Hello les Gibberishettes !

Un petit mot pour vous dire que je suis de retour très bientôt.
J'ai décidé de faire une petite pause "bloguesque" non préméditée ce mois de juillet.
Pas mal de rendez-vous médicaux (pour ne pas changer !) et nous sommes à nouveau dans les travaux à la maison (ce qui me change les idées pour le coup ;) !

Je reviens début août si tout se passe bien.
Je vous retrouverai alors avec la suite et fin de notre #ViceLipstickProject et plein d'autres chouettes choses.
En attendant, je vous donnerai des nouvelles sur les réseaux sociaux (Twitter et Instagram principalement) au cas où vous seriez en manque de mes âneries habituelles.
Enfin, en cas d'urgence, je reste en "sous-marin" sur le blog. Le traitement des mails et des commentaires sera un peu plus long que d'habitude mais je serai là en cas d'urgence.

À très vite (vous me manquez déjà) !

29 juin 2012

Une douche, des pêches, Caudalie et moi.

Qu'y a-t-il de plus agréable en été qu'une douche bien fraîche ? Bon, je l'avoue, cette question est d'une mièvrerie intense.
D'une parce-que je ne prends pas de "douche bien fraîche", même en été (coucou, c'est moi le homard qui prend ma douche à 40°, qui embue toute la salle de bain et qui ressort avec les pieds rouges fluo - pas biiien !). De deux parce-que c'est également très agréable de prendre une douche en hiver (surtout pour la personne qui vit avec nous - hum). Bref, je divague.

Depuis quelques années maintenant, je suis plutôt fidèle en matière de gels douche. Depuis que j'ai découvert tous ceux de chez Le Petit Marseillais, je fais sa fête au petiot (à quelques infidélités près). Et puis, Madame Caudalie est venue se taper l'incruste dans mon petit ménage. Effectivement, la marque a eu la gentillesse de me faire parvenir ses 4 nouveaux gels douche inspirés de la collection des Eaux Fraîches (je possède d'ailleurs la Fleur de Vigne que j'adore - à voir ici).


Parmi les 4 et pour commencer, j'ai jeté mon dévolu sur le gel douche Pêche de Vigne que je trouve tout à fait approprié à la saison. Un vrai délice.

28 juin 2012

Behind blue eyes

Non, je ne vais pas me mettre à te chanter cette magnifique chanson des Who qu'est "Behind Blue Eyes" (même si cela ferait plaisir à mon papa). Non, aujourd'hui, on va parler maquillage pas cher (ok, tu ne vois pas encore le rapport mais ça va venir). Effectivement, j'ai été contactée par Eyes Lips Face (Elf pour les intimes) il y a peu de temps pour tester certains de leurs produits. Je connaissais déjà la marque. Du bon et du moins bon : je pense qu'on en est toutes venues à cette conclusion.

J'avais notamment testé leurs vernis ainsi que leurs rouges à lèvres et autre poudre HD (top celle-là), mais jamais leurs fards à paupières. Je me suis donc dit que c'était l'occasion. J'ai alors reçu quelques jolies choses (surtout de quoi me tartiner les paupières et les muqueuses), toutes - ou presque - dans des tonalités bleues (puisque je ne possède presque rien de bleu - tu sais ce qu'on dit sur le maquillage des yeux bleus, "Surtout pas de bleu !"). Et là, tu comprends mieux le titre de mon billet (enfin, j'espère quoi... "Isabelle à les yeux bleus, bleus Isabelle à les yeux" aurait peut-être été plus parlant maintenant que j'y pense).

Bref, moi je suis une ouf, j'ose le bleu. Et telle une décérébrée, j'ai tout fichu sur mes yeux et voilà le résultat.


Pour réaliser la chose, rien de bien transcendant (tu connais mes compétences limitées en la matière). Moi, j'ai mis des plombes à faire ça, mais une fille normale le ferait en 10 minutes, je te rassure.

27 juin 2012

La tentation du coiffeur... Parce-que je dois être maso.

Nouveau chapitre dans mes péripéties capillaires de cette année 2012. Ah ça, tu n'as pas fini d'en bouffer des articles à propos de mes cheveux. Il faut dire que depuis que je me suis fait massacrer la choucroute par une grosse conne de coiffeuse incompétente le 3 mars 2012, je ne vis plus en paix avec ce qui me fait office de coupe de cheveux. Pour celles qui ont loupé toute l'histoire, vous pouvez rattraper votre retard en lisant ça, ça ou encore ça.


