Hello les Gibberishettes !

Un petit mot pour vous dire que je suis de retour très bientôt.
J'ai décidé de faire une petite pause "bloguesque" non préméditée ce mois de juillet.
Pas mal de rendez-vous médicaux (pour ne pas changer !) et nous sommes à nouveau dans les travaux à la maison (ce qui me change les idées pour le coup ;) !

Je reviens début août si tout se passe bien.
Je vous retrouverai alors avec la suite et fin de notre #ViceLipstickProject et plein d'autres chouettes choses.
En attendant, je vous donnerai des nouvelles sur les réseaux sociaux (Twitter et Instagram principalement) au cas où vous seriez en manque de mes âneries habituelles.
Enfin, en cas d'urgence, je reste en "sous-marin" sur le blog. Le traitement des mails et des commentaires sera un peu plus long que d'habitude mais je serai là en cas d'urgence.

À très vite (vous me manquez déjà) !

28 févr. 2012

Les Oscars 2012 de ma salle de bain

Cette année, et sûrement pour la 1ère fois de ma vie, j'ai passé ma nuit à regarder les Oscars. Je me suis calée devant ma télé à partir de minuit et je n'ai pas lâché mon grand écran avant 5h30 et le sacre définitif de mon film chéri The Artist. J'étais à fond dedans et je me demande même si je n'ai pas réveillé tout le voisinage quand Dujardin a eu son prix. Bref, j'étais comme une folle. "Mais qu'est-ce que ça a à voir avec la choucroute (= le blog beauté) ?" me demanderas-tu. Et bien pas grand-chose.


Si ce n'est que je me suis dit que vu que l'heure des récompenses était venue, il était temps de décerner mes Oscars à moi, ceux de ma salle de bain. Je vais donc remettre un prix à mes produits chouchous (ou pas), chacun dans une catégorie bien spécifique. Quels seront les heureux gagnants de cette 1ère édition de mes Oscars 2012 ? Voici les résultats, roulement de tambour.


Oscar des meilleurs costumes de ma salle de bain | le produit qui en jette le plus de par son packaging et sa présentation :
Sans conteste, ce sera ma palette pour les yeux Dior, issue de la Celebration Collection, dont je t'ai parlé dans ce billet. Je crois que, mis à part mes flacons de parfums qui sont hors compétition, c'est l'un des plus beaux objets que je possède à ce jour. Comment ne pas craquer devant ce petit boîtier tissé et sa petite pampille Dior ?


Oscar des meilleurs maquillages de ma salle de bain | le produit qui a révolutionné mon rituel maquillage :
J'avoue hésiter entre 2 produits qui jouent en fait sur le même terrain. Depuis que j'ai acheté le pinceau pour fond de teint Brush Face 106 de chez Kiko, je ne jure plus que par lui. Il applique parfaitement et uniformément mon fond de teint, en toute légèreté (j'en parle ici). Mais vraiment, le kit de pinceaux Shadow Brushes Set de chez Too Faced a révolutionné ma salle de bain et m'a permis de progresser dans le maquillage des yeux comme je te l'ai déjà dit dans cet article.


Oscar du meilleur film étranger de ma salle de bain | le produit non commercialisé en France qui mérite ses 15 euros de frais de port pour intégrer ma salle de bain :
Comme je ne suis pas une aventurière dans l'âme et que j'ai plutôt tendance à acheter des produits vendus en France, le choix a été plutôt facile. Le grand gagnant est le fameux Shine of the Times de chez Essie qui n'est pas sorti par chez nous mais qui me fascine à chaque fois que je le pose. Ce top coat à effets issu de la collection Lux Effects est une des stars de ma collection de vernis. J'en parle ici et ici.



Oscar des meilleurs effets spéciaux de ma salle de bain | le produit qui a le don de transformer ma face de déterrée en quelque-chose d'à peu près potable et dont je ne pourrais plus me passer :
Ah la la, que c'est dur. J'hésite entre 2 nommés. Il y a le combo Correcteur et Kit anti-cernes signés Bobbi Brown qui envoie du lourd mais que je n'utilise pas depuis assez longtemps pour confirmer le coup de coeur. Alors en attendant, je désigne mon anti-cernes Healthy Mix de Bourjois comme auteur des meilleurs effets spéciaux de cette année. Après l'avoir boudé pendant des mois (j'étais persuadée que la nuance était trop foncée), je ne peux plus m'en passer. Il fait quand-même du bon boulot et je t'en parle ici.


