha ha ;). Cette semaine, j'ai fait de bien jolies découvertes et ces coups de cœur ont leur place toute trouvée dans mon article d'aujourd'hui.

Pour commencer en beauté, il faut à tout prix que je te parle de l'Huile Souplesse Amande de L'Occitane que j'ai eu le plaisir de recevoir il y a plusieurs semaines déjà, mais que je viens tout juste de découvrir. Tu le sais, je ne suis pas une aficionada des soins pour le corps en général. Malgré tout, je m'améliore et je prends de plus en plus de plaisir à me tartiner la peau après la douche. Cette huile L'Occitane est une merveille. Non seulement elle sent bon (un genre d'amande vanillée) mais en plus elle pénètre rapidement. La peau n'est pas collante, juste toute douce, tellement plus confortable, et pour longtemps (c'est bien la 1ère fois que je ressens encore les bénéfices d'un soin pour le corps le lendemain de l'application) ! Pour le côté raffermissant, je ne peux pas me prononcer puisque je m'y mets tout juste (et ce n'est clairement pas ce que je recherche dans ce genre de produits à la base). Seul bémol : le flacon en verre est de toute beauté mais j'ai vraiment eu peur de l'échapper avec mes mains pleines d'huile. Pour le reste, je suis conquise.
Huile Souplesse Amande de L'Occitane : 34 euros les 100 mL chez L'Occitane.


Question routine capillaire, je tourne un peu en rond en ce moment entre mes produits Cristalliste de Kérastase et ma gamme à la camomille de chez Klorane. J'avais besoin de nouveauté et j'ai jeté mon dévolu sur le Masque Kératine de Coslys que j'ai reçu dans Ma Boîte à Beauté de janvier. Quelle jolie découverte une fois encore ! J'en avais lu du bien et je ne suis pas déçue. J'adore sa texture crème assez dense qui enrobe les cheveux et son odeur délicate (de fruits ? de fleurs ? de bonbon ? je ne sais pas comment la décrire). Je le laisse poser sur mes longueurs pendant 10 minutes et le rinçage se fait facilement. Il rend mes cheveux doux, lisses et brillants comme j'aime. Certifié bio, sa formule n'est sans doute pas exempte de tout reproche mais il doit y avoir franchement pire aussi. Maintenant, j'ai très envie de découvrir leurs shampoings.
Masque Kératine Cheveux fragilisés & indisciplinés de Coslys : 14,95 euros les 150 mL chez MondeBio | Découvrir chez Coslys.

Encore une belle découverte cette semaine (je t'avais prévenue), j'ai eu le plaisir de recevoir la nouvelle Eau fraîche de Roger&Gallet portant le nom mystérieux de Gingembre Rouge. Avec les beaux jours, j'ai tendance à privilégier les eaux de ce genre plutôt que mes eaux de toilette traditionnelles. Gingembre Rouge me plaît beaucoup de par sa fraîcheur et sa fragrance "punchy" que l'on doit au gingembre de Zanzibar, mêlant notes fleuries et sucrées à la fois. Je ne pouvais pas ne pas craquer, moi la fan de fleur d'oranger, puisqu'on retrouve celle-ci en compagnie de la mandarine parmi les notes de tête, tandis que le gingembre, le litchi et la grenade constituent les notes de cœur. Enfin, bois de cèdre et muscs blancs s'accordent en notes de fond. Je trouve la tenue plutôt bonne pour une eau fraîche par ailleurs. Enfin... Je préfère ne pas tout te dire maintenant car je te reparlerai de Gingembre Rouge très bientôt. Quelque chose me dit qu'un petit concours se profile à l'horizon... Hi hi !
Gingembre Rouge de Roger&Gallet : 36,90 euros les 100 mL en pharmacies et parapharmacies | Découvrir chez Roger&Gallet.

Et puis, une fois encore, on retrouve le Rouge Voile Brillance d'Yves Rocher parmi mes petits chouchous de la semaine (comme ce fut le cas dans mes chouchous #9). Cette fois-ci, j'ai eu le coup de cœur pour la nuance N°02 Gelée Cassis, une sorte de rose-rouge un poil froid qui, à mes yeux, se rapproche finalement du fuchsia (soft, le fuchsia). Tout comme le N°01, il contient une myriade de micro-paillettes. La pigmentation est toujours aussi bonne et le fini brillant est très réussi. Son odeur fruitée est une nouvelle fois à se damner et, niveau confort, je ne trouve rien à lui redire. Je suis donc à nouveau charmée par cette gamme de rouges à lèvres Yves Rocher (et il faut vraiment que je lui dédie un article complet pour te montrer tout ça en action).
Rouge Voile Brillance N°02 Gelée Cassis d'Yves Rocher : 14,70 euros chez Yves Rocher.