Que ce soit clair, ce n'est pas tant le fait que j'aie perdu plus de 25 centimètres de longueur qui m'a fait mal au coeur. Non, car mes cheveux étaient au bout du rouleau et je savais qu'il fallait en passer par là. Non, ce qui m'a tuée, c'est de me retrouver avec une coupe de cheveux à gerber qui ne ressemble en rien au pauvre carré aux épaules que j'avais demandé. Je voulais quelque-chose de classique (un carré ; aux épaules ; point barre), je me suis retrouvée avec un dégradé court façon footballeur des années 90. Horrible !

26 juin 2012

Opération jolies gambettes

En allant prendre ma douche tout à l'heure, j'ai eu le choc de ma vie. J'ai regardé mes jambes, puis je me suis demandé si nous étions au mois de novembre ou au mois de février. J'ai encore regardé mes jambes et j'ai alors réalisé que nous étions en été. Le choc. Je n'ai pas mis mes jambonneaux à l'air une seule fois de toute cette année (non, les collants ça ne compte pas). Du coup, je ne te raconte pas leur état : blancheur extrême (quasi-fluorescente je dirais), pilosité contrôlée (euh oui, quand-même)... de façon approximative (hum) et peau pas au meilleur de sa forme.

Malgré le temps merdique qui se profile encore à l'horizon, j'ai décidé de prendre le taureau par les cornes. Non parce-que même s'il fait moche, j'ai plein de jolies robes qui m'attendent dans ma penderie. Alors pour les mettre, il faut que mes gambettes soient un minimum présentables.


Pour ce faire, j'ai ressorti du fin fond de placard (et de mon stock de produits neufs) quelques petites merveilles qui m'aident dans mon opération sauvetage des guibolles. Rien de bien transcendant comme tu vas pouvoir le voir, mais de jolies jambes toutes douces à la clé malgré tout. Ouf.

25 juin 2012

La "paillettes fever" avec le vernis à ongles Violet Microglitter de Kiko

Entre les vernis à paillettes et moi, c'est je t'aime moi non plus. Disons que dans le flacon, je trouve toujours que les paillettes c'est super joli, mais une fois sur les ongles, c'est une autre histoire. D'une, je ne supporte pas les grosses paillettes qui ne se fondent pas dans la laque. De deux, les paillettes quasi-invisibles une fois le vernis sur l'ongle ont le don de m'agacer. De trois, la corvée du coton et du dissolvant pour ôter le vernis à paillettes est de loin la chose que je déteste le plus (après l'épilateur).


Malgré tout cela, je ne peux m'empêcher de tomber en pâmoison devant un vernis à ongles pailleté, bien qu'en général je préfère les laques classiques au fini ultra-brillant. Et une fois n'est pas coutume, Kiko m'en a encore mis plein les yeux avec l'une de ses laques : le 255 Violet Microglitter.

23 juin 2012

Concours : Fêtons les 150 ans de Roger&Gallet !

Comme je te l'avais annoncé sur Facebook, j'ai quelques petits concours à organiser sur le blog pour ton plus grand bonheur (enfin, je l'espère). Mais bien sûr, j'ai fait traîner les choses en longueur (quelle feignasse je fais). Mais nous y sommes enfin ! Voici aujourd'hui l'un des fameux concours que je te propose, et pas des moindres.

J'ai la chance de pouvoir fêter avec 2 de mes lectrices les 150 ans de la marque Roger&Gallet. Qui ne connaît pas cette marque, apparue en 1862, alliant le savoir-faire d'un parfumeur aux traditions d'apothicaires ? Quand je vais dans une pharmacie ou une para-pharmacie, je ne peux m'empêcher de faire une halte devant le comptoir de la marque pour sentir les fameux savons galets et tester leurs eaux parfumées. Un bonheur.

22 juin 2012

Mes premiers fards à paupières Kiko. Objectif palette ?

Je dois bien admettre que je ne suis pas une blogueuse beauté parfaite et que j'ai quelques lacunes au niveau du maquillage. Surtout concernant les fards à paupières. Il faut dire que pendant plus de 10 ans, j'ai carburé à la recette eyeliner + mascara + crayon khôl pour le maquillage des yeux. Du coup, le fard à paupières et moi, on ne concluait que très rarement, ou alors qu'un seul fard à la fois. Bien sûr, je possède quelques jolies palettes qui coûtent une blinde (Guerlain, Lancôme, Dior, ...) mais au final, je m'en sers très peu comparé au reste de mes produits.


