29 avr. 2012

Résultats du concours GlossyBox Biotiful

Vous avez été nombreuses à participer à ce chouette concours organisé en partenariat avec GlossyBox pour remporter un coffret du mois d'avril intitulé Biotiful. Alors que son contenu est encore secret (mais pas pour très longtemps), seulement 3 chanceuses auront la chance de recevoir la GlossyBox chez elles.


Aller, trêve de parlotte, voici les résultats. Le tirage au sort a été effectué comme d'habitude par ordinateur et les 3 heureuses élues sont :

PinK FantaiSie
Alison
Charlotte Gné

Désolée pour toutes les autres participantes et félicitations à vous trois. Je vous invite à me contacter par mail (beautyandgibberish@gmail.com) afin de me transmettre vos coordonnées postales complètes que je transmettrai par la suite à la team de GlossyBox.


27 avr. 2012

L'objet du désir #9 : Palette d'Antoinette de Lime Crime

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu un objet de désir digne de ce nom, digne de figurer sur le blog dans cette série de billets intitulée "L'objet du désir" (tout simplement). Ben oui, le dernier objet du désir en date (le #8) date du 9 mars dernier. On est quand-même à la fin du mois d'avril donc tu remarqueras que je suis plutôt raisonnable dans mon genre (hum...). 

D'ailleurs, pour en revenir à l'objet du désir #8, il s'agissait du blush crème Full Bloom de chez Too Faced. Et comme prévu, il a rejoint ma salle de bain peu de temps après la publication du billet. C'est dire que quand je parle d'un produit qui me fait envie ici, cela veut presque systématiquement dire que je vais le faire mien peu de temps après.

Pour revenir à ce qui nous intéresse aujourd'hui, place au 9ème objet du désir qui est la déjà très convoitée Palette d'Antoinette signée Lime Crime.

26 avr. 2012

1 Vernis à Lèvres Yves Saint Laurent, 2 possibilités.

Je suis faible que veux-tu ? Je fais partie de ces filles qui craquent sur un produit en voyant sa pub dans les magazines et en bavant devant les articles des blogueuses. Et je ne te parle pas de l'attrait de la nouveauté. On me dit Vernis à Lèvres ? J'ai immédiatement envie de tester ce bidule au nom bizarre qui a l'air révolutionnaire. Pourtant, à la base je n'étais pas plus emballée que ça par le concept. Et puis j'ai cédé lors d'une de mes innombrables dernières commandes Sephora.


J'ai longtemps recherché sur internet la couleur du Rouge Pur Couture Vernis à Lèvres de Yves Saint Laurent qui me plairait le plus. Après avoir retourné la blogosphère sens dessus dessous et regardé 46578 photos sur Google Image, mon choix s'est arrêté (encore une fois) sur un rose assez flashy, le n°13 Rose Tempera.

25 avr. 2012

Quel frimeur ce Rafistoleur !

Bon, ce n'est pas parce-que je trouve ma coupe de cheveux à gerber qu'il faut que je maltraite ma tignasse. En ce moment, j'ai du mal à trouver mes repères en matière de routine capillaire. Autant en matière de shampoing je ne jure plus que par le Cleansing Oil Shampoo de Shu Uemura Art of Hair, que j'alterne avec le Haute Expertise Ever Force, dernier né de chez L'Oréal. Autant en matière d'après-shampoing plus rien ne trouve grâce à mes yeux depuis que j'ai fini mon Franck Provost.


Du coup, j'entame tous les flacons que j'ai dans ma salle de bain (parce-que oui, j'ai une fâcheuse tendance à collectionner les produits pour cheveux). Dernièrement, j'ai jeté mon dévolu sur le Rafistoleur de Lush, un après-shampoing que j'ai acheté il y a un petit moment déjà, à l'époque où mes cheveux longs (RIP) battaient de l'aile. Aujourd'hui, je n'ai plus grand-chose à rafistoler, malheureusement ou heureusement, j'hésite...

24 avr. 2012

Les points noirs : à défaut d'avoir ma peau, j'aurai la leur avec les patchs purifiants Nivea

Quel est le truc vraiment pas glam' qui revient sans cesse et qui nous donne des boutons quand on s'acharne dessus ? C'est, c'est ? Le point noir bien sûr ! Je ne sais pas ce qu'il se passe sur mon visage depuis quelques semaines mais j'ai l'impression que ma peau se rebelle contre moi. Après avoir enduré les boutons à foison (ouf, ils se barrent enfin), voilà que les points noirs se ramènent. Il faut dire que j'ai appliqué pendant des semaines une crème trop nourrissante pour ma peau. Du coup, c'est un peu la fête du comédon.

Sur le blog, je t'avais déjà parlé des patchs anti-points noirs à faire soi-même à la maison (dans ce billet). La recette fonctionnait plutôt bien et j'avais réussi à retirer quelques indésirables avec les moyens du bord (gélatine et lait). Néanmoins, j'ai voulu comparer l'efficacité de ces patchs homemade avec les patchs industriels que l'on trouve dans le rayon beauté des grandes surfaces. J'ai donc jeté mon dévolu sur les Patchs Purifiants Fraîcheur de Nivea.


