26 mai 2016

Passion fuchsia

Fuchsia - Nom masculin (de L.Fuchs nom propre) : Arbuste ornemental (oenothéracée), semi-rustique, à feuilles entières ou dentelées, aux fleurs pendantes dotées de sépales très colorés ; Matière colorante du groupe des safranines. Adjectif invariable : d'une couleur rose violacée, pourpre. (source : Larousse)
S'il y a bien une nuance que j'affectionne tout particulièrement en maquillage, c'est le fuchsia. Pourtant parfois jugée vulgaire, cette couleur est si riche et subtile qu'elle ne cesse de me fasciner, aussi bien en matière de rouges à lèvres que de vernis à ongles. Aussi complexe que son orthographe, le fuchsia est une nuance... toute en nuances justement. Le fuchsia est un savant mélange de bleu et de rouge. Plus il y a de bleu, plus le fuchsia est froid, violine, presque fluo. Plus il y a de rouge, plus il se réchauffe et se transforme en véritable magenta. Autant de déclinaisons que j'adore porter aussi bien sur mes lèvres que sur mes ongles.


Du coup, dans ma collection, des bidules fuchsia j'en ai des dizaines et des dizaines. D'ailleurs, mon mari me dit souvent que j'ai "déjà cette couleur" quand je lui montre un nouveau lipstick fuchsia. Alors je lui réponds que non, bien sûr que non, car celui-là est encore différent des autres. Du coup, si je devais dire, là, tout de suite, quelle est ma couleur préférée pour le make up, je répondrais "fuschia", les yeux fermés.

25 mai 2016

J'aime / J'aime pas (spécial beauté)

Voilà un petit moment que j'ai envie de rédiger ce billet. Je ne sais pas si vous avez déjà vu ce petit "jeu" du J'aime/J'aime pas sur internet (dites, y a encore des gens qui disent "sur internet" à part moi ? Non parce que j'ai parfois l'impression d'être une mamie quand je dis ça...) mais je trouve que ce type d'article permet de connaître encore mieux l'auteur(e) du blog sur lequel il est publié. Le genre de billet que j'adore ! Je n'ai donc aucun mérite sur le plan créatif car je me suis largement inspirée de la douce Natacha Birds et de son J'aime/J'aime pas qui m'a beaucoup fait sourire (car je m'y suis pas mal retrouvée).


Bon, comme je n'avais pas envie de m'éloigner de la thématique de Beauty & Gibberish (= la bôôôôô-té) en vous racontant ma vie, je vous ai concocté un petit J'aime/J'aime pas "spécial beauté" (cette phrase est d'une redondance... redondante). Aussi, vous pourrez constater que j'aime beaucoup (beaucoup) de choses bien que ma liste de "j'aime pas" soit tout aussi longue finalement. Je vous laisse d'ailleurs deviner laquelle de ces 2 colonnes s'est remplie le plus rapidement... ;)

23 mai 2016

Problèmes de peau : la fin du calvaire ? (1ère partie)

Voilà un moment maintenant que je ne vous ai pas parlé de mes problèmes de peau. Il faut dire qu'à chaque fois que j'aborde ce sujet par ici, je ne sais jamais par quoi commencer. Celles qui me suivent depuis longtemps savent que j'ai la chance d'avoir de la rosacée depuis l'année de mon mariage - soit depuis 2013. Celles qui ne le savaient pas encore sont maintenant au courant. J'ai pris conscience, il y a peu de temps finalement, que pas mal de gens ne savent pas ce qu'est la rosacée alors que cette maladie de peau touche énormément de personnes (qui ne le savent même pas). C'est fou !

Il faut dire qu'on entend un peu de tout, partout, ce qui banalise les symptômes de la rosacée au point de n'en faire qu'un "type de peau" alors qu'il s'agit d'une véritable maladie diagnostiquée par un dermato et traitée par antibiotiques (entre autres). Peau sensible, peau intolérante, peau à rougeurs, couperose... Oui mais attention ! Pour ma part, ça a commencé comme ça. Ma peau est devenue plus sensible, puis intolérante, totalement inconfortable. Jusqu'au jour où je ne pouvais plus rien mettre dessus. J'ai tardé à consulter (pour moi, c'était une période qui allait passer) et quand je l'ai fait - après moult tests d'allergie à l'hôpital - le diagnostic est tombé : rosacée (ouh yeah !).


Je ne vais pas vous refaire l'historique de ma vie avec la rosacée. C'est barbant et en plus, j'ai suffisamment étalé ma misère au fil de mes billets "Soins du visage" sur le blog (ici, ici et ici notamment). Non, aujourd'hui je vous reparle de ça car j'entrevois une belle lueur d'espoir.

20 mai 2016

Coup de coeur pour les Color Drama de Maybelline

[Lucie, la nana qui arrive 3 ans après la guerre, le retour.] Oui mais... pas complètement quand-même. Comme pas mal d'entre nous (enfin, je suppose), j'ai craqué pour les Color Drama - ces crayons à lèvres au fini mat de chez feu Gemey Maybelline - à leur sortie fin 2014. J'en avais acheté 2 et, pour être tout à fait honnête avec vous, je n'avais pas vraiment eu l'occasion de les porter jusqu'alors (ma grossesse, mon accouchement, le chamboulement post-accouchement, toussa...).


Et puis v'là-t-y pas que j'apprends que Maybelline (adieu Gemey, j'taimais bien moi) ressort ces Color Drama avec un nouveau packaging, de nouvelles références couleurs et, surtout, un prix beaucoup moins élevé. Il ne m'en a pas fallu davantage pour que je me penche pour de bon sur le cas de ces crayons/rouges à lèvres mats que beaucoup comparent aux génialissimes Lip Pencil de NARS (ouh la la !!). Une semaine de la beauté chez Leclerc plus tard, j'ai donc craqué pour 3 nouveaux Color Drama (2 achetés 1 offert, ça ne se refuse pas). De quoi comparer l'ancienne et la nouvelle formule donc. Et pour tout vous dire, je ne suis pas à l'abri d'un nouveau craquage tellement ces trucs sont méga-géniaux. Explications.