Oscar du meilleur montage de ma salle de bain | le produit dont la formule se rapproche de la perfection par rapport à mes besoins et qui, excuse-moi du peu, sauve la vie de ma peau :
Je pense sincèrement avoir trouvé le nettoyant de mes rêves grâce à la Mousse Nettoyante Ultra Douce de chez Shiseido dont je t'ai parlé dans cet article. Il faut dire que j'avais pour habitude d'utiliser des nettoyants assez costauds et spécifiques pour peaux à problèmes ce qui avait tendance à assécher ma peau mixte. Le nettoyant Shiseido a tout bon, il démaquille parfaitement et rééquilibre ma peau en douceur sans l'agresser.





Oscar de la meilleure adaptation de ma salle de bain | le produit sur lequel j'ai bavé pendant des siècles, dont j'ai beaucoup entendu parler et qui, une fois en ma possession, ne m'a vraiment pas déçue :
Cette année, ce sera le Cleansing Oil Shampoo de Shu Uemura Art of Hair qui remportera cette récompense. J'étais restée un peu sur ma faim à 1ère vue mais il a vraiment tout bon : il laisse les cheveux légers, la formule est top (bon, le prix un peu moins), sa texture est vraiment sympa et son utilisation est un vrai bonheur. Pour en savoir plus à son sujet, c'est ici que cela se passe.


Oscar du meilleur scénario original de ma salle de bain | le produit qui envoie du lourd sur le papier, qui me promet monts et merveilles, mais qui en fait, est une vraie déception :
Sans hésitation, dans cette catégorie c'est le Glamour Shot de Sampar qui remporte la palme de la grosse déception. Mis à part le fait que lors de ma 1ère utilisation, je ne savais pas qu'il n'était pas compatible avec un fond de teint fluide (voir ici), j'ai récidivé avec un fond de teint poudre les fois suivantes et je n'ai toujours pas été emballée. J'ai ressenti une sensation de peau complètement étouffée avec pores obstrués, pas forcément sublimée et, définitivement, je ne peux pas me passer de fond de teint fluide.


Oscar du meilleur réalisateur/film de ma salle de bain | ce produit réalise des choses étonnantes à lui tout seul et est l'auteur d'une oeuvre cosmétique fort appréciable :
2 ex-aequo dans cette catégorie car il est impossible pour moi de choisir. Le 1er lauréat sera sans conteste le recourbe-cils de Shu Uemura dont je t'ai parlé il y a peu dans ce billet. A peine acheté, aussitôt adopté. Il réalise des merveilles sur mes cils peu fournis et relativement courts. En plus de cela, il me facilite l'étape de la pose du mascara. Le 2nd lauréat sera la brosse ionique Babyliss que je ne quitte plus et qui rend mes cheveux  plus beaux, plus lisses, plus brillants (voir cet article). Bravo !


Oscar de la meilleure actrice de ma salle de bain | la crème de la crème qui prend soin de mon visage :
Cela fait plusieurs mois que cela dure et je ne m'en lasse toujours pas. L'Oscar de la meilleure actrice de ma salle de bain est décerné à ma crème hydratante favorite qui est le Fluide Ultra-Hydratant de Sampar. C'est juste la meilleure découverte que j'aie faite ces derniers temps et je redoute le jour où le flacon se terminera (ben oui, une crème à 64 euros, ça fait mal). Il hydrate parfaitement ma peau mixte sans la graisser et rééquilibre tout ça tout en constituant une base parfaite pour le maquillage. Si tu veux lire tous éloges à son sujet, c'est ici.


Oscar du meilleur acteur de ma salle de bain | le meilleur produit de maquillage qui a été un véritable coup de coeur sur tous les plans :
Alors là, difficile de faire un choix parmi toutes mes belles découvertes make-up. Malgré tout, celle qui me vient tout de suite à l'esprit reste le rouge à lèvres Pretty Amazing de bareMinerals que je t'ai présenté dans cet article. Je suis tombée raide dingue de cet hybride pour les lèvres à la couleur intense, à la tenue appréciable et au rendu laqué. Des lèvres surnaturelles à la clé. Y a pas à dire, pour moi, ce rouge à lèvres est le meilleur acteur du moment dans ma salle de bain.