A la base, il faut savoir que j'étais du genre septique

23 avr. 2012

Mon univers autour du Tenue & Strong Pro Greenwich de Gemey Maybelline

Voilà mon dernier coup de coeur en matière de vernis à ongles. Il faut dire que j'ai immédiatement flashé sur lui dès que je l'ai vu. Il a pour moi la couleur parfaite pour ce printemps 2012 et il assouvit à la perfection mon désir de mettre du vert partout (sur mes paupières, sur mes ongles donc, sur mes fringues). Lui, c'est le Tenue & Strong Pro n°605 Greenwich, un petit nouveau de chez Gemey Maybelline qui fait partie de la collection New Yor District (j'en avais parlé dans ce billet) que j'ai eu la chance de recevoir.


Je suis plutôt une fidèle des Tenue & Strong Pro de chez Gemey que je trouve vraiment tops. Les couleurs sont toujours très jolies, le rendu très brillant et la tenue impeccable pendant au moins 5 jours (pour ma part). Le Greenwich ne fait que confirmer mon coup de coeur pour cette gamme de vernis. Certes il n'est pas évident à porter mais j'ai envie de dire, soyons folles ! Si on ne se permet pas ce genre de couleur à cette saison, on ne le fera jamais.

21 avr. 2012

Marions-nous en tutu avec Essie, Opi et leurs nouveaux vernis

En attendant l'été et ses couleurs électriques, Essie et Opi nous ont concocté 2 petites collections de vernis à ongles de mi-saison, toutes 2 dédiées aux couleurs pastelles. Parce-que, qui dit printemps, dit saison des mariages. Et qui dit printemps, dit tutu et ballerines (bon, ok, là je ne vois pas le rapport mais ce n'est pas grave).

Du coup, ces 2 grandes marques de vernis à ongles sortent quelques nouvelles nuances qui raviront les plus romantiques et sentimentales d'entre nous. Effectivement, d'un côté nous avons Essie qui nous propose sa Bridal Collection 2012 (collection de la mariée en VF) ou Collection Mariage. De l'autre, nous avons Opi qui dédie une collection capsule au New York City Ballet. Bon, j'imagine que désormais tu comprends mieux le titre pourri de mon billet. Le point commun entre ces 2 mini-collections ? Les nuances neutres, pastelles où le rose layette règne en maître.


Bridal Collection 2012 de Essie


20 avr. 2012

Ma trousse de toilette pour partir en goguette

Parfois je me prête à rêver. J'imagine que Monsieur BG rentre du travail et m'annonce : "Lucie, tu as 5 minutes pour faire tes bagages, je t'emmène faire une virée surprise dont tu ne te remettras pas." (oui, je sais, c'est beau de rêver). Je lui répondrais alors, toute surprise : "5 minutes ? Mais comment veux-tu que je boucle mes valises en si peu de temps ?". Et là, il me dirait alors : "5 minutes, et pas une de plus. Sinon... sinon." (désolée, mon imagination s'arrête là). 

Je me mets donc à courir comme une folle jusqu'à ma salle de bain pour préparer mes bagages. Et oui, je suis comme ça moi, je prépare toujours ma trousse de toilette avant de préparer ma valise. J'ai le sens des priorités. Et pour l'occasion, je sors ma plus belle trousse de toilette. Celle-ci :


N'est-elle pas complètement canon

19 avr. 2012

Corail in Love de Lancôme : le corail parfait sur mes lèvres. Enfin !

Si l'année 2012 devait être un produit de maquillage, pour moi il s'agirait incontestablement du rouge à lèvres. Je n'en ai jamais autant acheté (et porté) qu'en ce moment, délaissant le maquillage des yeux pour celui des lèvres. Alors du coup, je craque très facilement et très volontiers sur les nouveautés en la matière (en témoigne mon billet sur le Dior Addict Extrême de la dernière fois).

Dans ma petite collection de rouges à lèvres, il me manquait un joli corail. Jusqu'à présent, je n'avais pas su mettre la main sur la nuance parfaite à mes yeux, ni trop orangée, ni trop rose. Et puis il est difficile de se faire une idée du rendu d'une couleur sans pouvoir la tester pour de vrai sur ses lèvres (chose à ne pas faire en boutique). Mais heureusement, Lancôme est arrivé à mon secours.


Effectivement, lors de mon énième passage chez Beauty Success, je n'ai pas pu m'empêcher de lorgner sur les petits nouveaux de la marque, à savoir les Rouge In Love. Je suis directement tombée en pâmoison devant les teintes les plus douces. Malgré une 10aine d'essais sur le dos de ma main, impossible de me décider sur telle ou telle nuance. 

18 avr. 2012

Baume de Nuit pour les lèvres de Bourjois : ne me quitte pas...

L'instant est grave et je suis au fond du gouffre. Il y a des choses comme ça qui nous échappent, dont on n'a pas le contrôle et qui ont des conséquences sur notre vie. Des gens prennent des décisions dont ils ne mesurent pas les conséquences. Et bien figure-toi que je viens de me prendre un sacré coup dans la tronche et que je vais avoir bien du mal à m'en remettre. Ma salle de bain, elle non plus, ne s'en remettra pas. Et je ne te parle pas de mes lèvres.