10 mai 2014

Ce que nous réserve l'été 2014 : aperçu des collections maquillage

Moi je dis qu'on tient définitivement le bon bout ma petite Gibberishette ! Certes, on a un printemps un peu schizophrène (genre un jour on peut sortir en tee-shirt et le lendemain on ressort le gros pull et les bottes pour ne pas se mouiller les pieds - il ne sait pas ce qu'il veut le gars) mais dans 1 mois et des brouettes, ce sera l'été. Enfin !! "Enfin"... quoique... Je suis assez effrayée de voir à quelle vitesse le temps défile. Quand j'étais plus jeune (ou moins vieille disons), les années scolaires semblaient durer une éternité. Là, j'ai bien du mal à me dire qu'il y a 1 an déjà, j'étais dans mes derniers préparatifs de mariage. D'où viennent cette impression et cette sensation que le temps passe beaucoup plus vite aujourd'hui que quand j'étais plus petite ?


J'ai trouvé une jolie théorie qui pourrait expliquer ce phénomène en dévorant le dernier livre de Jeffrey Eugenides ("Le Roman du Mariage" - livre qui m'a un peu chamboulée d'ailleurs). Dans ce bouquin, un des personnages se fait la même réflexion que moi et un autre lui confie sa théorie mathématique sur la question. Selon lui, quand on est jeune, 1 année représente une grande part de notre existence (1/17ème pour une personne de 17 ans par exemple). Quand on est plus âgé, 1 année représente une plus petite part de notre existence (1/30ème pour une personne de 30 ans par exemple). Par conséquent, plus on est jeune, plus 1 année nous paraît longue en comparaison de la durée de notre vie qui n'en est alors qu'à ses prémices. Et plus on vieilli, plus 1 année paraît riquiqui, se noyant parmi les décennies de notre (déjà) bien longue vie. Logique n'est-ce pas ?

Bref, tout ça pour dire que l'été approche et que les marques balancent déjà (ou ne vont pas tarder à balancer) leurs jolies collections de maquillage estivales dans nos parfumeries et boutiques préférées. Voici un petit aperçu de certaines d'entre elles histoire de nous mettre l'eau à la bouche (ou plutôt des étoiles dans les yeux).

9 mai 2014

Pinceaux tout doux & voyage à Bollywood avec Filoso♀fille (concours inside)

Force m'est de constater que je sais parfois être raisonnable. Oui m'dame ! Tu vois, s'il y a bien un domaine dans lequel je ne m'illustre pas comme une grande collectionneuse ou comme une acheteuse compulsive qui amasse plus que de raison, c'est celui des pinceaux de maquillage. Je m'étonne moi-même en constatant que je me suffis de peu en la matière. Depuis que j'ai trouvé mon pinceau à fond de teint que j'aime d'amour - le Foundation Buffing Brush de New CID Cosmetics, et mon kit de pinceaux Too Faced pour le maquillage des yeux, je ne cours plus vraiment après les nouveautés en la matière. Finalement, ce sont le pinceau à blush et le pinceau à poudre qui me donnent le plus de fil à retordre. J'en possède quelques-uns (de chez Kiko, Elf et Sephora) qui font assez bien leur job, mais rien de bien dingue non plus. Malgré tout, je n'ai jamais cherché à trouver mieux parce que je sais m'en contenter.


Je ne peux donc m'empêcher d'être admirative quand je vois toutes ces passionnées de make up qui ont des pots de pinceaux aux 4 coins de leur coiffeuse et qui en connaissent chaque référence par cœur. Ah ça, du 217 de MAC, j'en ai entendu parler ! A côté, moi, j'ai un peu la lose je le reconnais. Heureusement, Filoso♀fille - la marque d'accessoires beauté que je ne te présente plus puisque je t'en ai déjà parlé ici et ici (entre autres) sur le blog - est venue à ma rescousse pour sauver ma réputation de beautysta. En effet, Filoso♀fille vient de lancer, parallèlement à la sortie de sa nouvelle collection d'accessoires 100% Bollywood, sa gamme de pinceaux de maquillage (à découvrir ici). J'ai eu le privilège de pouvoir découvrir 3 d'entre eux : le Pinceau Poudre, le Pinceau Blush et le Pinceau Fond de Teint et je dois dire que je suis très agréablement surprise.

7 mai 2014

Remise en question où l'histoire d'une paranoïa grandissante

Voilà maintenant presque 5 ans que je baigne constamment dans le monde des cosmétiques. Je veux dire par là que cela fait 5 bonnes années que je m'intéresse vraiment à tout ça. Ça a commencé avec la lecture des blogs beauté, par-ci par-là, de temps en temps, puis de plus en plus souvent. Et puis j'ai créé les miens (car oui, avant celui-ci, il y a eu un autre blog). Bien sûr, j'ai toujours pris soin de moi (en tout cas depuis mon adolescence). Mais, depuis que je suis blogueuse, et avec tout ce que j'ai été amenée à lire, à découvrir, à tester, à détester, à endurer (surtout) ces dernières années, j'ai engrangé pas mal d'informations (et de connaissances aussi - si si !) sur le sujet. Sauf que voilà, à l'heure actuelle, j'en arrive à un point où je me sens totalement paumée.