27 févr. 2012

Concours : Je te fais gagner mon dernier coup de coeur olfactif, Signorina de Salvatore Ferragamo

Je parle très rarement de parfums sur le blog (en témoigne le nombre d'articles postés à ce sujet) mais quand j'ai entre les mains une petite merveille comme celle que je vais te présenter (et te faire gagner), je me dis que cela est fort dommage et qu'il faut que je remédie à cette carence. 


Quand j'ai été contactée pour découvrir le parfum Signorina de Salvatore Ferragamo, je me suis dit qu'il y avait une chance sur des milliers pour que j'accroche à la fragrance. Il faut dire qu'en matière de parfums, je suis un peu compliquée (en tout cas, c'est ce que je croyais). J'aime bien les odeurs légères et fruitées. Tout ce qui cocote la dame (fonds chauds etc...), ça me fait fuir. C'est donc avec appréhension, mais également une part d'émerveillement, que j'ai pshitté pour la 1ère fois Signorina.


Les points positifs :

Comme toutes les filles je suppose, j'accorde une importance particulière au flacon qui trônera glorieusement dans ma salle de bain. Et celui de Signorina me plaît beaucoup. Il n'y a pas de quoi casser 3 pattes à un canard, certes. Mais moi j'aime bien les choses simples aussi. Ce parfum visant les jeunes femmes en priorité, je trouve que le flacon et ses jolis petits rubans - façon ballerine - ainsi que son cabochon tout rond sont parfaitement à-propos.
Venons-en à la fragrance qui, pour moi, est un véritable coup de coeur auquel je ne m'attendais pas. J'avais peur que ce parfum cocotte, comme on dit, mais en fait pas du tout. Destiné aux "jeunes femmes chics", Signorina se veut "romantique et sophistiqué". En réalité, ce parfum mêle la groseille et le poivre rose au jasmin frais, à la rose et aux pétales de pivoines. Une alliance délicate au 1er abord mais qui dévoile un certain caractère sur la durée grâce au patchouli et au musc. Au final, Signorina a une pyramide olfactive assez simple mais elle fait mouche.

Les points sensibles :
A 1ère vue, je ne trouve rien à redire à Signorina si ce n'est, peut-être, un certain manque de personnalité qui pourra déplaire aux perfumistas les plus exigeantes.
Et si vraiment je cherche à chipoter, j'émettrai alors une petite réserve sur la note de fond pannacotta qui reste un mystère pour moi, si ce n'est que Signorina laisse sur la peau une odeur vanillée qui peut plaire ou faire fuir bien au contraire. Il vaut donc mieux avoir la main légère sur le flacon.

Le bilan :

Au final, Signorina de Salvatore Ferragamo est une très bonne surprise olfactive. Pourtant, la maison de couture n'est pas très réputée pour ses fragrances. Avec ce parfum, Salvatore Ferragamo vise juste et ne prend pas vraiment de risque. D'accord, je ne suis la "jeune héritière italienne" qui a inspiré ce parfum, mais il me plaît énormément. En même temps, quand on me sert du jasmin en note de coeur, je craque en général.

Eau de parfum Signorina de Salvatore Ferragamo
Notes de tête : Groseille et poivre rose ; Notes de coeur : Jasmin frais, rose et pétales de pivoine ; Notes de fond : Patchouli, pannacotta et musc.
Lancement prévu en exclusivité et en avant-première le 27 février chez Nocibé.


Lien utile : Salvatore Ferragamo. Pour le shopping : Signorina chez Nocibé.


Le concours :

Comme tu l'auras compris, j'ai vraiment aimé Signorina qui m'accompagnera sans hésitation lors du printemps prochain. Et comme je suis une gentille blogueuse, je te propose de remporter cette eau de parfum en participant à ce concours.

Le lot : Eau de parfum Signorina de Salvatore Ferragamo, 50 mL (valeur de 65 euros).
La durée : Le concours commence à compter de la publication de cet article et se terminera le dimanche 4 mars à 23h59 (heure française).
Les modalités : Laisse-moi un commentaire sous cet article. Il devra comprendre obligatoirement une adresse e-mail valide et tu devras me dire en quoi ce parfum est fait pour toi (avec humour si possible). La gagnante sera tirée au sort par ordinateur parmi les réponses qui m'auront le plus plu.

Bonne chance à toutes !


27 févr. 2012

Palette pour les Yeux Dior Celebration Collection, je t'aime !