Mon gros problème, je pense, c'est que dès qu'on dépasse 2 couleurs différentes sur une paupière, ça m'angoisse. Je n'ai pas forcément les bons gestes et le résultat me laisse souvent perplexe. Je suis donc une adepte des maquillages assez légers (comme ici). Heureusement, les blogs et les vidéos m'apprennent plein de trucs et m'ont donné envie de m'améliorer dans ce domaine. Pour commencer, je me suis dit qu'il me fallait de bons basiques en guise de fards à paupières. C'est donc vers Kiko que je me suis tournée.

21 juin 2012

Des ongles de Lolita... Lempicka

Quel exercice ingrat que de parler parfums sur un blog. Car en effet, contrairement au maquillage, ici les photos ne sont d'aucune aide pour faire partager la délicatesse et la légèreté d'une fragrance. Malgré tout, je ne pouvais pas ne pas te parler de mon dernier coup de coeur olfactif. Ce qui est complètement débile, c'est que je ne possède même pas ce parfum (mais il est sur ma wishlist depuis quelques semaines maintenant). En revanche, dès que je vais dans une parfumerie, je ne peux m'empêcher de me "pschitter" de L'Eau en Blanc de Lolita Lempicka.


Car oui, c'est bien de L'Eau en Blanc dont il s'agit. J'ai eu la chance, malgré tout, de recevoir la miniature de cette eau de parfum. Et elle est si jolie qu'elle m'a donné envie de me mettre au travail et de me faire une petite manucure dédiée à Lolita Lempicka.

20 juin 2012

Tout va bien, j'ai mon Kit de Survie Filoso♀fille !

Il paraît qu'une fille se doit d'être impeccable de la tête aux pieds et ce, dans toutes les situations. Bon, moi je trouve qu'on en demande beaucoup à la nana en général, et à partir du moment où elle est propre et qu'elle ne ressemble pas à un australopithèque (au niveau de la pilosité), c'est déjà une grande victoire. Heureusement, il y a des marques qui ont la bonne idée de nous faciliter la vie en nous rendant certaines tâches rébarbatives plus poétiques et agréables à la fois.

Filosofille fait partie de celles-ci. La 1ère fois que je l'ai découverte, c'était en feuilletant mon Grazia. Je suis alors tombée sur un communiqué Monoprix présentant de jolis accessoires de beauté de la marque. Et puis, par le plus grand des hasards et quelques jours après, j'ai été contactée par Filoso♀fille pour découvrir leurs fameux Kits de Survie (le truc pour lequel les nanas seraient prêtent à bouffer des gros vers bien gluants à Koh Lanta).


J'ai donc eu la chance de recevoir le Kit de Survie Formentera (du nom de la plus petite île de l'archipel des Baléares) signé Filoso♀fille.

19 juin 2012

"Pourquoi j'ai fait ça ?" où l'instant où tout a basculé

Il y a des moments où j'ai envie de me donner des claques. Il faut dire que je ne suis pas à l'abri de ratages (comme en témoigne ce billet). Quand je me maquille, par exemple, je dois faire preuve d'une très grande concentration sinon c'est vite la catastrophe. En fait, mon grand problème, c'est que je ne suis pas patiente du tout et il faut que ça aille vite. Alors si je couple ça au fait que je suis du genre perfectionniste, je ne te raconte pas l'état de mon cervelet de schyzo qui ne sait plus sur quel neurone danser.

Du coup, au bout d'un moment d'application intense, ça fume là haut. Et au final, si les choses ne vont pas assez vite, je me mets en mode auto-sabordage et tout part en live. Et puis des fois, sous la pression et dans la précipitation, il arrive que je ne contrôle plus mon corps et/ou ce qui me sert de cervelle. L'accident est alors inéluctable. La catastrophe que je regrette 10 secondes après le passage à l'acte arrive avec ses gros sabots.
Voici 10 moments où tout a basculé et où je me demande, inévitablement, "Pourquoiiiii j'ai fait ça ?".

18 juin 2012

Direction les tropiques avec le vernis Pearly Malachite Green de Kiko

Non, le mauvais temps n'aura pas ma peau et mon moral. Alors pour égayer un peu mes journées, je me suis tournée vers un des nombreux vernis à ongles Kiko que j'avais commandés il y a plusieurs semaines de cela. Dans le lot, il y a pas mal de vernis bleus et aujourd'hui je vais te parler du 300 Pearly Malachite Green.