Parce-que c'est de cela dont il s'agit. J'ai une fâcheuse tendance à maltraiter ma bouche et les petites peaux que j'ai sur mes lèvres quand elles sont sèches. Et sèches, elles le sont toute l'année, été comme hiver. Bien sûr, j'essaye de réparer tout ça consciencieusement à l'aide de sticks à lèvres (Mixa, Labello et autres). Mais au final, l'effet hydratant et réparateur n'est vraiment pas au rendez-vous.

17 avr. 2012

A bas la moustache, cette indésirable que je ne veux plus voir

La vie d'une fille, c'est moche parfois. On fait tout pour être jolie (la tâche est plus ou moins difficile selon notre tronche) mais parfois, notre métabolisme et la nature font tout pour nous mettre des bâtons dans les roues. On se demande même si on ne nous a pas confondues avec Victor Newman parfois. Bon, ok, j'exagère un peu, parce-que si j'avais la pilositié "moustachienne" de Victor, je tomberais dans les pommes et ne daignerais pas montrer ma face sur un blog.


Mais voilà, il faut que je sois honnête avec toi petite lectrice. Depuis quelques années maintenant (5, plus ou moins), le petit duvet blondinet tout mignon (ou pas) que j'avais au dessus de la lèvre supérieure a muté en un truc pas très glamour (apparition de poils plus foncés à la commissure des lèvres). Je ne te raconte pas le choc psychologique quand j'ai découvert la chose. Non, parce-que le phénomène est vicieux : on ne le voit pas à la lumière électrique mais quand on se mate dans le pare-soleil de la voiture, on est à 2 doigts de l'apoplexie.

16 avr. 2012

Et une aurore boréale survint et me fit des doigts de fée

Oui, je suis comme ça moi, j'ai l'âme d'une poète (en perdition) quand je m'y mets. Bon ok, avec un titre pareil, on se demande bien de quoi je parle... Mais d'un vernis à ongles pardi ! Les coups de coeur n'arrêtent pas en la matière en ce moment, et vu que j'ai une tronche abominable, envahie de boutons et autres réjouissances m'empêchant de te parler maquillage, je me console comme je peux en prenant soin de mes ongles. 


Mon dernier coup de coeur, donc, est encore un vernis signée L'Onglerie que j'ai eu la chance de recevoir. Je vais de surprises en surprises avec cette marque qui ne cesse de me réjouir. Aujourd'hui je vais te présenter une autre de leurs petites merveilles, le Vernis Paillettes Aurore Boréale.

15 avr. 2012

Mon journal intime se la joue psy avec Keel's Simple Diary

Aujourd'hui, j'ai décidé de faire quelques infidélités à la beauté (je crois que c'est la 1ère fois que ça m'arrive - petits papillons dans le ventre) pour te parler d'une autre de mes passions qui est l'écriture. Parce-que si je tiens un blog, c'est bien parce-que ma passion 1ère c'est d'écrire. 

Depuis toute petite j'adore ça. J'ai eu mon premier journal intime alors que je devais avoir 8 ans, pour faire comme la grande soeur. Et j'y ai écrit jusqu'à l'âge de 18 ans à peu près (pas dans le même journal hein, je dois avoir 10 volumes tous aussi "passionnants" - hum - les uns que les autres). En parallèle, j'adorais écrire des lettres de 20 pages à mes copines (Rachel, si tu me lis...) et il m'arrive encore de prendre ma plume, mais moins souvent je dois l'admettre.


Et puis j'ai été contactée pour découvrir le Keel's Simple Diary. Je t'entends déjà en train de ruminer : "Qu'est-ce que c'est que cette bête là ?". Parce-que c'est la 1ère réflexion que je me suis faite.

14 avr. 2012

Le Shampoing Sec Ultra Doux de Garnier me pose une question existentielle

Après les poils et les boutons, l'une de mes hantises c'est le cheveu gras. Je me force à me laver les cheveux tous les 2 voire 3 jours histoire de ne pas les agresser et les fragiliser mais je ne supporte pas d'avoir les racines grasses. Dès que je sens, au toucher, que mes cheveux commencent à graisser, je ne peux pas m'empêcher de me shampouiner. Et puis, le shampoing sec est arrivé. Cela fait longtemps que ça existe mais je n'avais jamais osé investir là-dedans par peur d'être déçue, par peur de trouver ce produit totalement inutile.


Dès que j'ai su que Garnier sortait sa version pour la modique somme de 6,50 euros, je me suis dit que c'était l'occasion de tenter l'expérience shampoing sec. J'ai donc louché pendant 3 semaines sur le rayon shampoings de chez Auchan et je me suis ruée sur le Shampoing Sec Purifiant Ultra Doux dès qu'il fut disponible.

13 avr. 2012

Concours : Je vous fais gagner 3 GlossyBox Biotiful

Comme le hasard fait bien les choses en ce moment ! Voilà que le blog vient à peine de fêter ses 8 mois d'existence. L'aventure a commencé en août 2011 avec un billet vous parlant de la GlossyBox (pour relire le tout 1er billet que j'ai publié, ça se passe ici). Et bien figurez-vous, mes chères lectrices, que j'ai l'occasion de fêter cela comme il se doit puisque GlossyBox me propose de mettre en jeu sur Beauty & Gibberish 3 coffrets d'avril intitulés Biotiful. Et comme vraiment, y en a là-dedans (dans ma tête), je me suis dit que lancer le concours un vendredi 13 c'était plutôt une chouette idée.