Les coups de coeur, cela ne s'explique pas. Fin 2011, alors que je te présentais les collections maquillage de fin d'année, j'ai complètement craqué sur la Holiday Eye Palette de Dior, une édition limitée qui fait partie de la Celebration Collection. Commercialisée au prix de 46$ (environ 50€ chez nous si je me rappelle bien), cette palette pour les yeux m'a tout de suite attirée de par sa présentation qui est vraiment très chic et aussi parce-que les fards sont vraiment les couleurs que j'aime porter. Après avoir lutté pour pouvoir mettre la main dessus (toutes les boutiques ne la commercialisaient pas), j'ai pu l'avoir entre les mains lors du Noël dernier. Il était donc grand temps que je t'en parle.



La présentation :

La Holiday Eye Palette de Dior est donc une palette pour le maquillage des yeux qui comporte 3 fards à paupières et un liner, le tout dans des tonalités de bronze/beige, d'or et de marrons. La palette comprend également un pinceau à double embout (embout mousse pour les fards et embout pinceau pour le liner) ainsi qu'un grand miroir.
Mais je dois l'avouer, ce qui m'a le plus plu dans cette palette, c'est son boîtier. Il est fait de cuir et de toile tissée, le tout surmonté par une bande et un noeud vernis vraiment très chics, auxquels pend une petite médaille estampillée "Dior". Difficile de faire plus classe, d'autant plus que l'ouverture et la fermeture se font pas un système aimanté. Superbe.
Pour revenir aux fards eux-mêmes, j'ai été agréablement surprise. La pigmentation est très bonne et ils font très peu de chutes. Ils sont tous les 3 légèrement irisés et ont chacun une utilité bien précise : le 1er constitue la base à appliquer sur la paupière mobile, le 2ème constitue la couleur à appliquer en coin externe et en creux de paupière, le 3ème est un illuminateur à déposer en coin interne et sur l'arcade sourcilière. Le tout est très bien expliqué sur le papier fourni avec la palette.


Les swatches :

Mais trêve de parlotte, place aux photos des fards à la lumière (pourrie) du jour (d'hiver).
Pour commencer, voici la base qui s'applique sur la paupière mobile. Il s'agit du 542 Beige Iridescent.
Voici ensuite le fard qui constitue la "couleur" selon Dior et qui s'applique au coin externe de l'oeil ainsi que sur la "banane" (le creux de la paupière) pour donner de la profondeur au regard. Il s'agit du 682 Iridescent Brown.
Le 3ème fard est un illuminateur qui s'applique au coin interne de l'oeil ainsi que sur l'arcade sourcilière. Celui-ci permet d'apporter de la lumière au maquillage. Il s'agit du 618 Or
Enfin, la palette propose, pour parfaire le maquillage des yeux, un liner à déposer au ras des cils inférieurs et supérieurs. Il s'agit du 507 Brun Foncé.


Le maquillage :


Pour ma 1ère utilisation de cette palette (et oui, j'ai attendu plus d'1 mois avant de m'en servir) j'ai suivi à la lettre les conseils d'application fournis par Dior. J'ai donc appliqué les fards comme je l'ai expliqué ci-dessus avec mes pinceaux Too Faced (qui me facilitent définitivement la vie).

Pour la 1ère étape, j'ai donc appliqué le fard 542 Beige Iridescent sur l'ensemble de la paupière mobile avec le pinceau Lid/Smoker.


J'ai ensuite posé le fard 682 Iridescent Brown en coin externe de l'oeil et sur le creux de la paupière grâce au pinceau Crease/Blender. Je l'ai étiré très haut vers l'arcade sourcilière (chose que je n'ai pas l'habitude de faire) et je l'ai fondu pour que le résultat ne soit pas net (je ne trouve pas cela très beau) au niveau des coins externes et fasse donc plus naturel.


J'ai illuminé le tout en appliquant le 618 Or sur l'arcade sourcilière (il m'a permis de fondre le Iridescent Brown) et au coin interne de l'oeil avec le pinceau Lid/Smoker.


Enfin, j'ai appliqué le liner 507 Brun Foncé avec le pinceau Liner/Smudger au ras des cils supérieurs et inférieurs.


Pour le reste du maquillage, j'ai appliqué 2 bonnes couches du Mascara Volumizer Ultra Black de Bourjois ainsi que du Khôl & Contour Ultra Black de Bourjois sur les muqueuses. Pour le teint, comme d'habitude, j'ai utilisé mon Fond de teint fluide Accord Parfait de L'Oréal (nuance R1 Ivoire Rosé) et j'ai appliqué quelques touches du Blush Lilas d'Or de Bourjois. Sur les lèvres, je l'ai jouée soft avec un gloss transparent : le Mini Effet 3D de Bourjois.