En fait, je trouve que ce vernis porte plutôt mal son nom. La malachite est quand-même super verte (d'ailleurs Kiko enfonce le clou en ajoutant le qualificatif "green") alors qu'en fait, ce vernis a pour couleur dominante le bleu, se déclinant majoritairement en bleu turquoise et en bleu canard. Bref, je chipote un peu. Personnellement, c'est le genre de couleur qui me fait voyager. J'imagine des fonds marins turquoises, des mers tropicales, des lagons bleus, des plages à perte de vue... Bref, tout ce que j'aimerais bien voir ici, maintenant.

17 juin 2012

Les collections maquillage été 2012 (#6) : L'Oréal

Parmi les petites nouveautés de cet été qui me font de l'oeil, je retrouve étonnamment L'Oréal et sa toute dernière (mini) collection intitulée Miss Candy. Je ne savais pas que cette collection existait avant de tomber (encore une fois) sur une pub dans mon magazine préféré. Et j'ai immédiatement flashé sur le visuel et le maquillage tout en pastel de Barbara Palvin.


Depuis quelques temps, L'Oréal arrive à me séduire. La marque qui a pour habitude de faire un peu dadame à mes yeux (la pub du Volume Millions de Cils avec Jennifer Lopez me donne des sueurs froides) a su rajeunir un peu son image depuis l'apparition des Rouge Caresse (notamment). Et bien avec Miss Candy, on continue dans la même lignée avec une collection girly, sucrée et délicieusement colorée. Alors, on aime ou pas. Moi, je suis plutôt conquise.

16 juin 2012

Les collections maquillage été 2012 (#5) : Yves Saint Laurent

Euh... Je viens de réaliser un truc de dingue. Nous sommes déjà à la moitié du mois de juin et à quelques jours seulement de l'été. Non je dis ça parce-que avec le temps pourri qu'on s'est traîné ces derniers temps, j'ai davantage l'impression d'être au mois de mars. Heureusement que les collections maquillage de l'été sont là pour nous rappeler l'arrivée (en théorie) des beaux jours.

Aujourd'hui, je te propose donc de continuer la présentation de ces collections avec, cette fois, la collection Eté 2012 (je crois que c'est son nom) de Yves Saint Laurent. Rien de bien transcendant à mon goût (non, j'insiste, les collections d'été et moi, on est rarement copines) à part 2 ou 3 petites choses bien sympathiques (quand-même !). C'est parti pour le grand plongeon (ha ha).

15 juin 2012

Back to basics : le parfait petit vernis Rose Lilas de Bourjois

Ce qu'il y a de bien avec les vernis à ongles, c'est qu'on peut se permettre toutes les folies et oser toutes les couleurs (quand on n'a pas froid aux yeux). J'ai très longtemps porté des couleurs assez neutres, puis avec ma découverte des Opi et autres joyeusetés, j'ai complètement débloqué, n'ayant plus aucune limite et portant toutes les couleurs, sans restriction aucune.

J'en avais presque oublié le rose. Car en fait, il n'y a rien de plus raffiné et délicat (à mon goût) qu'un joli vernis à ongles rose. C'est un basique, mais pas n'importe lequel. Et c'est bien ça le problème. Le rose est une nuance plutôt casse-gueule et tous les roses ne me plaisent pas forcément. J'aime beaucoup les roses clairs, mais je ne les aime pas pâles et insipides. De plus, je déteste les roses flashy trop froids, qui me font penser à Barbie. Bref, entre le rose et moi, ce n'est jamais vraiment gagné.


Et puis le coup de foudre est arrivé alors que je ne m'y attendais pas du tout. J'ai eu la chance de recevoir quelques Mini vernis Bourjois issus de leur nouvelle collection de juin intitulée Princesse à Vienne. Ayant fait une overdose de couleur ces derniers temps, j'ai immédiatement jeté mon dévolu sur le 78 Rose Lilas. Et je pense avoir trouvé le rose parfait, celui que je cherchais depuis très longtemps.

14 juin 2012

Nettoyage, gommage et hydratation en mode bio avec Thémis

Qu'on se le dise, je ne fais pas partie de celles qui sont à fond dans les produits bio. Cela ne fait finalement que très peu de temps que je me préoccupe un tant soit peu de la composition de mes soins du visage. Bon, comme tout le monde (ou presque), j'ai fait une croix sur le paraben mais sur le reste, je ne suis pas hyper pointilleuse (non, ne me jette pas des tomates).