12 avr. 2012

Tutoriel : Candy Eyes avec les petites boîtes rondes de Bourjois

Cela fait un petit moment que je n'ai pas proposé de tutoriel sur le blog. Et bien je vais tout de suite remédier à cela. Cette fois-ci, il s'agit de maquillage et plus particulièrement du maquillage des yeux dans les nuances pastelles et sucrées du moment. Bon, ok, là dehors il fait un temps tout pourri. Mais ce n'est pas une raison pour bouder la couleur. J'ai donc décidé de faire mumuse avec mes petites boîtes rondes de Bourjois et de me colorier les mirettes. Je n'ai pas l'habitude de me maquiller avec ce genre de nuances mais au final, je trouve cela plutôt sympa, frais et printanier.


Clairement, je n'ai fait preuve d'aucune originalité car pour ce make-up, je me suis directement et entièrement inspirée du maquillage que porte le mannequin sur le visuel de la collection Paris Sucré de Bourjois. Effectivement, la marque a eu la gentillesse de me faire parvenir les 3 fards à paupières pour réaliser ce look.

11 avr. 2012

Une question de poids...

"Avoir deux poids et deux mesures" : Juger différemment une même chose, selon les personnes, les circonstances, les intérêts.

Cela fait quelques temps maintenant que pas mal de billets sur le poids pointent le bout de leur nez dans la blogosphère beauté. Au départ, je m'étais dit que je ne parlerais jamais de ça sur le blog. Après tout, je ne suis pas une obsédée de la question comme d'autres peuvent l'être. Malgré tout, même si je n'ai rien de spécial à revendiquer (quoique, vu ce qui va suivre, peut-être que si en fait), j'ai très envie de donner mon ressenti face à l'omniprésence de ce sujet (pourtant si délicat, si intime) qu'est le poids, et tout ce qui va avec (maigreur, obésité, préjugés).




1 - De la délicatesse du sujet

Parce-qu'il est bien là le paradoxe. Parler de son poids, ce n'est pas facile pour tout le monde. Après tout, il s'agit de parler de soi, de son corps, de son intimité et de l'image que l'on se renvoie à soi-même. Nous entretenons chacune une relation avec notre chair, une histoire différente de celle de la voisine, de la soeur ou de la copine.

10 avr. 2012

Baies & cranberry pour un maquillage 100% fruité avec L'Onglerie et By Terry

Après le chocolat d'hier, restons dans la gourmandise - plus légère il est vrai - avec le thème des fruits rouges. Il se trouve qu'en ce moment, je craque littéralement pour 2 produits de maquillage qui ont à peu près la même nuance. Il s'agit d'un rose-rouge ou d'un rouge-rosé (oui, ça marche dans les deux sens) qui rappelle la couleur de certains fruits bien sucrés. Plus précisément, mes 2 coups de coeur du moment sont le Vernis à ongles Rose Baies de L'Onglerie et le Rouge Terrybly Hot Cranberry signé By Terry.


J'ai craqué sur le Terrybly n°303 Hot Cranberry de By Terry depuis longtemps maintenant mais je n'avais pas encore eu l'occasion de te le montrer. Mais curieux hasard, j'ai eu la chance de recevoir la nouvelle collection printemps/été de L'Onglerie, intitulée Spicy Colors, qui comprend ce magnifique Vernis Rose Baies dont la couleur se rapproche quelque peu du Hot Cranberry. Ni une ni deux, je me suis dit que c'était l'occasion de te présenter ces 2 merveilles en 1 seul billet.

9 avr. 2012

Masque Chocolat de Thémis : Non Lucie, ça ne se mange pas !

J'imagine que tu es, en ce moment même, en train de décapiter ton lapin en chocolat Lindt. Peut-être même qui tu es en pleine crise de foie et que tu vois des Maxi Kinder Surprise aux 4 coins de tes toilettes. Et bien je m'en fiche, c'est Pâques que diable ! Et moi, tout comme les cloches (dixit la pub Kinder), je ne suis pas très originale. Alors je vais te parler chocolat. Oui, parce-que j'ai eu la chance de recevoir il y a peu le fameux (c'est le cas de le dire) Masque Chocolat de Thémis. Miam !


J'en avais déjà entendu parler bien entendu et je suis donc ravie de pouvoir enfin tester cette petite gourmandise, d'autant plus qu'elle correspond parfaitement à mon type de peau. Ce masque est destiné aux peaux mixtes à grasses et son but est de purifier intensément en éliminant impuretés et excès de sébum. Ça tombe bien, en ce moment mon visage c'est un peu l'équivalent de la Casio Graph 35+ plongée dans un bac à frites de chez Mac Do (quel beau tableau). Voici donc mon avis sur ce masque (qui ne se mange pas, à mon grand désarroi).

7 avr. 2012

Carousel Gloss : les gloss joliment barrés signés Lime Crime

Il y a des marques comme ça qui ont une sacrée personnalité et un univers bien à elles. Lime Crime en fait partie. Je ne connais pas beaucoup cette marque de cosmétiques même si j'en entends parler à droite à gauche. Il faut dire qu'elle propose des produits plutôt à l'opposé de ce que j'ai l'habitude de porter : des fards à paupières et des rouges à lèvres aux couleurs exubérantes. Pourtant, il y a 10 ans de cela (dans mes années rebelles dirons-nous), je pense que j'aurais volontiers craqué. Et puis, en visitant leur site, j'ai complètement flashé sur leur collection - pas vraiment nouvelle - de gloss : les Carousel Gloss.

