Hello les Gibberishettes !

Un petit mot pour vous dire que je suis de retour très bientôt.
J'ai décidé de faire une petite pause "bloguesque" non préméditée ce mois de juillet.
Pas mal de rendez-vous médicaux (pour ne pas changer !) et nous sommes à nouveau dans les travaux à la maison (ce qui me change les idées pour le coup ;) !

Je reviens début août si tout se passe bien.
Je vous retrouverai alors avec la suite et fin de notre #ViceLipstickProject et plein d'autres chouettes choses.
En attendant, je vous donnerai des nouvelles sur les réseaux sociaux (Twitter et Instagram principalement) au cas où vous seriez en manque de mes âneries habituelles.
Enfin, en cas d'urgence, je reste en "sous-marin" sur le blog. Le traitement des mails et des commentaires sera un peu plus long que d'habitude mais je serai là en cas d'urgence.

À très vite (vous me manquez déjà) !

20 déc. 2013

L'Oréal Vs Bourjois : le match des dissolvants magiques

Parfois, quand je découvre ou essaye un nouveau produit (soin ou maquillage), il m'arrive de m'imaginer la personne (ou le groupe de personnes) qui se cache derrière. Genre je visualise la réunion de braimstorming où les gars se disent "Bon, aujourd'hui on va balancer une nouvelle gamme de bidule-truc pour cibler les nénettes comme Madame BG qui vont tomber dans le panneau direct." (bon, ils ne parlent pas vraiment de moi mais tu vois le genre quoi). Quand je teste une bouse monumentale, je me dis que le mec (ou la nana, ne soyons pas machistes) s'est vraiment, mais alors vraiment, foutu de ma gueule.

Et puis il y a des fois où j'ai envie de rencontrer cette personne pour lui baiser les pieds et pour lui dire que son bidule-truc, il a juste changé ma vie. Des trucs qui ont changé ma vie, il n'y en a pas des masses. Mais parmi ceux-ci il y a assurément les bains dissolvants et autres dissolvants magiques - ces flacons remplis de dissolvant et de mousse qui promettent un démaquillage des ongles en un temps record. Car faut se l'avouer, le coton et le flacon de dissolvant qui embaume les 15m² du salon (à tel point que Dexter tire la langue, intoxiqué par les vapeurs chimiques), c'est chiant, c'est fastidieux ("Regarde Doudou, j'ai la barbe du Père Noël sur les ongles !") et ça peut éventuellement me couper l'envie de porter du vernis à ongles.


Donc oui, je remercie la personne qui a eu cette riche idée d'inventer le dissolvant pour les feignasses comme moi. Le 1er que j'ai connu est bien sûr celui de chez Sephora... que je n'ai jamais testé car j'en ai lu des vertes et des pas mûres à son sujet. Et puis cela n'a pas manqué, toutes les marques s'y sont mises. J'ai été conquise par le Dissolvant Miraculeux de Bourjois (relire mon billet), j'ai bien aimé la version de chez Vitry (relire mon billet) et voilà que je reçois (dans la Box de Noël de Monoprix) la version de L'Oréal intitulée le Dissolvant Flash (ou Le Flash Manicure). Dans ma petite tête, je me suis dit qu'un petit test comparatif opposant le dissolvant Bourjois et celui de L'Oréal serait pas mal, car j'ai moi-même bien du mal à savoir lequel je préfère...

19 déc. 2013

Lèvres glacées avec le Shine Edition Mauve Tabloïd de Bourjois

Cette fois encore, à quelques jours du passage à l'an 2014, je ne peux m'empêcher de dresser un petit bilan de ce qu'a été mon année 2013 par rapport à mon addiction aux rouges à lèvres. J'ai bien conscience d'en faire à chaque fois beaucoup à propos de ces fichus tubes, mais que veux-tu, c'est devenu une passion. Elle est née avec le blog d'ailleurs. Les rouges à lèvres et moi avant BG, c'était no way ! Donc on va dire que c'est un peu la faute de personne si, cette année encore, j'ai amassé bien des dizaines de petits nouveaux (bon d'accord, ça m'arrange bien de dire ça).