Et puis, il y a plusieurs semaines de cela, j'ai été contactée par Thémis pour tester leurs produits bio. Je t'avais d'ailleurs déjà fait part de mon avis sur le délicieux Masque Chocolat de la marque dans ce billet. Aujourd'hui, est enfin venu le moment de te parler des 3 autres produits que j'ai reçus, après plusieurs semaines de test. L'adorable Sandra m'a fait parvenir un joli coffret comprenant une Gelée Fondante Nettoyante, un Gommage Purifiant et un Gel Éclat Hydratant. Voici mon avis sur chacun de ces produits que j'ai intégrés progressivement à mon rituel de soins.

13 juin 2012

Des sourcils au poil grâce au Brow Color de bareMinerals

Clairement, je n'ai jamais été en paix avec mes sourcils. Et d'ailleurs, quand je regarde mes photos, ils n'ont jamais la même forme en fonction des périodes. Je les ai toujours épilés moi-même, ceci explique sans doute cela. Du coup, je suis inévitablement passée par la case épilation intensive pour avoir la ligne la moins épaisse possible (ahhhh l'adolescence...). 

Mais il y a quelques années, j'ai enfin compris que les sourcils fins, ce n'était pas pour moi. Ça ne va pas du tout avec mon visage et mes yeux globuleux proéminents. Et puis de nature, j'ai le sourcil épais. Autant respecter ça au maximum, tout en tentant de rendre la chose propre et nette. Malheureusement, maintenant que je veux une ligne dense, il y a des zones où les poils ont beaucoup de mal à repousser. Du coup, j'ai le sourcil trop fin à certains endroits et clairsemé à d'autres.


J'ai donc décidé d'arranger cela grâce au maquillage. Mais quelle galère pour trouver le produit qui me correspond. 
D'une, la couleur de mes sourcils est foncée mais cendrée, et une grande majorité de produits pour sourcils a tendance à contenir une tonne de pigments marrons ce qui me fait des sourcils roux. Le rendu est loin d'être naturel. De plus, je n'ai pas besoin d'un produit pour dessiner à proprement parlé, mais de quelque-chose pour combler les trous sans effet matière. Alors je peux faire une croix sur les produits en gel, les stylos et autres crayons (leur rendu est trop intense).


Après avoir très longtemps cherché le Saint Graal, j'ai trouvé la perle rare qui me comble à tous les niveaux : le bareMinerals Brow Color (Fard à Sourcils, en VF).

12 juin 2012

Les blogueuses beauté : ces êtres étranges... Tome 2

Force est de constater que la blogueuse beauté est une espèce des plus étonnantes et surprenantes qui ne cesse de m'émerveiller. J'avais d'ailleurs eu l'occasion de te présenter la bête sous toutes ses coutures via cet article, essayant de dresser un portrait plus ou moins fidèle de la blogueuse beauté (moi, en l'occurrence, mais aussi plein d'autres finalement). Il faut bien se dire qu'à la base, une blogueuse beauté est une fille comme les autres.


Et puis, on ne sait pas vraiment pourquoi, elle se met progressivement à déconner, à muter et à adopter un comportement étrange. Non, nous ne sommes pas dans un épisode de The Walking Dead mais bien dans la blogosphère. Il y a 6 mois, je pensais déjà tout savoir sur la personne que j'étais devenue à cause/grâce (au choix) du/au blogging. Mais aujourd'hui, je me rends compte que la blogueuse beauté qui sommeille en moi ne cesse de parasiter mes comportements et va jusqu'à contrôler mon cerveau. Effrayant.

11 juin 2012

Entre le scarabée et l'oeil de chat : le mini vernis Beetle Apparition de Bourjois

"Mais arrêtez-la avec ses vernis duochromes, on n'en peut plus !". Ça, c'est ce que tu vas avoir envie de crier après avoir lu cet article. Et oui, je le reconnais, je t'en fais bouffer du vernis duochrome en ce moment, mais que veux-tu, c'est ma fixation du printemps. La bonne nouvelle donc, c'est que ça va me passer très vite. Il faut juste que je me trouve une nouvelle lubie (et ça, ce n'est pas très compliqué).