Voici donc le résultat. A mon grand désarroi, les couleurs ne donnent rien avec la lumière électrique. On dirait que j'ai posé le même fard sur toute la paupière et cela me fait enrager. Le rendu était beaucoup plus joli (sans me vanter) en vrai. Là, les paillettes sont invisibles. Elle est dure la vie de blogueuse, moi j'vous l'dis.


Au final, je dois avouer que mon coup de coeur pour cette palette s'est confirmé. Les couleurs (que tu ne vois donc pas sur les photos) sont vraiment sublimes et subtiles. Les fards se travaillent hyper bien (même pour moi qui ai 2 mains gauches) et ne filent pas dans les plis. Pigmentés comme il faut, ils révèlent parfaitement le côté chic de la maison Dior.


Malheureusement, il me semble que cette palette ne soit plus dispo en boutiques (et même quand elle était censée y être, elle était quasi-introuvable). En revanche, son équivalent pour les lèvres est encore vendue sur le site de Sephora. Donc si tu la croises quelque-part sur le net, je te conseille de te faire plaisir. Enfin, moi j'dis ça, j'dis rien...


Lien utile : Dior. Pour le shopping : Dior chez Sephora.


25 févr. 2012

Les collections maquillage printemps 2012 (#8) : Givenchy

Par pitié, achève-moi petite lectrice ! Non parce-qu'à force de te présenter les collections maquillage du printemps, je ne peux m'empêcher de craquer sur tout ce qui me passe sous les yeux tellement les nouveautés me plaisent. Cette fois-ci, nous sortons (un peu) de la tendance du pastel avec la collection printanière signée Givenchy et intitulée Instant Bucolique.


Et moi, quand on me parle de d'"instant bucolique", et bien ça me plaît déjà, sans même avoir vu les produits en question. Ça me donne des envies de promenades à la campagne sur fond de chants des cigaless, un vent doux me soufflant dans les cheveux. Voilà ce que m'évoque cette jolie collection printemps-été aux allures romantiques et champêtres. 


  • Le Prisme Yeux Quatuor teinte Bucolic Blossoms

A l'image de cette collection signée Givenchy, la nature est à l'honneur dans ce Prisme Yeux Quatuor dont la teinte n°79 Bucolic Blossoms est une édition limitée. On retrouve donc 4 ombres à paupières aux couleurs printanières : un marron qui rappelle le bois et la terre, un vert pour l'herbe tendre, un rose à l'image des arbres fruitiers (dixit Givenchy) et un mauve. Le rendu est nacré et lumineux. Son prix : 48 euros.


  • Les Prismes Blush Bucolique : Bucolic Rose et Bucolic Poppy

La grande maison complète sa collection avec deux nouveaux fards à joues "Frissons Champêtres" composés de 4 teintes pour un rendu lumineux et délicatement pétillant et un résultat bonne mine naturel. On retrouve donc le Prisme Blush Bucolique n°1 Bucolic Rose qui est un mélange de roses clairs et frais et le Prisme Blush Bucolique n°2 Bucolic Poppy où le rose se mêle de coquelicot pour un rendu plus intense. Leur prix : 43 euros.


  • Le Prisme Visage Bucolique teinte Bucolic Blossoms

Givenchy agrémente sa collection avec le Prisme Visage Bucolique qui est une poudre compacte illuminatrice mêlant diverses couleurs permettant de flouter les imperfections grâce à sa texture micronisée, tout en sublimant l'éclat naturel de la peau. Son prix : 50 euros.


  • Le Rouge Interdit teinte Bucolic Poppy
La marque casse les codes du pastel avec ce rouge à lèvres monochrome qui rappelle forcément les coquelicots. Lové dans un écrin-fourreau laqué, ce rouge est formulé à base de cristaux liquides qui lui confèrent une texture ultra hydratante pour un confort des lèvres sans pareil. Son prix : 28 euros.
  • Le Gloss Interdit teinte Bucolic Poppy
La collection est également composée du Gloss Interdit qui, lui aussi, est un rouge monochrome d'une classe folle. Sa couleur est vibrante et les lèvres sont lissées. Son prix : 26 euros.
  • Le Vernis Please ! teinte Bucolic Poppy
Enfin, que serait une collection maquillage sans vernis à ongles ? Givenchy marque donc le coup avec ce vernis à ongles rouge à la formule soin qui fortifie les ongles. Fini laqué et longue tenue à la clé. Son prix : 17 euros.