J'ose tout de même espérer que je vais me calmer en 2014. D'ailleurs, je sens que j'ai commencé à devenir plus sage (non, les Show Off de Rimmel ne comptent pas, ce ne sont pas de vrais rouges à lèvres... hum !) depuis que j'ai trouvé mon rouge à lèvres rose parfait (le Rouge Dior Deauville présenté ici). Ça fait bizarre de ne plus avoir aucun but. Avant, j'avais une excuse bidon pour justifier mes achats. Mais maintenant que j'ai trouvé celui que je cherchais depuis des lustres, je me sens... anesthésiée ?! Bon, Monsieur BG en est témoin, il m'arrive toujours de faire le pied de grue devant les rouges à lèvres Dior (au cas où je serais passée à côté d'une couleur de la mort qui tue) et le reluquage de gondole pendant 10 minutes à Auchan et Leclerc est toujours d'actualité.


Parmi ces jolis bidules que l'on peut trouver en grande surface, il y a les rouges à lèvres Shine Edition de Bourjois. Le mien, le n°25 Mauve Tabloïd, j'ai eu le plaisir de le recevoir il y a quelques temps déjà. Alors qu'en ce moment je me tape une fixation sur les rouges (je veux dire : les rouges à lèvres rouges) bien opaques (quelle originalité pour Noël me diras-tu), j'ai trouvé là un joli rouge à lèvres doux et léger, tout à fait à l'opposé mais très agréable à porter les jours où je n'ai pas envie d'avoir les lèvres trop maquillées (oui, ça m'arrive parfois).

17 déc. 2013

Brocart & paillettes : les ColorShow Brocades de Gemey Maybelline

Quand je fais un petit bilan des vernis que j'ai portés cette année (facile, pour cela il suffit de regarder tous les articles vernis à ongles que j'ai publiés sur le blog en 2013), je me rends compte que la paillette n'a clairement pas eu droit de cité sur mes ongles. Je ne sais pas pourquoi à vrai dire. J'ai dû faire une overdose à un moment donné ou un truc du genre, préférant les belles laques lisses et brillantes ou les vernis ayant un shimmer (des nacres et autres micro-paillettes), ce que je trouve généralement plus raffiné. La dernière fois que j'ai porté des vraies paillettes, c'était en février apparemment (!).


Et voilà que l'envie m'est revenue avec les fêtes de fin d'année. Faut dire que quand j'ai déballé mes cartons de décorations de Noël et que je me suis retrouvée avec des paillettes plein les mains en voulant accrocher cette fichue étoile au sommet du sapin, ça m'a donné des idées. Ça tombe bien, Gemey Maybelline vient de sortir une chouette petite collection en édition limitée pour ses vernis à petit prix ColorShow. Intitulée Brocades, elle envoie de la paillette dans tous les sens. Tout à fait de circonstance donc.

16 déc. 2013

Mes bonnes résolutions beauté 2013 : 1 an plus tard...

Je ne sais pas ce qu'il m'est passé par la tête le jeudi 3 janvier 2013. Toujours est-il que j'ai été fichue de pondre sur mon blog (Cot cot codet ! Ok, on est mal barrées) un billet intitulé "Mes 10 bonnes résolutions beauté 2013" (à retrouver ici). Ha ha ! La bonne blague ! Je suis retombée dessus par hasard, ayant enfoui profondément cette liste dans le subconscient de mon subconscient (soit très - mais alors très, loin dans cette chose molle qui me fait office de cerveau). Faut dire que les bonnes résolutions et moi, ça fait trente-douze et je suis tellement motivée par celles-ci que je les oublie aussi vite que je les imagine (durée de vie d'une bonne résolution chez moi : 51 secondes, et encore, je suis optimiste).

