30 sept. 2016

Crayon Lèvres Éclat Yves Rocher... Lumineux !

Comme je vous l'ai raconté lundi dans mon dernier billet Haul, ces dernières semaines auront été marquées par mon grand retour sur les terres de Tonton Yves (Yves Rocher). Cela faisait une éternité que je ne m'étais pas rendue dans une de ses boutiques (bien qu'il y en ait une à côté de chez moi), préférant commander par internet quand me prend l'envie d'acheter une bonne cargaison de gels douche Jardins du Monde. C'est d'ailleurs lors de ma dernière commande Yves Rocher (qui remonte à... je ne sais plus quand !) que j'ai glissé dans mon panier mon premier Crayon Lèvres Éclat.


J'ai toujours bien aimé les rouges à lèvres qui se présentent sous la forme de gros jumbos en plastique. J'ai découvert ce format grâce aux Color Boost de Bourjois que j'aime beaucoup. J'ai par la suite testé la version signée Kiko, les fameux Colorburst de Revlon aussi, ceux de chez Nocibé, ceux de chez Rimmel et, plus récemment, j'ai adoré les Sexy Balm de L'Oréal. Bref, je n'en suis pas à mon premier coup d'essai en la matière. Je ne pouvais donc pas laisser passer les Crayon Lèvres Éclat d'Yves Rocher sans les essayer à leur tour.

29 sept. 2016

Mes mots de grossesse

L'envie d'écrire cet article m'est venue en mangeant des épinards, hier midi (vous comprendrez pourquoi plus loin ;). Et puis l'automne est de retour (aucun rapport). Oui, c'est un détail - une constante même - puisqu'il finit toujours par revenir une fois l'été envolé. Il n'en reste pas moins qu'aujourd'hui, cette saison a pour moi une saveur toute particulière. Elle réveille en moi des souvenirs forts, intenses, bouleversants. Elle me replonge systématiquement en 2014, année ô combien bizarroïde me concernant. Je suis tombée enceinte le 20 juillet de cette année là. Une chose totalement inconcevable pour moi qui n'avais jamais ressenti l'envie de devenir maman jusqu'alors. C'est ce 20 juillet 2014 que s'est ouverte une énorme parenthèse dans ma vie un brin "plan-plan", parenthèse qui ne s'est finalement jamais refermée. Le début d'une aventure de fous (dans tous les sens du terme).


Oui, je suis tombée enceinte. Je crois n'avoir jamais réalisé la chose pendant les 8 mois et des brouettes qu'aura duré ma grossesse. Malgré le recul (tout a commencé il y a maintenant plus de 2 ans tout de même !), je me demande encore comment j'ai fait pour affronter cela. À l'heure où je suis peut-être déjà censée penser au deuxième (mais je suis loin d'être prête à m'y remettre), je préfère me vautrer dans la nostalgie en repensant à tout ce qui nous est arrivé à Monsieur BG et à moi depuis ce fameux 20 juillet. Mon coeur éprouve assurément du bonheur et de l'amour. Un truc qui dépasse tout ce que l'on peut imaginer quand on n'a pas encore la chance d'être maman. Ma tête, elle... Ahhhh ma tête... Elle me cause encore bien des tracas à ce niveau là. Car même si je garde un souvenir ému et amusé de ma grossesse (non parce qu'il y a quand-même eu des situations sacrément cocasses !), quand je creuse et quand je la décortique - ma grossesse - j'y trouve des choses qui, mine de rien, m'ont quand même quelque peu... traumatisée.

26 sept. 2016

Haul #6 : mes derniers achats make up & soins (à prix doux)

Quel plaisir de vous retrouver aujourd'hui après un long week end sans pouvoir bloguer ! Je ne sais plus où donner de la tête en ce moment. Si vous me suivez sur Instagram, alors vous savez déjà que je n'habite plus chez moi depuis déjà plus d'une semaine. Mon mari et moi faisons (encore) de très gros travaux à la maison et je ne pouvais décemment pas y rester avec ma fille, même si je suis certaine qu'elle se serait fait un malin plaisir à jouer avec les pinceaux et les pots de peinture. Du coup, c'est retour chez mes parents et ce, jusqu'à la fin de cette semaine.


Inutile de vous dire que sans mes repères et tout mon matériel, bloguer s'avère être un poil (de pinceau) plus compliqué... En contrepartie, j'en profite pour retrouver la civilisation, les boutiques, les gens, la vie. Ok, j'exagère mais dans mon coin un brin paumé, les tentations shopping ne sont pas aussi présentes qu'ici, à Bourges (ma ville natale adorée). Je profite donc de ces jours loin de ma maison pour flâner avec ma fille et mes parents. Et, bien sûr, j'ai fait quelques folies (moins dingues que la dernière fois tout de même). De quoi vous proposer un nouveau billet Haul plein de jolies nouveautés à prix doux.

22 sept. 2016

Rouge Dior 789 Superstitious Matte : Waow !

Impossible pour moi de commencer la rédaction de ce billet comme si de rien n'était, en faisant abstraction de ce qui s'est passé ces 2 derniers jours par ici. Mille mercis pour vos réactions pleines de bienveillance et vos multiples messages d'encouragement (commentaires, tweets, messages privés, mails). Je ne m'attendais pas à recevoir autant en retour, moi qui ai longuement hésité à publier mon article de mardi. Je tâcherai de vous répondre (à toutes) ce week end.

Mais venons-en au sujet du jour si vous le voulez bien, un sujet qui me tient évidemment à coeur puisqu'on va - comme le laisse entendre le titre de ce billet - (encore) causer rouge à lèvres. Et pas de n'importe quel rouge à lèvres ! Ah ça non ! Du nouveau Rouge Dior de Dior. Comme je vous l'avais rapidement annoncé par ici, Dior vient tout récemment de retravailler sa gamme de lipsticks - les fameux Rouge Dior - en proposant de nouvelles nuances "couture", en créant un fini jusqu'alors inédit - le mat, tout en gardant la même formule, le tout dans un nouvel écrin très chic.


Bon. Inutile de vous dire qu'en découvrant ça, mon petit coeur a fait boom. J'ai tant bien que mal résisté à la tentation, évitant de mettre les pieds dans le premier Sepho venu histoire de ne pas tomber nez à nez avec ces tentateurs de rouges à lèvres. J'ai même failli ne jamais craquer (c'est dire ma motivation !). Et puis j'ai fait du shopping avec ma mère (le Haul de la honte, vous vous souvenez ?), je me suis retrouvée devant le comptoir Dior, la vendeuse m'a mis les Rouge Dior sous le nez et j'ai flashé. J'ai flashé pour une nouvelle couleur totalement improbable, moi qui voulais tester le nouveau fini mat (bon, d'accord, je n'étais pas si motivée que ça en fait...) : le 789 Superstitious Matte.