Avec cette collection, Givenchy joue la carte du minimalisme et cela lui va bien. J'aime beaucoup l'atmosphère qui s'en dégage. On est loin de l'opulence de pastels que nous proposent les autres grandes maisons et je trouve que le rouge se prête plutôt bien à une collection printanière. Comme s'il se suffisait à lui-même, il n'y a pas besoin d'en rajouter. Personnellement, j'avoue avoir un petit béguin pour le Prisme Yeux Quatuor.


Lien utile : Givenchy. Pour le shopping : Givenchy chez Sephora.

Relire :
- Les collections maquillage printemps 2012 (#1) : Essie
- Les collections maquillage printemps 2012 (#2) : Opi
- Les collections maquillage printemps 2012 (#3) : Chanel
- Les collections maquillage printemps 2012 (#4) : Paul & Joe
- Les collections maquillage printemps 2012 (#5) : Lancôme
- Les collections maquillage printemps 2012 (#6) : Guerlain
- Les collections maquillage printemps 2012 (#7) : Dior


24 févr. 2012

Et le recourbe-cils Shu Uemura fit son entrée dans ma salle de bain

Je ne sais pas ce qu'il s'est passé avec mes yeux. La dernière fois que j'ai fait attention à mes cils, ils étaient plutôt longs et relativement fournis. Et puis, l'autre jour, alors que je galérais à me dépatouiller tant bien que mal avec mon mascara, j'ai fait un blocage et réalisé que mes cils étaient étonnamment courts, clairs et droits. Bref, pas beaux du tout.

J'ai alors commencé à chercher ce qui a pu engendrer une telle hécatombe ("Aurais-je coupé mes cils en me coupant la frange ?", "Dexter, le chat, confond-il mes cils avec son herbe à chat pendant que je dors ?", "Le Cil Demasq' dissout-il les cils ?"). Sans succès, je ne vois pas de quoi ça peut venir si ce n'est que je vieillis un peu plus chaque jour et qu'en hiver, j'ai une fâcheuse tendance à perdre mes cheveux (donc peut-être mes cils ?).

Aux grands maux les grands remèdes. Le mascara seul ne faisant plus suffisamment son job, j'ai décidé d'investir dans ce qui s'apparente à l'instrument de torture par excellence : le recourbe-cils ("Oooooh !"). Et pas n'importe-lequel. Celui de chez Shu Uemura ("Aaaaah !"). Bon, il paraît que c'est l'un des meilleurs (the n°1 in the world) mais je ne peux faire aucune comparaison puisque c'est le seul que j'aie testé à ce jour. 


Toujours est-il que jusqu'à présent, je restais dubitative face à cet engin. Non seulement il avait tendance à me faire flipper, mais en plus je ne voyais pas vraiment ce qu'il pouvait apporter de plus qu'un bon mascara recourbant. Et c'est là qu'est arrivé le recourbe-cils Shu Uemura.


La 1ère fois que j'ai voulu l'essayer, cela a été assez périlleux. Je ne pouvais m'empêcher de cligner des yeux et je n'osais pas m'approcher suffisamment de la base des cils par peur de me pincer la paupière. Inutile de te dire, donc, que sur ce coup-là je n'ai pas du tout été convaincue par l'utilité du recourbe-cils, le résultat étant invisible. Et puis j'ai persisté, réessayé à plusieurs reprises et là, ce fut la révélation. Cils recourbés et déployés : de quoi simplifier la pose du mascara et agrandir le regard. A tel point qu'à ce jour, je ne pourrais plus me passer de recourber mes cils avant de me maquiller.

Voici un petit avant-après, avec et sans mascara.