Alors que l'année 2013 va bientôt tirer sa révérence, m'effleure à présent l'envie d'en dresser un petit bilan. Bon, d'accord, avant de sabler le champagne le 31, il y aura Noël, le Réveillon du 24, la bûche, les cadeaux (et la Naked 3 au pied du sapin - non, je ne fais pas de fixation voyons !). Et puis rebelote une semaine plus tard, avec toasts de tarama teintés de mélancolie ("Doudou, 2013 c'est fini, l'année de notre mariage quoi ! Tu t'rends compte ?" - "Oui Doudoune, mais lâche ta bouteille de Champomy, t'es en bad là...") et Patrick Sébastien, faisant inlassablement tourner ses serviettes à la télé, tout seul comme un gland, car personne ne regarde vraiment la télé le 31 décembre. Si ?


Je ne sais pas de quoi l'année 2014 sera faite, mais je ne peux m'empêcher de penser que 2013 a été quelque-peu... spéciale. Dans tous les sens du terme. L'année de mon mariage bien sûr, mais aussi une bonne grosse année de merde (excuse-moi pour cette vulgarité soudaine), en tout cas psychologiquement. Mais à part ça, tout va bien. Dexter a pris 500 grammes dans la bedaine, j'ai triplé ma collection de rouges à lèvres et je me réjouis à l'idée du retour de Koh Lanta sur TF1 (oui, ma vie est passionnante). En attendant, voyons-voir si j'ai été une gentille demoiselle (euh ben non, madame maintenant) et si j'ai finalement suivi (ou non) ces fameuses "10 bonnes résolutions beauté 2013". Le bilan ! Le bilan ! Ok, le voilà.

15 déc. 2013

Les collections maquillage Noël 2013 (#6) : Bourjois

Oh la vache (quelle belle entrée en matière) ! Noël approche à grands pas et plus les jours passent, plus mon excitation va crescendo. J'ai 28 ans mais j'ai l'impression de redevenir une vraie gamine en période de Fêtes. Ça me fait ça chaque année, je ne devrais pas être surprise. Faut dire que je ne suis pas mécontente de la petite liste de cadeaux que j'ai soumise au Père Noël et j'espère avoir été suffisamment sage pour pouvoir retrouver au pied du sapin les quelques jolies choses que j'ai demandées.

Oui, c'est moi la débile qui compte les jours qui la séparent du 24 décembre (et même que je le fais plusieurs fois par jours, au cas où je me serais trompée, dans l'excitation). Oui, c'est moi la gamine qui se fait un malin plaisir à dégommer les portes de son calendrier de l'avent, en louchant sur la grosse case n°24 ("Sésame, ouvre-toi !!!").


En attendant que ce fameux jour arrive (mais viiiiiiiite bon sang !), je te propose que nous continuions notre petit tour d'horizon des collections maquillage de cette fin d'année. Ce n'est pas parce que je ne trouve pas la moitié d'entre elles en boutiques que le Grinch va s'emparer de moi. Non mais ! Cette fois-ci, c'est Bourjois que j'ai décidé de mettre à l'honneur. Tout comme L'Oréal, la marque ne propose pas énormément de nouveautés pour ce Noël. Mais pour le peu de produits que l'on peut retrouver, il y a largement de quoi avoir envie de craquer (en tout cas en ce qui me concerne). Le look de Noël Bourjois joue la carte de la féerie en misant sur les effets de lumière, les couleurs froides, les textures métalliques et les finis irisés. Voici les nouveautés en détails.

13 déc. 2013

L'objet du désir #18 : Rouges à lèvres Mon Rouge de Lolita Lempicka

Alerte rouge ! Alerte rouge ! Et c'est le cas de le dire. Alors que je me suis appliquée, pendant plus d'un mois, à fignoler ma liste de Noël en rêvassant à ce que je voulais absolument trouver au pied du sapin ce 25 décembre 2013 (et pour une fois, j'ai été raisonnable en maquillage), voilà qu'un imprévu me tombe dessus. Le genre de truc qu'on rajoute au dernier moment sur sa wish list mais qu'on veut absolument (mais qu'on sait qu'on n'aura pas puisque la liste était déjà longue comme un bras avant ça).