Il faut dire que le packaging est une tuerie à lui tout seul. Le tube transparent du gloss n'est pas sans rappeler les manèges de chevaux de bois, d'où la référence au carrousel. Même le carton fait envie. Il me fait penser à une boîte à bonbons remplie de sucreries. Enfin, la publicité finit de nous achever avec un visuel terriblement tentant (qui me rappelle un peu les couvertures des livres de La Communauté du Sud - True Blood - de Charlaine Harris).

6 avr. 2012

Coup d’Éclat : de la mousse, de la crème, un shoot d'oxygène et quelques problèmes

Il y a maintenant un peu plus d'1 mois, j'ai bousculé mon rituel soins du visage en y intégrant 2 nouveaux produits (et donc en abandonnant 2 produits que j'adore). En effet, j'ai été contactée pour tester la marque Coup d’Éclat des Laboratoires Asepta qui, je dois l'admettre, m'était inconnue au bataillon. J'ai donc reçu 2 produits, une crème hydratante et une mousse démaquillante.


Plus précisément, j'ai donc abandonné mon Fluide Ultra Hydratant de Sampar pour la Crème Nutri-Oxygénante de Coup d’Éclat. En parallèle, j'ai troqué ma Mousse Nettoyante Ultra-Douce de Shiseido contre la Mousse Démaquillante Oxygénante de Coup d’Éclat. J'ai fait cela pendant plus d'1 mois, histoire de voir sur la durée ce que font ces produits sur ma peau. Malheureusement, il y a du bon et du moins bon.

5 avr. 2012

Comment j'ai tenté de copier le make up de Kate Moss avec le Dior Addict Extrême Lucky

Je l'avoue, durant le mois de mars qui vient de s'achever, j'ai été totalement irrécupérable. J'ai acheté je ne sais combien de rouges à lèvres (ne cherche pas, je suis dans ma période rouges à lèvres), des qui coûtent chers de préférence. Et, alors que je pensais que j'avais déjà dépassé les bornes, je suis tombée sur la pub du Dior Addict Extrême avec Kate Moss qui se la pète. J'ai donc bien entendu flashé sur le rouge à lèvres que la miss porte pour le shooting. 2 jours après, le Dior Addict Extrême Lucky a fait son entrée dans ma salle de bain.


Pour la petite histoire, c'est mon premier rouge à lèvres Dior. Impossible d'échapper à la nouveauté Dior Addict Extrême. Rien que dans mon Sepho, il y avait des stands tous les 3 mètres. J'ai testé toutes les nuances sur le dos de ma main, hésité avec le 639 Riviera, mais mon coup de coeur pour la nuance 536 Lucky s'est confirmé. Pour la petite histoire, Lucky - Lucie Daouphars de son vrai nom - fut l'un des mannequins fétiches de Christian Dior dans les 50's, remarquée pour son audace et son impulsivité. C'est donc elle qui a inspiré cette nuance, celle-là même que Kate Moss porte pour la publicité Dior Addict Extrême.



La présentation :

Le Dior Addict Extrême n'est autre qu'une variante du déjà mythique Dior Addict. Il se différencie de l'original de par sa texture wet (sic) qui allie tous les extrêmes : éclat, confort et tenue.
Il n'est donc pas étonnant de retrouver, à peu de choses près, la même présentation pour cette nouvelle mouture. Je suis complètement fan de ce tube de rouge à lèvres qui est terriblement classe. Le rouge à lèvres en lui même est lové dans un capot tout de bleu nuit vêtu (on croirait presque qu'il est noir) incorporé lui même dans un écrin transparent.
Le raisin du Dior Addict Extreme est parfaitement rond. Le bord de celui-ci est très légèrement biseauté.
Je le trouve très facile à appliquer de par sa texture crème qui fond littéralement sur les lèvres sans baver. Le rendu est légèrement glossy mais la couleur n'en reste pas moins intense. Dior Addict Extrême est à classer dans la gamme des rouges à lèvres faciles à porter qui savent plus ou moins se faire oublier. Enfin, la tenue est correcte mais pas exceptionnelle : l'effet brillant ne dure pas extrêment longtemps mais la couleur reste sur les lèvres pendant un bon moment.

Le swatch :
Parlons maintenant de la couleur du Dior Addict Extrême 536 Lucky. Il s'agit donc d'un rose qui a du peps et du caractère. C'est le genre de rose que j'aime parce-qu'il est vif et chaud sans être foncé (il ne tire donc ni sur le mauve, ni sur le framboise). Son rendu est brillant grâce à sa texture glossy.
A gauche : Dior Addict Extrême Lucky au soleil
A droite : Dior Addict Extrême Lucky à l'ombre
Ce que j'apprécie particulièrement, c'est le fait de pouvoir jouer avec l'intensité de la couleur. Si on applique 1 couche, le rendu sur les lèvres reste naturel. Par contre, si on multiplie les couches, la couleur se fait de plus en plus intense.