Paumée dans la jungle (terrible jungle) des produits de beauté. Paumée parmi tous les discours contradictoires des laboratoires, des chimistes, des chercheurs, des dermatologues, des médecins, des pharmaciens, des naturopathes, des pro-bio, des anti-bio, des journalistes, des blogueuses, des youtubeuses, etc... Paumée à cause de ma satanée peau à rosacée qui m'en fait voir de toutes les couleurs (enfin surtout du rouge, ha ha !). Paumée en lisant constamment des avis discordants au sujet de l’innocuité (ou non) de telle ou telle formule, de tel ou tel ingrédient, ou, a contrario, du bénéfice de telle ou telle molécule, synergie, huile, formule brevetée à la mords-moi-le-nœud. Bref, paumée parce que dans l'histoire, mon but c'est juste de prendre soin de ma peau pour mieux la supporter au quotidien et, qu'au final, j'ai juste le sentiment de me faire "couillonner" (pardonne-moi l'expression ma petite Gibberishette).


Tu t'en doutes (si tu suis fidèlement mon blog), le point de départ de cette grosse remise en question a été le fameux documentaire sur les gels douche diffusé sur France 5. Déjà avant ça, à cause de Rosa, je me suis mise à loucher de plus en plus sur la composition de mes soins, chose que je ne faisais jamais avant. Et puis je dois avouer que le fait de tenir un blog beauté m'a aussi pas mal poussée à me pencher sur la question (en retranscrivant quasi-systématiquement la liste INCI des ingrédients des produits que je présente dans mes articles, notamment). Et puis la rédaction de mon article sur le choix des baumes à lèvres a provoqué un vrai déclic en moi. Globalement, ces dernière semaines, j'en suis venue à me poser les questions suivantes : les produits de beauté issus de la chimie cosmétique traditionnelle sont-ils si mauvais pour ma peau ? Et si oui, en quoi, pourquoi, comment ? Ne devrais-je finalement pas me tourner pour de bon vers les cosmétiques naturels et biologiques (dont on me chante si souvent les louanges) - pour ma survie, mais également pour celle de la planète ? (ha oui, j'en suis arrivée au stade des questions existentielles là !).

5 mai 2014

Mes Secrets de Beauté avec Intermarché

Les supermarchés et moi, c'est une grande histoire d'amour. Non mais vraiment ! Je n'ai pas honte de le dire, j'ai beau être une blogueuse beauté qui se laisse facilement tenter par les produits de parfumerie, je fais partie de celles qui passent toujours 10 minutes à reluquer les nouveautés dans le rayon produits de beauté de ma grande surface préférée (au grand dam de Monsieur BG qui se tape toutes les courses à faire pendant ce temps-là). Et même que parfois, quand je me rends compte que je suis bloquée depuis un quart d'heure devant 3 vernis à ongles et 2 rouges à lèvres, à farfouiller dans le bazar au cas où les gens qui rangent dans le rayon n'auraient pas caché une autre couleur derrière celles du devant, j'ai peur que le magasin envoie la sécurité pour surveiller cette personne étrange que je dois sembler être quand on regarde les caméras de surveillance.

Je pense que cette "pathologie" remonte à ma tendre enfance. Pendant que mes parents faisaient les courses, ma sœur et moi passions tout notre temps dans le rayon des produits de beauté (alors que nous avions 3 francs 6 sous dans notre porte-monnaie Waikiki). Je me rappelle de ce jour où nous avions enfin mis la main sur le mascara pour cheveux CréaMèches de chez L'Oréal. Et aussi de celui où nous avions acheté un rouge à lèvres rouge de chez rouge (alors que nous avions respectivement 13 et 10 ans). Hum... Alors quand j'ai été contactée pour devenir une des 4 blogueuses beauté ambassadrices pour Intermarché, je n'ai pas hésité un instant.


Comme mon amour pour les produits de grande distribution n'est plus à prouver (en témoignent cet article et cet article - entre autres), j'ai tout de suite dit oui à ce joli projet. Intitulé Mes Secrets de Beauté, le but était pour moi - et pour les 3 autres copines blogueuses sélectionnées : Anaïs, Fiona et Marine - de tester et de découvrir (ou redécouvrir) une belle ribambelle de produits de beauté vendus chez Intermarché et d'élire parmi ceux-ci mes coups de cœur, tout en dévoilant quelques conseils et astuces que je mets en application dans ma salle de bain.