L'imprévu - enfin les imprévus, les voilà : les rouges à lèvres signés Lolita Lempicka. J'ai appris qu'ils allaient arriver il y a déjà plusieurs semaines (je ne sais plus où j'avais lu l'annonce, probablement dans un magazine) mais à l'époque, bien que j'aie trouvé la chose intéressante (dès que ça parle de rouge à lèvres, ça m'intéresse forcément, ah ah !), je n'ai pas vraiment tilté. Lolita Lempicka se met au maquillage, mouais... d'accord !


Et puis voilà, les Mon Rouge (c'est leur joli petit nom), viennent de faire leur apparition (pour de vrai). Ni une ni deux, par pure conscience "beauty bloguesque" (mais bien sûr !), j'ai été jeter un œil sur le site de Lolita Lempicka pour voir de quoi il en retourne vraiment. Eh bien mal m'en a pris, j'ai eu un véritable coup de foudre pour ces nouveaux rouges à lèvres (c'était tellement prévisible en même temps).

12 déc. 2013

Perfect Ten de bareMinerals : la palette de compète

Ok ok, je sais. Je débarque 3 ans après la guerre avec mon article sur la palette Perfect Ten de bareMinerals. Mais voilà, je ne pouvais pas ne pas t'en parler, bien qu'il s'agisse d'une édition limitée de ce Noël 2013 et qu'elle commence donc à disparaître peu à peu des corners Sepho (elle n'est plus dispo sur le site mais elle l'est encore probablement dans certaines boutiques et ailleurs sur le web - liens en fin d'article). Faut dire qu'en attendant de retrouver la Naked 3 d'Urban Decay (eh oui, ayé, j'ai craqué à mon tour pour cette fameuse palette grâce à l'avant-première Sephora) au pied du sapin, je ronge mon frein.


J'ai donc eu l'immense plaisir de recevoir cette jolie Perfect Ten, une palette de Noël signée bareMinerals qui propose la totale : des fards à paupières, un blush, un illuminateur et 2 rouges à lèvres (et des pinceaux), le tout dans des nuances exclusives. Eh oui, rien que ça ! Je crois que c'est la seule palette de ce genre que je possède, ayant principalement des palettes de fards (point barre). Je trouve le concept du tout-en-un hyper bien fichu et je suis plus que ravie de retrouver la qualité des produits bareMinerals condensée en un seul et même (joli) objet.

10 déc. 2013

Les Show Off de Rimmel : ces laques (à lèvres) qui claquent !

(Oui, j'aime bien les titres d'articles avec des parenthèses en ce moment...) Bon ben voilà, je l'avais annoncé il y a 2 semaines. Et c'était tellement prévisible aussi. Après avoir craqué pour le Show Off Lip Lacquer de Rimmel dans la nuance Eclipse (acheté un peu par hasard à Leclerc comme je t'en ai parlé dans ce billet), s'en est suivie une véritable débandade. Genre, l'orgie de la laque à lèvres dans la maison de Madame BG. Ouais. J'ai craqué mon slip pour plein d'autres couleurs de ces Show Off (ou Apocalips, ça dépend des pays je pense) dont Rimmel fait actuellement la pub à la télé. En fait, c'est ça mon problème. Quand j'aime un truc, il me le faut dans toutes les nuances disponibles (ou presque).


Alors quand j'ai vu que ces laques à lèvres étaient dispo chez Asos (sous le nom d'Apocalips) avec des nuances différentes de celles que je peux trouver dans mon Leclerc, je n'ai pas hésité bien longtemps. Un petit code promo Asos de 20% reçu pour mon anniv' et il ne m'en a pas fallu plus pour m'offrir 4 couleurs supplémentaires. S'ajoute à cela le fait que j'ai reçu la Box de Noël by Monoprix (à gagner sur la page Facebook de l'enseigne dès demain) contenant un autre Show Off, et voilà que je suis l'heureuse propriétaire de 6 Show Off Lip Lacquer. Et j'en suis fan, fan, fan (oui, ça vaut au moins 3 fois le mot "fan") !