Le maquillage de Kate Moss pour Dior Addict Extrême :


Pour l'occasion, je me suis dit "Soyons folles, tentons de nous maquiller comme Kate Moss dans la pub pour Dior Addict Extrême" puisqu'elle porte la nuance Lucky. Rien de bien compliqué en apparence (hum)  : un teint diaphane, un coup de blush dans le creux des joues (que je n'ai pas) et des yeux de chats (que je n'ai pas non plus) ourlés de noir aux coins externes et illuminés par un fard blanc/rosé irisé. Enfin, une touche de mascara et le tour est joué (ou pas).

Bon, en pratique, ça se corse un peu car n'est pas Kate Moss (et maquilleur professionnel) qui veut. Voilà ce que j'ai pu faire avec les moyens du bord.


Pour ce maquillage, j'ai commencé par peaufiner mon teint avec mon fond de teint habituel (fond de teint fluide Accord Parfait Ivoire Rosé de L'Oréal). J'ai ensuite corrigé mon contour de l'oeil avec un correcteur et un anti-cernes (Correcteur Light Bisque et Kit Anti-cernes Porcelain, le tour Bobbi Brown). Pour une bonne mine j'ai appliqué quelques touches de blush crème (Blush Full Bloom Cheek & Lip Color Crème nuance Prim & Poppy de Too Faced).

Pour le regard, j'ai commencé par appliquer sur l'ensemble de la paupière un fard crème pailleté ( Moonshadow Baked Palette In the Nude de Sephora) puis j'ai appliqué un eyeliner gras (Eyeliner Waterproof Round the Clock Midnight de BareMinerals) au coin externe de l'oeil que j'ai travaillé et étiré en le floutant au pinceau au ras des cils inférieurs et supérieurs. Pour un rendu plus intense, j'ai appliqué au pinceau un fard noir par dessus (Color Tattoo 24H Timeless Black de Gemey Maybelline). J'ai noirci le coin externe de la muqueuse supérieure et inférieur au crayon khôl noir (Khôl & Contour Ultra Black de Bourjois) et illuminé le reste du regard avec un crayon khôl blanc (Crayon Khôl 65 Blanc de Chanel). Enfin, pour finaliser le maquillage, j'ai appliqué sur les cils inférieurs et supérieur une touche de mascara (L'Effet Faux Cils Black Drama de Gemey Maybelline).


Et bien sûr, sur les lèvres, j'ai appliqué une dose généreuse du Dior Addict Extrême 536 Lucky.


Le bilan :

Clairement, je ne regrette pas mon achat compulsif qu'est ce Dior Addict Extrême 536 Lucky. Je crois même que j'ai trouvé le rouge à lèvres qui me convient parfaitement, mon alter ego façon lipstick en quelque sorte. J'aime le confort mais j'adore les rouges à lèvres bien pigmentés. Dior Addict Extrême allie les 2 extrêmes à la perfection. Dommage que la tenue ne soit pas aussi exceptionnelle que prévue. Pour le reste, Dior a tout bon.

Rouge à lèvres Dior Addict Extrême nuance 536 Lucky : 28,90 euros.
Disponible en 12 nuances. A noter que 4 de ces Dior Addict Extrême s'accompagnent d'un Dior Vernis (vernis à ongles) assorti pour un total look : Incognito, Lucky, Riviera et Plaza. Leur prix : 21,50 euros.


Lien utile : Dior Beauté. Pour le shopping : Dior chez Sephora.


4 avr. 2012

Make up printanier avec bareMinerals et son kit Trend Report Frill Seeker

bareMinerals et moi, c'est une histoire qui en est encore à ses balbutiements. De la marque, je ne connaissais que le Get Started Kit (ancienne version) pour le teint et les fameux rouges à lèvres Pretty Amazing pour lesquels j'ai eu le coup de coeur (voir cet article). Alors quand j'ai eu la chance de recevoir le dernier né des kits maquillage de la marque, j'ai sauté de joie. Il s'agit du kit Trend Report : Frill Seeker, une collection qui est composée de produits idéaux pour un maquillage de printemps, à la fois frais et audacieux.


Commercialisé au prix de 29 euros en exclusivité chez Sephora, le Trend Report Frill Seeker s'inspire directement des tendances des fashion weeks en mettant en avant des couleurs intenses et fruitées au travers de 5 produits de maquillage complémentaires. De quoi se créer un look printanier sans faux pas.


La présentation :


Le kit Trend Report Frill Seeker se présente dans un coffret cartonné en forme de livre qui, d'ailleurs, se feuillette tel un livre. En tant qu'amatrice de bouquins, j'aime beaucoup ce genre de packaging qui donne envie de multiplier les kits tels les tomes d'une série de livres et de ranger tout cela dans une jolie bibliothèque.
La présentation est donc très soignée et j'apprécie particulièrement la présence du pas à pas afin d'utiliser au mieux, étape par étape, les produits proposés par bareMinerals.
Venons-en aux produits. Ils sont soigneusement rangés au fond du coffret. bareMinerals a opté pour une collection de 5 petites merveilles : un Fard à Paupières Mademoiselle (Champagne rosé), un Fard à Paupières Splendid (Bronze doré foncé), un Blush Sweet Cheek (Rose confit), un Eyeliner Waterproof Round the Clock Midnight (Noir intense) et un Brillant à Lèvres Pretty Amazing Exuberance (rose). Bien sûr, les contenances sont plus petites que la normale mais on a quand-même de quoi se maquiller un bon nombre de fois.
J'avais certains a priori sur le maquillage minéral (mauvaise pigmentation, aucune tenue et beaucoup de chutes). Et bien j'ai été agréablement surprise : les fards n'ont fait que très peu de chutes (j'ai pris les devants en appliquant le Primer Potion d'Urban Decay au préalable), la pigmentation est vraiment top (voir les swatches ci-dessous) et la tenue est impeccable.