Aujourd'hui, donc, je viens te parler d'un vernis tout mimi que j'ai eu la chance de recevoir grâce à Bourjois. Il s'agit d'un Mini Bourjois faisant partie de la nouvelle collection intitulée Fashion Show à New York. Et plus précisément, il s'agit du mini vernis 87 Beetle Apparition.


Ce vernis ne fait donc aucun mystère car son nom laisse tout de suite présager que sa couleur risque fortement de ressembler à une carapace de scarabée. J'ai immédiatement flashé sur son effet duochrome oscillant entre le vert, le bronze et l'or.

10 juin 2012

Les collections maquillage été 2012 (#4) : Essie

Cette collection de vernis à ongles de chez Essie, je ne savais pas même pas qu'elle existait avant de tomber sur une pub dans mon magazine de pouf fille (il y a tellement de jolies choses qui sortent en permanence...). Et j'ai immédiatement flashé dessus. Il faut dire que la marque a su me convaincre depuis sa commercialisation par chez nous.

Alors quand j'ai vu les 6 petites nouveautés de la collection été 2012, et notamment le Bikini So Teeny, mon cerveau a totalement buggé, m'envoyant des signaux tels que "je le veux" ou "je vais craquer". Bon, pour le moment, pas de craquage en vue. Il faut dire que pour me procurer des vernis Essie, il faut que je les commande par internet (pas de Monoprix dans mon trou paumé et un Marionnaud si riquiqui qu'il ne propose pas la marque à ma connaissance). Alors ça calme mes ardeurs...


Mais revenons-en à cette chouette collection été 2012 signée Essie et ses 6 vernis acidulés.

9 juin 2012

Les collections maquillage été 2012 (#3) : Guerlain

Nom d'un chien ! Il semblerait que j'aie pris beaucoup de retard dans la présentation des collections maquillage de cet été 2012. Bon, en même temps, le but de la chose n'est pas de présenter les produits 3 ans avant leur sortie (je n'en vois pas l'intérêt) mais de donner des idées shopping (comme si on en avait besoin) concernant ce que l'on peut trouver en terme de nouveautés dans nos parfumeries préférées.

Cette fois-ci, je m'attaque à Guerlain (une marque qui a pour habitude de me ravir) et sa collection estivale Terra Azzurra. Bon, pour être honnête, je suis un peu déroutée. La marque, en collaboration avec Emilio Pucci, s'est embarquée dans un univers qui ne me correspond pas du tout (et rien que la photo avec Natalia Vodianova me rebute). Faut dire que tout ce qui est bronzage n'est pas ma tasse de thé. Malgré tout, il y a quand-même de très jolies choses, encore une fois. On parle quand-même de Guerlain, nan mais oh !

8 juin 2012

Coco Extrême, comme un parfum de vacances...

Qu'on se le dise, le Monoï et moi, ça ne colle pas. Je n'ai jamais vraiment su apprécier les huiles ou les eaux parfumées au Monoï et ce, pour une raison totalement débile, que je vais te faire partager (quelle chanceuse).

Retour dans les années 90. Avec ma classe de CM1 (je crois), nous sommes partis faire un chouette voyage pour visiter la ville de Vichy. C'était juste génial. On a visité les thermes, l'usine qui fabrique les pastilles et qui pue, puis assisté à un spectacle équestre (ou un truc dans le genre). Sauf que le spectacle, je l'ai plutôt mal vécu. J'étais assise à côté d'une dame âgée, toute de rose vêtue. On aurait dit un bonbon géant, un bonbon qui s'était vidée une bouteille de Monoï sur le corps. J'en ai été totalement écoeurée. Depuis, dès que je sens le Monoï, je vois la grosse dame bonbon.


Alors c'est franchement pas cool pour moi. Car quand l'été approche, comme en ce moment, j'ai moi aussi envie de m'asperger d'un truc qui fleure bon les îles, la plage et le soleil. Mais le Monoï, c'est juste pas possible. Heureusement, cette année, j'ai trouvé l'eau de toilette qui me fait voyager : Coco Extrême de Comptoir Sud Pacifique.