9 déc. 2013

Clair-obscur : mon 1er (joli) vernis Marionnaud

En ce moment, je suis une blasée des produits de luxe. Comme je te l'ai raconté samedi, le fait que les collections de maquillage de Noël des grandes maison n'arrivent pas dans les parfumeries proches de chez moi, ça me fout la mort. J'ai donc fait une croix sur les nouveaux produits Dior ainsi que sur ceux de la collection de Noël d'Yves Saint Laurent. Tristesse, quand tu nous tiens...

Mais c'est finalement un mal pour un bien (pour mes finances) car cela me permet de me re-consacrer aux marques plus abordables - celles des grandes surfaces et celles des parfumeries, que j'avais tendance à délaisser de plus en plus (quoique moins ces derniers mois). L'autre jour, alors que je sortais de chez le coiffeur (avec une chouette coupe, ce qui a le don de me regonfler le moral), je n'ai pas pu m'empêcher de mettre un pied chez Marionnaud, histoire de voir s'il y avait enfin le vernis Diorific Minuit de Dior. Et puis non, toujours pas de trace de la collection Golden Winter.


Qu'à cela ne tienne, cela m'a laissé davantage de temps pour enfin me pencher sur les nouveaux vernis Marionnaud qui me font envie depuis belle lurette. Il faut dire que pour le coup, l'enseigne a joliment réinventé sa ligne de maquillage (qu'il s'agisse aussi bien des vernis que des fards à paupières ou des rouges à lèvres). Parmi la profusion de nuances disponibles, j'ai immédiatement craqué pour les nouveaux vernis de Noël. Parmi ceux-ci, Monsieur BG s'est gentiment proposé de m'offrir la nuance 42 Clair-obscur pour mon anniversaire. J'en ai de la chance ! Et je ne suis pas déçue.

7 déc. 2013

Les collections maquillage Noël 2013 (#5) : L'Oréal

Me revoilà donc. Et je reviens comme j'étais partie avec la suite des présentations des nouvelles collections maquillage de Noël (retour en douceur donc). J'avoue que mon excitation concernant celles-ci est vraiment retombée car je suis définitivement blasée. Dans mon bled paumé, ni Beauty Success ni Marionnaud ne propose les nouvelles collections Dior et Yves Saint Laurent (ben non, toujours pas arrivées depuis la dernière fois). C'est très très frustrant et je ne comprends pas vraiment pourquoi ces boutiques de province ne sont pas encore approvisionnées. Est-ce le cas par chez toi ma petite Gibberishette ? Bref, je commence à désespérer et mon engouement va décroissant.

Heureusement, l'esprit de Noël est bel et bien là à la maison. Le sapin trône fièrement dans le salon (Dexter s'amuse comme un fou dans les branches - il se prend probablement pour un lynx de Sybérie), les Yankee Candle réchauffent l'atmosphère (à défaut d'avoir un vrai feu de cheminée) et le bureau commence à ressembler à un dépôt Amazon. L'autre jour, alors que j'étais en train de feuilleter le dernier numéro de Glamour, je suis tombée sur une pub concernant la collection de Noël de L'Oréal. Je me suis dit qu'il était donc temps que je t'en touche deux mots.


"Regard Carat, Bouche Parure, Ongles Joyaux..." tout est dit. Intitulée Million Carats, la collection de L'Oréal joue la carte des couleurs métalliques et précieuses avec une petite sélection de produits (pas tous de vraies nouveautés) saturés de paillettes dorées et/ou argentées. Rien de bien original me diras-tu. Mais au moins on retrouve vraiment l'esprit des Fêtes de fin d'année. Voici les quelques nouveautés que la marque nous propose au travers de 2 looks différents - le Look Or et le Look Platine.