Les swatches :

Voici donc en images ce que rend chacun des 5 produits présents dans le kit.
Pour commencer, voici le Fard à Paupières Mademoiselle qui est un Champagne rosé légèrement irisé. Il faut l'appliquer sur l'ensemble de la paupière mobile ainsi que sur la paupière fixe, jusqu'à l'arcade sourcilière. Il constitue une bonne base pour le maquillage du regard.
Voici ensuite le Fard à Paupières Splendid qui est un Bronze doré foncé plutôt impressionnant de par sa pigmentation. Il faut l'appliquer au coin externe de l'oeil ainsi que dans le creux de la paupière et au ras des cils inférieurs pour un regard intense.
Pour se donner une mine à croquer, place au Blush Sweet Cheek qui est un Rose confit. Il teinte les pommettes d'une couleur fruitée.
bareMinerals a également glissé dans ce kit un Eyeliner Waterproof Round the Clock Midnight qui est Noir intense. Il s'agit d'une mine grasse ultra-pigmentée qui s'applique aussi bien sur la muqueuse qu'au ras des cils inférieurs et supérieurs, estompé ou non.
Enfin, pour finir en beauté, on retrouve un de ces fameux Brillant à Lèvres Pretty Amazing dans sa nuance Exuberance qui est un rose clair qui tire vers le corail.


Le maquillage :


Pour le maquillage, j'ai suivi à la lettre les prescriptions fournies dans le kit à quelques détails près. J'ai commencé par travailler le teint (Fond de teint fluide Accord Parfait Ivoire Rosé de L'Oréal) et corrigé mon contour de l'oeil (Correcteur Bobbi Brown Light Bisque et Kit Anti-Cernes Bobbi Brown Porcelain). J'ai ensuite appliqué le Fard à Paupières Mademoiselle et le Fard à Paupières Splendid tel que conseillé. Puis j'ai appliqué l'Eyeliner Waterproof Round the Clock Midnight dans la muqueuse et estompé au ras des cils supérieurs.
Pour finaliser le regard, j'ai dégainé mon recourbe-cils (Shu Uemura) avant d'appliquer le mascara (L'Effet Faux Cils de Gemey Maybelline).


J'ai ensuite procédé au reste du maquillage en appliquant le Blush Sweet Cheek sur les pommettes et le Brillant à Lèvres Pretty Amazing pour donner un coup de peps à l'ensemble du make up.


Bon, je m'excuse pour la luminosité bien pourrie des photos. Il a fait beau toute la semaine et le jour où je dois prendre des photos, il fait tout gris. Les éléments sont contre moi.



Le bilan :

Voilà donc une très bonne surprise que ce kit Trend Report Frill Seeker. La qualité de chacun des 5 produits est excellente (on peut vraiment avoir confiance en bareMinerals sur ce point) et l'harmonie proposée est bien pensée. Elle me convient parfaitement et permet un maquillage complet sans faux pas. Enfin, je trouve que le prix n'est vraiment pas excessif pour un coffret tel que celui-ci. Je pense d'ailleurs continuer l'aventure bareMinerals pour compléter la collection.

Kit Collection Trend Report Frill Seeker : 29 euros.
Disponible en exclusivité chez Sephora.


Lien utile : bareMinerals. Pour le shopping : bareMinerals chez Sephora.


3 avr. 2012

Le petit guide de survie pour supporter sa coupe de cheveux pourrie

Voilà maintenant 1 mois et des brouettes que le carnage capillaire chez le coiffeur a eu lieu. Je t'en avais parlé dans cet article (d'ailleurs, je remercie toutes celles qui m'ont laissé des messages de soutien, commentaires à la fois inquiétants tant ils démontrent l'incompétence de bon nombre de coupe-tifs). Bref, 1 mois donc que je vis avec une horreur en guise de coupe de cheveux et la pilule n'est toujours pas digérée. Il y a bien eu une 15aine de jours pendant laquelle j'ai arrêté de me prendre la tête. Mais le malaise revient toujours, dès que je vois ma tronche dans un miroir (dans assez souvent je dois bien l'admettre). A tel point que l'autre jour, j'ai rêvé que je retournais au salon et que j'engueulais la coiffeuse. Jouissif.


Ok, il y a des choses plus graves dans la vie et c'est bien ce que je suis obligée de me dire pour relativiser. Donc au lieu de me lamenter sur mon sort, j'essaye de trouver les bons côtés de ce carnage. Dans ma petite tête de piaf, j'ai élaboré un pseudo guide de survie pour pouvoir supporter ma coupe de cheveux au quotidien. Autant de branches auxquelles je me raccroche pour ne pas me remettre à chouiner. Je me force vraiment à trouver des côtés positifs (parce-qu'il y en a, si si !) et l'espoir de recouvrer une chevelure décente me booste (je comprends mieux l'expression "l'espoir fait vivre" pour le coup).