7 juin 2012

Triacnéal de Avène : le killer de boutons approuvé par Monsieur et moi-même

Une fois n'est pas coutume, il faut que je te parle de boutons. Chanceuses sont celles qui n'en voient pas la couleur. Moi c'est tout le contraire, et par moments, c'est la méga-invasion de la mort qui tue. Hiroshima sur ma face. Pas cool pour une blogueuse beauté hein ? En plus, pas de chance, je suis une grosse mangeuse de cochonneries. Les trucs bien gras et bien sucrés causeront ma perte. Alors quand Monsieur BG dégaine son pâté artisanal de derrière les fagots, je m'en fais des tartines de pain à m'en exploser le ventre (c'est très glamour tout ce que je raconte je trouve).


Sauf que voilà, le lendemain c'est la cata : invasion de boutons blancs partout sur le visage (sur le front surtout) en plus de ceux que j'ai en général sur le menton. Merci le pâté de sanglier (ou de je ne sais plus quoi d'ailleurs). Heureusement (parce-que je suis sadique), Monsieur BG m'a accompagné dans cette rude épreuve et nous étions 2 boutonneux de la face (le couple qui fait rêver). C'est alors que j'ai sorti le Triacnéal de Avène.

6 juin 2012

Le Précis Eyeliner Sixties de Agnès b. où l'art de me compliquer la vie

Voici l'eyeliner qui a le plus fait parler de lui ces derniers temps. Tout ça à cause de sa forme des plus étranges et de ses promesses de ouf qui vont en attirer plus d'une. J'ai nommé le Précis Eyeliner Sixties de Agnès b., que l'on trouve (en théorie - car au moment où j'écris ce billet, il est indisponible) au Club des Créateurs de Beauté.


J'ai eu la chance de le recevoir il y a quelques semaines alors que je ne connaissais pas encore l'existence de la chose. Et ma 1ère réaction a été de me demander : "C'est quoi ce truc ?". Après avoir retourné l'objet dans tous les sens, j'avais émis plusieurs hypothèses : peut-être fait-il pince à épiler en même temps ou peut-être s'accroche-t-il à mon porte-clés ? Mais comme je ne suis pas définitivement idiote, j'ai été lire le communiqué de presse pour comprendre. Et là je me suis dit : "C'est quoi ce truc de malade ?".

5 juin 2012

Mon Projet Hair Witch.

Voilà maintenant 3 mois, à peu de chose près, que je survis avec une coupe de cheveux que je hais du plus profond de moi-même. J'en ai parlé à maintes reprises sur le blog et si tu veux rattraper ton retard, ça se passe ici pour l'histoire du rendez-vous de l'horreur chez le coiffeur, et pour mon petit guide de survie.

3 mois plus tard, j'en suis toujours au même point : je trouve toujours ma coupe de cheveux à chier (normal, je ne suis pas retournée chez le coiffeur depuis) et donc, rien n'a changé, ou presque. Je passe ma vie les cheveux attachés car je ne peux définitivement pas voir en peinture ces mèches dégradées trop courtes qui encadrent mon visage. En fait, avec le recul, je crois bien que la coiffeuse, plus jeune que moi, a voulu me faire un revival Jennifer Aniston dans les 90's, puisque Friends a du bercer sa petite enfance. Inconsciemment, elle doit avoir des séquelles. En gros, ma coupe, c'est ça (en beaucoup moins bien réalisé, cela va sans dire) mais l'esprit est là.


3 mois plus tard, j'arrive quand-même à en sourire. Non, je ne pleure plus puisque je suis habituée à l'idée que je vais vivre avec une coupe affreuse pendant toute l'année 2012. Et puis, depuis le mois de mars qui m'a été fatal, mes cheveux ont poussé. Et plutôt bien, grâce à mon Projet Hair Witch (quel jeu de mots n'est-ce pas ?)

4 juin 2012

Vers l'infini et l'au-delà... Vernis à ongles Duochrome Infinite Indigo de Kiko

Parmi les nombreux vernis que j'ai acheté chez Kiko lors de ma dernière commande, il y a encore pas mal de petites merveilles que j'ai à te montrer. Comme tu le sais, j'ai craqué sur les nouveautés de la marque, à savoir les vernis à ongles duochromes qui sont des éditions limitées. Je t'ai déjà présenté le Bright Peacock de la collection, un gros coup de coeur, dans ce billet. Et bien voici aujourd'hui le 398 Infinite Indigo, un autre duochrome, qui porte très bien son nom.


Je dois t'avouer que je suis un peu déçue par ce vernis Kiko. Je le trouve très joli une fois posé, là n'est pas la question. Mais je trouve que l'effet duochrome laisse carrément à désirer. Mais j'y reviendrai tout à l'heure.