A gauche : mes cils sans recourbe-cils / A droite : après recourbe-cils

A gauche : cils maquillés sans recourbe-cils /
A droite : cils maquillés après recourbe-cils

Avant de te lancer dans l'aventure, il faut que tu saches que le recourbe-cils ne s'utilise pas n'importe-comment et je dois respecter certaines règles :
  1. J'utilise le recourbe-cils avant de poser le mascara et non après, sous peine de casser mes cils
  2. Lors de l'utilisation, j'oriente mon regard vers le bas pour que le recourbe-cils fasse bien son job
  3. Je veille à pincer la racine des cils entre la barre métallique et la partie en silicone pendant 3 secondes puis j'ouvre et je ferme la pince 5 fois d'affilées pour que mes cils prennent le mouvement
  4. Il paraît qu'il faut changer le pad en silicone tous les 3 mois (2 sont fournis avec le recourbe-cils)


Et voilà, le tour est joué. Pour une nana qui flippait bien rien qu'en voyant ce drôle d'engin, je suis convertie et convaincue. Mon recourbe-cils fait des merveilles avec mes vieux balais-brosses qui me font office de cils. Il est vraiment trop "Shu" (ah, ah, ah !).


Lien utile : Shu Uemura. Pour le shopping : Le Bon Marché - House of Fraser.


23 févr. 2012

Tutoriel : Des ongles de Petite Sirène avec Essie

J'ai très envie de commencer ce billet en te chantant cette magnifique chanson qui m'est immédiatement venue à l'esprit pendant que je peinturlurais mes ongles : "Regarde-bien le monde qui t'entoure, dans l'océan parfumé. On fait l'carnaval tous les jours, mieux tu n'pourras pas trouver. Sous l'océan, sous l'océan. Doudou c'est bien mieux, tout l'monde est heureux sous l'océan..." (paye tes références, hum). Bref, aujourd'hui j'ai eu très envie de me créer une manucure océane qui au final me fait penser à des écailles de poisson ou quelque-chose de ce genre (oui, je sais, je vais chercher loin).


Rien de bien compliqué là-dedans mais je trouve que le résultat et l'association des couleurs sont plutôt sympas et originaux. J'ai l'impression de m'être transformée en Petite Sirène (d'où la chanson). Voici donc un tutoriel (très succinct) qui t'explique comment je m'y suis prise.


Les outils nécessaires :

  • Un base coat : j'ai utilisé le Nourish Me de Essie
  • Un top coat : j'ai utilisé le Let it Shine de Essie
  • Un vernis à ongles bleu océan : j'ai utilisé le 94 Lapiz of Luxury de Essie
  • Un top coat pailleté : j'ai utilisé le Shine of the Times de Essie
  • Un feutre dissolvant : j'ai utilisé le Nail Corrector Pen de chez Kiko


La réalisation :
Etape 1 - La base de la manucure
Pour commencer, j'ai appliqué une couche de base coat sur les ongles puis j'ai appliqué 2 couches du Lapis of Luxury, le beau bleu océan de chez Essie. 

Etape 2 - La création de l'effet écailles de poisson
Pour créer un rendu aux reflets changeants comme sur les écailles d'un poisson, rien de tel que le top coat Shine of the Times de Essie qui est une base transparente blindée de paillettes aux reflets roses/orangés et verts. 
Le but de la manœuvre n'est pas de couvrir l'ongle dans son intégralité (sinon on ne devinera plus que très peu le bleu océan). Par conséquent, j'ai pris le parti d'appliquer le Shine of the Times de façon inégale en partant de la base de l'ongle et en l'étirant vers la moitié de l'ongle. J'ai fait en sorte que le rendu ne soit pas droit pour obtenir un effet "dégradé de paillettes" assez naturel.


Etape 3 - La finalisation de la manucure
Une fois la 1ère couche de Shine of the Times sèche, j'en ai appliqué une 2nde couche uniquement sur la base de l'ongle pour que celle-ci soit nettement plus couverte de paillettes que le reste de l'ongle. Cela a pour effet de renforcer l'effet de dégradé. 
Une fois que tout est sec, j'ai finalisé la manucure avec une couche assez épaisse de top coat pour limiter les différences de reliefs à la surface de l'ongle puis effectué les dernières corrections avec le feutre dissolvant.


Et voilà le résultat :



Je dois avouer que je ne suis pas mécontente du résultat même si j'aurais préféré pouvoir davantage jouer sur le dégradé du Shine of the Times. Malheureusement, sa texture gel le rend assez malléable. Malgré tout, je trouve que l'association entre le Lapis of Luxury et ce top coat Essie est plutôt sympa, d'autant plus que les reflets changeants créent vraiment l'effet recherché à savoir un truc qui se rapproche des écailles de poisson arcs en ciel.


"Sous l'océan, sous l'océan, la vie est super, mieux que sur la Terre, je te le dis. Oui je te le dis ! Hi hi !".