Alors si tu es dans la même situation que moi (ou si, incessamment sous peu, tu vas chez le coiffeur, je ne voudrais pas porter la poisse mais on ne sait jamais), voici les petites choses qui t'aideront, comme moi, à survivre avec ta coupe de cheveux pourrie.


I will survive n°1 : Lister les aspects positifs du carnage


Parce-que des côtés positifs, il faut bien que j'en trouve pour faire face à la tête de *** que je vois dans le miroir ou sur les photos du blog.
Parmi ceux-ci, je me dis que pour le coup, tous mes cheveux morts et complètement cramés par 1 année de colo/décolo sont partis à la poubelle. Plus de fourches, plus de cheveux cassés, plus de pointes sèches.
Par conséquent, et vu la longueur ridicule de mes cheveux, je n'ai même plus besoin de faire d'après-shampoing ou de masque. Ben non, puisque je n'ai plus de longueurs. Un bon shampoing qui dure 2 minutes et c'est plié. Un sacré gain de temps et d'argent.
De même, je ne passe plus une éternité à me sécher les cheveux et à lisser mes longueurs à la brosse. Y a pas à dire, je passe moins de temps à m'occuper de ma tignasse... enfin ce qu'il en reste.


I will survive n°2 : Suivre une cure de compléments alimentaires


Comme je te l'avais dit dans cet article, j'ai entamé une énième cure de compléments alimentaires pour les cheveux.  Autant avant j'avais tendance à sauter 2 ou 3 jours de cure, autant là je ne suis pas prête d'oublier mes 2 gélules quotidiennes de Forcapil.
Parce-que même si l'efficacité de ce genre de produit reste à confirmer sur la durée, et bien ça soulage la conscience de se dire que l'on fait quelque-chose pour que les cheveux poussent un poil (c'est le cas de le dire) plus vite. Il va sans dire que j'évite de lire tous les avis négatifs sur Forcapil pour ne pas me détruire le moral.
Du coup, j'applique la méthode Coué au quotidien : je prends mes 2 gélules, ça me fait du bien, et je suis persuadée que mes cheveux ont une croissance plus rapide (alors qu'en vrai, ça ne doit pas être le cas mais chut !).


I will survive n°3 : Embellir le massacre et avoir des parts chez Accessorize


Ça a été le 1er conseil que vous, mes chères lectrices, m'ayez donné : jouer avec la coupe, apprendre à la dompter, à l'embellir (dans la mesure du possible... hum) ou tout simplement à camoufler le désastre en attendant la repousse.
Et ça a donc été mon 1er réflexe. Vu que je ne supporte pas de me voir les cheveux détachés, j'ai les cheveux constamment attachés (alors que je déteste cela au plus haut point). En 1 mois, je suis sortie 1 fois sans queue de cheval de Petit Poney miniature. Je me sentais moche...
Bref, tout ça pour dire que ça me fait une bonne occasion d'acheter headbands, serre-têtes, bijoux de tête, cheveux et tout le tralala. Ok, c'est hyper régressif mais je ne vois que cela pour enjoliver le carnage. J'ai même ressorti le lisseur (que j'avais banni il y a 1 an) et je me tâte à utiliser mes bigoudis encore tout neufs histoire de ressembler pour de bon à une mamie. Je ne suis plus à ça près il faut bien l'avouer.


I will survive n°4 : Se dire que chaque jour qui passe est un pas vers la délivrance
(c'est beau ce que j'écris non ?)


Parce-que la 1ère chose que j'aie faite (et à ne pas faire) une fois sortie de chez le coiffeur a été de compter le nombre de centimètres à regagner pour avoir une coupe de cheveux potable. Et là, le choc a été violent. Mes cheveux poussent lentement (1 cm par mois grand max). Il va donc me falloir au moins 6 mois pour avoir quelque-chose de potable.
Et finalement, je relativise et vis au jour le jour. Ma très gentille soeur m'a dit qu'il fallait très peu de temps pour qu'une coupe évolue, sans gagner pour autant une longueur de dingue. Alors je me raccroche à ça. Mes cheveux ont poussé d'1 centimètre depuis le massacre et ma coupe a déjà changé dans ma tête (mais elle est toujours moche).
Chaque jour qui passe je gagne en moyenne 0,04 centimètre de longueur. C'est rien, mais c'est déjà ça j'ai envie de dire.


I will survive n°5 : Sortir grandie de cette mauvaise expérience

Ok, j'en fais tout un pataquès de ma coupe de cheveux de merde aujourd'hui. Mais je me dis que dans quelques mois et plus, ce ne sera plus qu'une histoire ancienne. Peut-être même que j'en rirai (ou pas).
Toujours est-il que c'est un truc duquel je tire pas mal d'enseignements pour l'avenir. Haircoif ? Banni à vie. Coiffeur ? Oui, j'y retournerai sans doute (et peut-être même plus tôt que je n'oserais l'imaginer) mais pas chez n'importe-qui, quitte à y laisser un bras. 
Je me montrerai plus ferme et intransigeante. Pas de pitié pour la personne qui s'occupera de ma tignasse. Je me vois débouler dans un salon, l'air pas commode, et dire : "Je veux ça, et pas autre chose sinon ça va barder sévère."
Bon, par contre, il va falloir que je travaille un peu ma réplique. Pas grave, j'ai le temps de voir venir...